Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Fermetures de bibliothèques : Hauquelin a tourné la page

sep article

REPORTAGE VIDÉO – Après celle de Prémol, la bibliothèque Hauquelin a fermé définitivement ses portes ce samedi 30 juillet. Dans les cartons du « plan de sauvegarde des services publics » de la Ville de Grenoble, la fin annoncée des bibliothèques Prémol, Alliance et Hauquelin a provoqué une levée de boucliers… sans aucun effet. A la recherche d’économies, la municipalité poursuit, vaille que vaille, la mise en œuvre de son plan.

 

 

 

SerieFermetureDesBibliothèquesCreditJoelKermabon-9« C’est une vraie perte pour nous, aussi bien en tant que parent qu’enseignants ! Ils auraient pu faire des économies sur d’autres postes, mais pas sur la culture ! Conserver des bibliothèques comme celle-là est primordial ! », s’indigne une parent d’élève – enseignante de surcroît –, devant la bibliothèque Hauquelin située avenue Maréchal Randon dans le quartier de l’Île verte.

 

Une quarantaine de personnes se sont ainsi rassemblées à l’appel de l’intersyndicale Territoriale CGT – Fo et Sud. Les mines sont graves, de petits groupes se forment, on attend encore les bibliothécaires qui viennent d’autres endroits de la ville.

 

 

 

Une fermeture dans le calme

 

 

Sympathisants, bibliothécaires, usagers et syndicalistes, tous sont là pour protester contre ce qu’ils estiment être une erreur, la fermeture de la petite bibliothèque de quartier programmée pour ce samedi 30 juillet. Ils souhaitent aussi apporter tout leur soutien dans ces moments difficiles au personnel qui, dans quelques minutes, devra définitivement tirer les rideaux.

 

A l’intérieur de la bibliothèque encore ouverte pour l’heure, l’ambiance est lourde… Outre le personnel, deux personnes des services et un membre du cabinet du maire – plus spécifiquement chargé de la communication – veillent au grain. La ville craint-elle l’ire des manifestants ? Toujours est-il que l’épilogue de la chronique d’une mort annoncée va se dérouler dans le calme.

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

 

Coupe franche dans les services publics

 

 

Le responsable de cette deuxième fermeture programmée après celle de la bibliothèque Prémol  ? Le « plan de sauvegarde des services publics » concocté par la municipalité pour dénicher, sur deux ans, les quelques 14 millions d’euros qui lui permettrait de faire face à une situation financière dégradée due principalement, selon elle, à la baisse des dotations de l’État. Un plan qualifié par certains de drastique quand ils ne le qualifient pas de plan d’austérité.

 

[…]

 

Envie de lire la suite ?

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Cliquez sur le bouton Abonnez-vous et remplissez le formulaire d’adhésion.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
2360 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. j’aurais aimé savoir ce que les manifestants et le personnel (qui n’est pas licencié mais travaillera dans un autre bibliothèque, remplaçant les départs à la retraite) pense de la proposition de la mairie :

    « Par exemple nous allons développer la Bibliothèque des relais lecture (BRL), service de prêt pour les établissements scolaires, la petite enfance, les centres de loisirs, les associations, les foyers, les CE, etc. Au-delà du bibliobus, elle permet d’emprunter jusqu’à 200 documents par prêt et de constituer des relais lecture dans des lieux qui n’y sont pas au départ destinés, de former les personnes qui souhaitent en mettre en place, de développer des actions culturelles.  »
    https://www.ades-grenoble.org/wordpress/2016/07/08/plan-de-sauvegarde-reorganiser-le-reseau-des-bibliotheques-mais-pourquoi-en-fermer/

    Peut être que les syndicats n’en ont pas parlé et n’ont parlé que de fermeture ?

    sep article
    • Oui enfin moi je connais des personnes réellement licenciées (régie2c…)

      sep article
  2. C’est là qu’on voit que la co-construction n’est qu’un mot vide sens, du jargon « managerial » et que la municipalité ne veut de démocratie locale que celle qui l’arrange. On ne va pas revenir sur les 8 millions payé cash d’avance au Crédit Agricole en 2015 , ni sur le */- 1 millions d’euros pour la fête des tuiles 2015-2016, sur la politique culturelle qui résulte en des salles vides, ou sur le fait que la baisse des dotations n’a rien à voir avec cela , ou bien sur le fait que personne n’a vu un plan sérieux, chiffré avec un calendrier précis.

    Nous voyons une municipalité qui a fait le choix de s’affranchir des règles démocratiques s et procéder à des fermetures d’équipement, des coupe budget et de personnel et des augmentation de tarif sans débat au sein de la seule assemblée souveraine, le Conseil Municipal. Dérive totalitaire que même la droite de Carrignon n’a pas oser faire.

    La rentrée risque d’être très, mais très pénible pour la municipalité, vu le nombre de dossiers qui vont refaire surface et certains jugement du Tribunal Administratif très attendus.

    sep article
    • Les commentaires de GAM ne sont que des blablablas non crédibles, ne donnant qu’une partie des informations, comme l’achat du siège du Crédit Agricole, sans en donner les raisons,
      ou « le */- 1 millions d’euros pour la fête des tuiles 2015-2016 » en fait, ce sont 2 fêtes, une en 2015, une en 2016 et pour bien moins qu’1 million (sans « s » quand il n’y en a qu’1), qui ont connu un très grand succès populaire.
      N’est-ce pas Carrignon qui avait privatisé l’eau de Grenoble, par ex, sans demander l’avis de la population ? lui, c’était démocratique ?
      Il faudrait être un peu précis sur les plaintes déposées au T.A. Ca intéresse tout le monde …
      Bref, perso, j’attends de l’opposition qu’elle tienne son rôle et fasse des propositions alternatives pour un budget qui lui ressemblerait. Pour l’instant, on ne voit rien venir.

      sep article
      • Qui est « Caro » ????
        Qui est cette pseudo « personne » qui réagit de façon toujours favorable aux articles concernant la municipalité Piolle ???
        Affligeant.
        Révélateur.
        Xavier Fandre qui signe sans pseudo-pseudo.

        sep article