Grenoble : 300 mani­fes­tants contre la loi immi­gra­tion, pour les 90 ans de la marche anti­fas­ciste uni­taire du 12 février 1934

Grenoble : 300 mani­fes­tants contre la loi immi­gra­tion, pour les 90 ans de la marche anti­fas­ciste uni­taire du 12 février 1934

REPORTAGE - Plus de 300 personnes ont défilé, lundi 12 février 2024 au soir, dans les rues de Grenoble, à l'occasion du 90e anniversaire de la grande manifestation antifasciste unitaire du 12 février 1934. Principale revendication des manifestants : le retrait de la loi asile et immigration. Ceux-ci ont également réclamé la régularisation de tous les sans-papiers et l'égalité des droits, tout en alertant sur la montée de l'extrême droite en France.

La date choisie était chargée de symboles pour cette manifestation grenobloise du lundi 12 février 2024, 90 ans, jour pour jour, après la grande marche antifasciste du 12 février 1934. Un "évènement historique", devenu un "marqueur politique fort" pour des générations de militants, au sein de la gauche et du mouvement ouvrier français, comme l'ont rappelé les orateurs successifs lors des prises de parole précédant le départ du cortège, rue Félix-Poulat.

Le 12 février 1934, près de 4 millions de salariés ont suivi l'appel à la grève générale lancée par la CGT et la CGTU, tandis que l'ensemble des syndicats et partis de gauche, dont les socialistes de la SFIO et les communistes du PCF, ont défilé côte à côte, dans toute la France, pour sauver la République. Une réaction massive aux violentes émeutes - perçues comme une tentative de coup d'État - des ligues fascistes du 6 février 1934.

La mobilisation unitaire du 12 février 1934, exemple à suivre

La manifestation parisienne, qui a vu les deux cortèges originels se rejoindre pour rassembler environ 100 000 personnes, place de la Nation, a particulièrement marqué les esprits. Cette mobilisation unitaire, survenant dans un contexte de profondes dissensions à gauche, entre socialistes et communistes, est ainsi largement considérée aujourd'hui comme l'acte fondateur du Front populaire.

Si la menace fasciste actuelle n'est objectivement pas équivalente à celle des années 1930, plusieurs militants des organisations appelant à la manifestation grenobloise (syndicats étudiants, de salariés et de travailleurs sans-papiers, associations, collectifs, partis de gauche et d'extrême gauche...) ont néanmoins fait référence à la démarche unitaire du 12 février 1934. Un impératif, selon eux, pour "contrer la montée de l'extrême droite".

Grenoble : manif anti loi immigration et 90 ans du 12 février 1934

Des militants de plusieurs organisations ont pris la parole avant le départ du cortège, rue Félix-Poulat, à l'instar de Robinson Rossi, pour l'UEG. © Manuel Pavard - Place Gre'net

"Comme il y a 90 ans, faisons serment de résister plus fort que toutes les ligues fascistes. Nous avons cette force", a ainsi lancé au mégaphone Robinson Rossi, secrétaire de l'Union étudiante de Grenoble (UEG), sur les marches de l'église Saint-Louis. "Maintenant, nous les dégagerons définitivement et c'est pour ça que nous gueulons (sic) “Grenoble antifa”", s'est-il exclamé, voyant le slogan scandé par les quelque 300 personnes rassemblées rue Félix-Poulat.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Grenoble : 300 mani­fes­tants contre la loi immi­gra­tion, pour les 90 ans de la marche anti­fas­ciste uni­taire du 12 février 1934 »

  1. La facho­sphère Islamo-gauchiste ? 🤔

    sep article
  2. La réa­lité en 2024 à Grenoble, est que le fas­cisme est d’ex­trême gauche.
    Pier Paolo Pasolini l’a­vait prévu : « Le fas­cisme peut reve­nir sur la scène à condi­tion qu’il s’appelle anti-fascisme. »

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Manifestation contre la loi Immigration le
Loi immi­gra­tion : « coup de force », déci­sion « atten­due »… Des dépu­tés isé­rois réagissent à la cen­sure du Conseil constitutionnel

EN BREF - Le Conseil constitutionnel a largement censuré, jeudi 25 janvier 2024, la loi immigration, adoptée en décembre 2023 par le Parlement. Une décision Lire plus

Mobilisation contre la loi Immigration, place Félix Poulat à Grenoble, lundi 18 décembre 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : près d’un mil­lier de mani­fes­tants contre la loi immi­gra­tion, jugée « indigne de notre République »

EN BREF - Une quarantaine de rassemblements ont eu lieu partout en France, lundi 18 décembre 2023, à l'occasion de la Journée internationale des migrants et Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Présidentielle : entre 1300 et 2000 mani­fes­tants à Grenoble contre l’ex­trême droite et pour la défense des droits et acquis sociaux

REPORTAGE - Entre 1300 et 2000 personnes ont défilé dans le centre-ville de Grenoble, ce samedi 16 avril 2022, contre l'extrême droite et pour la Lire plus

Eric Piolle lors de son discours contre la loi immigration, jeudi 21 décembre 2023, à l'hôtel de Ville, jeudi 21 décembre 2023 ©Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Dérogeant à la loi Immigration, Grenoble conti­nuera d’hé­ber­ger les sans-abris de manière « inconditionnelle »

FOCUS - Balayant la loi Immigration votée mardi 19 décembre 2023, le maire écologiste de Grenoble annonce maintenir et même renforcer sa politique d'hébergement d'urgence Lire plus

La conférence de presse organisée en soutien aux livreurs de repas, vendredi 29 décembre 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : levée de bou­cliers après l’ar­res­ta­tion d’une dizaine d’é­tran­gers livreurs de repas en situa­tion irrégulière

REPORTAGE - Levée de boucliers à Grenoble après l'arrestation par la police d'une dizaine d'étrangers livreurs de repas en situation irrégulière, le 27 décembre 2023. Syndicats, Lire plus

Près de 300 personnes ont manifesté à Grenoble dans le cadre de la Journée internationale des migrants. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Journée inter­na­tio­nale des migrants : plus de 250 per­sonnes ont mani­festé leur sou­tien aux sans-papiers à Grenoble

FOCUS - À l'appel de 25 syndicats, partis politiques, associations et collectifs, près de 300 personnes ont manifesté leur soutien aux sans-papiers dans les rues de Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !