Hassen Bouzeghoub et Lucille Lheureux se répondent sur la fin de conventionnement du Plateau à Mistral

Mort annon­cée du Plateau à Mistral : le direc­teur de l’as­so­cia­tion dénonce « la casse sociale », la muni­ci­pa­lité assume sa décision

Mort annon­cée du Plateau à Mistral : le direc­teur de l’as­so­cia­tion dénonce « la casse sociale », la muni­ci­pa­lité assume sa décision

FOCUS - Hassen Bouzeghoub, directeur de l'association Le Plateau, a appris en octobre 2022 que la Ville mettait fin au conventionnement le liant au lieu du même nom, situé quartier Mistral. Entre colère et incompréhension, celui qui est également conseiller municipal d'opposition de Grenoble dénonce "la casse sociale". En retour, l'adjointe en charge des Cultures Lucille Lheureux justifie et assume la décision de la municipalité.

Également concernée par une décision du même type, l'association La Cordée (Villeneuve) n'a pas donné suite à nos sollicitations.

"Pour une ville de gauche, et une première adjointe Isabelle Peters communiste et syndicaliste, c'est assez extraordinaire!" C'est peu dire qu'Hassen Bouzeghoub, directeur de l'association du Plateau à Mistral, n'apprécie pas la décision de la Ville de Grenoble de mettre fin au conventionnement de sa structure. Ceci au profit d'un "projet" qui doit "[mêler] intervention du service public, action des associations et ouverture aux citoyennes et citoyens".

Isabelle Peters, première adjointe de Grenoble, a signifié à l'association qu'elle ne serait pas re-conventionnée. © Corentin Bemol - Place Gre

Isabelle Peters, première adjointe de Grenoble, a signifié à l'association qu'elle ne serait pas re-conventionnée. © Corentin Bemol - Place Gre'net

Décision au demeurant inattendue, relate le directeur. "On a travaillé sur le conventionnement, on a fait des réunions où l'on parlait des éléments qui nous permettraient de repartir pour cinq ans... et, lors du dernier rendez-vous devant les deux élues Lucille Lheureux et Isabelle Peters, on est tombés des nues!", explique-t-il.

Le message de la Ville, en substance ? "Ce que vous avez fait c'est bien, mais on ne va pas re-conventionner parce qu'on considère qu'il y a déjà assez d'offres pour l'enfance et la jeunesse sur le territoire."

"C'est quelque chose de nécessairement brutal"

Une annonce surprise? "Toutes les associations connaissent la date de leur fin de convention", répond Lucille Lheureux, adjointe en charge des Cultures. Qui reconnaît volontiers que le Plateau, comme les autres associations d'accueil d'enfance et de jeunesse, a travaillé avec la Ville à l'élaboration d'une nouvelle stratégie. "Nous avons salué la participation et la contribution du Plateau", fait ainsi valoir l'élue grenobloise.

Cette dernière concède que "chaque association a contribué dans une logique de maintien de son partenariat et de son activité". Mais la Ville n'en a pas moins pris la décision de “couper les vivres” à l'association du Plateau pour dessiner un nouveau projet. "On a tenu la réunion avec le Plateau pour les informer de la fin de mise à disposition des locaux et la non-reconduction de la subvention. C'est quelque chose de nécessairement brutal", assume-t-elle.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 74 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

3 commentaires sur « Mort annon­cée du Plateau à Mistral : le direc­teur de l’as­so­cia­tion dénonce « la casse sociale », la muni­ci­pa­lité assume sa décision »

  1. Bonjour,

    Je sou­hai­te­rais faire état de trois remarques :

    - la pre­mière est qu’il me semble qu’à par­tir du moment où le direc­teur du Plateau a cumulé des fonc­tions de conseiller muni­ci­pal et métro­po­li­tain (en rem­pla­ce­ment de Mr Noblecourt), il aurait dû quit­ter sa fonc­tion de direc­teur du Plateau afin d’é­vi­ter tout conflit d’in­té­rêt. Depuis les muni­ci­pales, sur le sec­teur, on nous a donné à voir des manoeuvres poli­ti­ciennes quelque peu scan­da­leuses et écoeu­rantes… Quant à la casse sociale, elle existe tou­jours s’a­gis­sant des habi­tants qui doivent se débrouiller seuls sur des ques­tions pour­tant essen­tielles (bailleur, ville, métro par exemple). 

    - la seconde est qu’il est regret­table que toute une équipe en pâtisse alors qu’elle a une exper­tise de ter­rain et a tou­jours fait preuve d’un pro­fes­sion­na­lisme sans faille ; sans par­ler du fait qu’elle a d’ores et déjà accom­pli un tra­vail énorme pour pro­po­ser de nou­veaux pro­jets dans le cadre du conseil citoyen poli­tique de la ville (l’é­tude des pro­jets par les membres de ce conseil a peut-être déjà eu lieu ou devrait l’être très prochainement…).

    - la troi­sième est que j’es­père que cette déci­sion ne résulte pas des que­relles ville/metro qui n’ont pas leur place dans une démo­cra­tie digne de ce nom.

    sep article
  2. Ce type d’as­so­cia­tion effec­tue un tra­vail que devrait assu­mer la col­lec­ti­vité publique. Un sub­ven­tion­ne­ment de sa part est donc jus­ti­fié. Vive la « gauche » grenobloise.

    sep article
  3. Je suis d’ac­cord avec la ville : c’est pas poli­tique. Non, non, pas du tout. C’est seule­ment piollitique.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble met fin à son partenariat avec Le Plateau (Mistral) et La Cordée (Villeneuve)
La Ville de Grenoble met fin aux par­te­na­riats avec Le Plateau à Mistral et La Cordée à la Villeneuve

FOCUS - La Ville de Grenoble a annoncé, le 21 octobre 2022, mettre fin au conventionnement de deux associations œuvrant auprès des jeunes dans des Lire plus

Opération anti-rodéo dans le parc Jean Verlhac le 13 mai 2022 (c) Elias Muhlstein
Grenoble : des poli­ciers visés par des tirs de mor­tiers d’ar­ti­fice dans le quar­tier Mistral

FLASH INFO - Intervenus ce jeudi 8 septembre 2022 au soir dans le quartier Mistral, où des jeunes tiraient des feux d'artifice sur les voitures Lire plus

© FO M'Tag
Grenoble : un bus tombé en panne caillassé et sac­cagé dans le quar­tier Mistral

FLASH INFO - Un bus de la Tag, tombé en panne et garé à hauteur de l'avenue Rhin-et-Danube, à Mistral, a fait l'objet d'actes de Lire plus

© Police nationale - DDSP 38
Grenoble : Mistral, entre recru­des­cence des rodéos urbains et défilé de Ferrari et Lamborghini

FOCUS - De nombreux appels ont signalé à la police des rodéos urbains à Mistral et sur l'avenue Rhin-et-Danube, ce dimanche 21 août 2022. Depuis Lire plus

Trafic de stupéfiants DR
Quartier Mistral à Grenoble : inquié­tée par les dea­lers, une asso­cia­tion pour les autistes Asperger renonce à son nou­veau local

FOCUS - L'inauguration était prévue en septembre 2022. Mais le local aménagé spécifiquement pour l'association À Fleur de peau afin d'accueillir des autistes Asperger n'ouvrira Lire plus

Fête du quartier Mistral, ce samedi 25 juin 2022, sur la place des Mosaïques, où a été dévoilée notamment la fresque réalisée par l'artiste Aziz Chemingui. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Quartiers Mistral – Eaux claires à Grenoble : une fresque dévoi­lée pour inau­gu­rer la place des Mosaïques

FOCUS - La fête du quartier Mistral, Lys Rouge et Camine a donné lieu, ce samedi 25 juin 2022, à l'inauguration de la place des Lire plus

Flash Info

|

01/12

19h33

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !