Le projet NIR, dédié à la maladie de Parkinson et porté par le CEA et le CHU de Grenoble, récompensé par le forum NetExplo

Le pro­jet NIR, dédié à la mala­die de Parkinson et porté par le CEA et le CHU de Grenoble, récom­pensé par le forum NetExplo

Le pro­jet NIR, dédié à la mala­die de Parkinson et porté par le CEA et le CHU de Grenoble, récom­pensé par le forum NetExplo

FLASH INFO – Le pro­jet NIR (Near Infra Red), une nou­velle approche tech­no­lo­gique pour trai­ter la mala­die de Parkinson, a été dis­tin­gué mardi 18 avril 2023 lors du forum Innovation de NetExplo, « obser­va­toire mon­dial des inno­va­tions et ten­dances numé­riques ». Le pro­jet NIR est porté par le CEA, le CHU Grenoble-Alpes, l’Université Grenoble-Alpes et Boston Scientific Corporation, avec le sou­tien du fonds de dota­tion Clinatec.

Le prin­cipe du pro­jet NIR ? Celui-ci « consiste à trai­ter la mala­die de Parkinson par pho­to­bio­mo­du­la­tion, c’est-à-dire en envoyant de la lumière au plus près des neu­rones du cer­veau, via un dis­po­si­tif médi­cal implanté », explique le CEA. Après des essais pré­cli­niques lan­cés en 2016, le pro­jet est entré en phase d’es­sai cli­nique en avril 2021, sous la super­vi­sion du neu­ro­chi­rur­gien au CHU de Grenoble Stephan Chabardès qui opé­rait alors le pre­mier patient. À ce jour, l’es­sai cli­nique est tou­jours en cours, « et inclura à terme 14 patients, dont 7 béné­fi­cie­ront de l’implant ».

Cécile Moro, directrice de recherche au CEA, et Stephan Chabardès, neurochirurgien au CHU Grenoble-Alpes, tous deux porteurs du projet NIR, sur le podium du Forum Innovation de NetExplo le 18 avril 2023 à l'occasion de la remise d'un prix venant saluer le projet. © NetExplo - YouTube

Cécile Moro, direc­trice de recherche au CEA, et Stephan Chabardès, neu­ro­chi­rur­gien au CHU Grenoble-Alpes, tous deux por­teurs du pro­jet NIR, sur le podium du Forum Innovation de NetExplo le 18 avril 2023 à l’oc­ca­sion de la remise d’un prix venant saluer le pro­jet. © NetExplo – YouTube

Le dis­po­si­tif récom­pensé par NetExplo « est consti­tué d’une bat­te­rie implan­tée, d’un boî­tier optique placé dans la boîte crâ­nienne et enfin d’une fibre optique pas­sée dans les ven­tri­cules du cer­veau de façon non lésion­nelle », décrit le centre de recherche Clinatec. « Cette inno­va­tion, ayant fait l’objet de nom­breux bre­vets, per­met d’of­frir aux patients un espoir face à cette mala­die qui touche plus de 8 mil­lions de per­sonnes dans le monde », ajoute-t-il.

« Le prix NetExplo est une très belle recon­nais­sance du tra­vail col­lec­tif mené et de la per­sé­vé­rance de toute l’équipe pour faire avan­cer la science et contri­buer à la santé des patients », explique de son côté Céline Moro, direc­trice de recherches au CEA et res­pon­sable du pro­jet NIR. Non sans saluer le rap­pro­che­ment entre le CEA et le CHU, via la créa­tion en 2011 de Clinatec, qui « a per­mis d’agir depuis la recherche fon­da­men­tale jusqu’aux patients ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le CEA, l'UGA et le CHU de Grenoble en phase d'essai clinique d'une nouvelle technologie contre Parkinson
Le CEA, l’UGA et le CHU de Grenoble en phase d’es­sai cli­nique d’une nou­velle tech­no­lo­gie contre Parkinson

  FLASH INFO — "Ralentir l’évolution de la maladie de Parkinson par la neuroillumination". Tel est l'axe de recherche engagé par le CEA, le CHU Lire plus

Des cher­cheurs gre­no­blois pensent pou­voir détec­ter pré­co­ce­ment la mala­die de Parkinson avec une prise de sang

FLASH INFO — Diagnostiquer de façon précoce la maladie de Parkinson à l'aide d'une simple prise de sang? C'est ce qu'espèrent des chercheurs de Grenoble Lire plus

Parkinson : un sys­tème de détec­tion dans les larmes mis au point par des étu­diants grenoblois

  EN BREF – Treize étudiants grenoblois ont mis au point un dispositif pour détecter la maladie de Parkinson dans de simples échantillons de larmes. Lire plus

AG2R La Mondiale sou­tient les recherches de Clinatec contre la mala­die de Parkinson

FIL INFO - En signant une convention de partenariat avec le centre de recherche biomédicale Edmond J. Safra à Grenoble, AG2R La Mondiale est devenue Lire plus

Guy Janet-Maître, délégué Savoie de France Parkinson (1er en partant de la gauche), Hervé de Dave Davy, délégué Isère et Christiane Gachet, déléguée Rhône-Alpes Auvergne. © Véronique Magnin – Place Gre’net
Maladie de par­kin­son : des patients neu­ro­sti­mu­lés à Grenoble témoignent

FOCUS - Alors que le professeur Alim-Louis Benabid, fondateur de Clinatec, vient de recevoir le prix de l’inventeur européen 2016, dans la catégorie recherche, pour Lire plus

Alim-Louis Benabid a centré ses travaux sur plusieurs pathologies neurochirurgicales, en particulier les tumeurs cérébrales et les mouvements anormaux, en développant la chirurgie stéréotaxique. Il est également conseiller scientifique au CEA (DRT). Portrait réalisé à Grenoble, 2008.
Parkinson : le Pr Benabid consacré

FOCUS - Les travaux du neurochirurgien Alim-Louis Benabid ont été récompensés du prestigieux prix Lasker, l’équivalent du prix Nobel pour la recherche médicale. La stimulation Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !