Cité scolaire internationale. Crédit Ville de Grenoble

Grenoble : « népo­tisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale ? Gabriel Attal soup­çonné d’a­voir favo­risé la sœur d’une députée

Grenoble : « népo­tisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale ? Gabriel Attal soup­çonné d’a­voir favo­risé la sœur d’une députée

FOCUS – Les syn­di­cats ensei­gnants ont dénoncé, lundi 26 février 2024, un cas de « népo­tisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale Europole, à Grenoble. Un pro­fes­seur d’es­pa­gnol a en effet dû aban­don­ner une classe à la ren­trée de jan­vier 2024 au pro­fit d’une col­lègue, sœur de Claire Guichard, dépu­tée Renaissance des Hauts-de-Seine. La déci­sion aurait été impo­sée par le minis­tère de l’Éducation natio­nale – sans pas­ser par le rec­to­rat – fin 2023, à l’é­poque où Gabriel Attal occu­pait le poste. Et ce, contre l’a­vis de la pro­vi­seure titu­laire. La dépu­tée recon­naît être inter­ve­nue et avoir informé l’ac­tuel Premier ministre mais pour répa­rer, selon elle, une injustice.

[Article publié 29 février 2024 à 12 h 29 et mis à jour le 5 mars 2024 à 14 h 43 avec enca­dré réac­tion du rec­to­rat] Le « népo­tisme » désigne, selon Le Robert, « l’a­bus qu’une per­sonne en place fait de son influence en faveur de sa famille, de ses amis ». Un pro­cédé tris­te­ment banal dans cer­tains sec­teurs. L’Éducation natio­nale, elle, est cen­sée dis­po­ser de garde-fous, comme ses règles de ges­tion du per­son­nel, pour l’é­vi­ter. Ce qui n’empêche pas les syn­di­cats ensei­gnants isé­rois de dénon­cer un cas à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale Europole de Grenoble, dans un com­mu­ni­qué com­mun daté du lundi 26 février 2024. Une his­toire où appa­raissent les noms de la dépu­tée Claire Guichard et même de Gabriel Attal.

Grenoble : un cas de "népotisme" à la Cité scolaire internationale ?

Les syn­di­cats ensei­gnants isé­rois dénoncent un cas de « népo­tisme » sur­venu, selon eux, au détri­ment d’un pro­fes­seur d’es­pa­gnol, à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale Europole de Grenoble. DR

L’intersyndicale1CGT éduc’action 38, Sgen-CFDT aca­dé­mie de Grenoble, Sud édu­ca­tion 38, Snalc Grenoble, SnFOLC38, SE-Unsa Grenoble, CNT éduc 38, Sud Lutte de classes édu­ca­tion y voit une situa­tion « cho­quante et inad­mis­sible ». Pablo Guevara, délé­gué syn­di­cal Sud Lutte de classes édu­ca­tion, évoque, lui, « quelque chose d’i­né­dit ». Un épi­sode qui, d’a­près eux, a fait deux vic­times à ce jour : l’une directe, Federico Bellido, pro­fes­seur d’es­pa­gnol au lycée, et l’autre par rico­chet, Corinne Degroote, pro­vi­seure titulaire.

« La déci­sion vient d’en haut mais de plus haut que du rectorat »

Tous deux sont aujourd’­hui en arrêt de tra­vail à cause de cette affaire dont les rami­fi­ca­tions remontent jus­qu’aux plus hautes sphères du minis­tère de l’Éducation natio­nale. Pour Federico Bellido, tout a démarré à la veille des vacances de Noël 2023 par un appel de Robert Cannafarina, pro­vi­seur par inté­rim, nommé pour rem­pla­cer tem­po­rai­re­ment Corinne Degroote.

Le chef d’é­ta­blis­se­ment a alors annoncé au pro­fes­seur d’es­pa­gnol qu’il devrait aban­don­ner sa classe de seconde à la ren­trée de jan­vier 2024 pour prendre en charge une classe de qua­trième, en com­plé­ment de ser­vice, au col­lège de la Cité sco­laire inter­na­tio­nale. « Aucune expli­ca­tion, juste un chan­ge­ment d’emploi du temps sur l’application Pronote, du jour au len­de­main », s’é­tonne l’in­ter­syn­di­cale, ajou­tant que « la déci­sion vient d’en haut mais de plus haut que du rec­to­rat ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Quel état des lieux de la carte scolaire en Isère, sur fond de dérogations, de recours au privé... ou de contournements?
La carte sco­laire en Isère entre déro­ga­tions, recours au privé… et contour­ne­ments frauduleux

FOCUS - Alors que la polémique autour des propos de la ministre de l'Éducation nationale sur l'enseignement public fait rage, où en est la mixité Lire plus

En grève pour être payé par l'Education nationale et le Rectorat de Grenoble, Alix Cerezal Orellana, professeur contractuel, intervient dans les collèges Les Buclos et Lionel Terray à Meylan en Isère, lundi 27 novembre 2023 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
En Isère, un pro­fes­seur contrac­tuel entame une grève illi­mi­tée pour être payé par l’Education nationale

FOCUS - Professeur contractuel d'arts plastiques et d'espagnol dans deux collèges de l'agglomération grenobloise, Alix Cerezal Orellana a démarré une grève illimitée, le lundi 27 novembre Lire plus

Échirolles : les ensei­gnants du col­lège Jean-Vilar en grève contre la sup­pres­sion du poste de la pro­fes­seure d’allemand

FOCUS - Les enseignants du collège Jean-Vilar, à Échirolles, étaient tous en grève, ce mercredi 10 mai 2023, pour protester contre la suppression du poste Lire plus

"La maltraitance administrative des personnels contractuels doit cesser". L'intersyndicale éducation a lancé un appel à la mobilisation devant le Rectorat de Grenoble, ce mercredi 6 décembre 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« Maltraitance admi­nis­tra­tive » des contrac­tuels : les syn­di­cats ont alerté le rec­to­rat de Grenoble

FOCUS - De plus en plus nombreux dans l'Éducation nationale, les contractuels AESH3accompagnants d'élèves en situation de handicap, AED4assistants d'éducation, enseignants ou encore PsyEN5psychologues de Lire plus

Mobilisation des AESH et des Atsem devant le rectorat de Grenoble dans le cadre d'un mouvement national
Mobilisation des AESH et des Atsem devant le rec­to­rat de Grenoble dans le cadre d’un mou­ve­ment national

FOCUS - Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) et agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) se sont donné rendez-vous devant le rectorat Lire plus

L'Ehpad Les Ombrages à Meylan. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Visite d’Olivier Véran et de Gabriel Attal à l’Ehpad de Meylan : une aide-soi­gnante dénonce « une mise en scène »

FOCUS - Pour une aide-soignante de l'Ehpad Les Ombrages de Meylan, la visite d'Olivier Véran dans l'établissement le 11 mars 2022 n'était qu'une « mise Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !