Simon Mittelberger, climatologue: "L'Isère est proche de la sécheresse record de 1976"

Alerte séche­resse ren­for­cée : pour le cli­ma­to­logue Simon Mittelberger « l’Isère est proche de la séche­resse record de 1976 »

Alerte séche­resse ren­for­cée : pour le cli­ma­to­logue Simon Mittelberger « l’Isère est proche de la séche­resse record de 1976 »

TROIS QUESTIONS À – La pré­fec­ture de l’Isère a déclen­ché, jeudi 7 juillet 2022, le niveau 3 de séche­resse pour les ter­ri­toires de mon­tagne du dépar­te­ment, les autres ter­ri­toires res­tant au niveau 2 d’alerte, depuis le 16 juin, avec quelques excep­tions. Etat des lieux avec Simon Mittelberger, cli­ma­to­logue à Météo France, qui four­nit ses pré­vi­sions sur le dépar­te­ment en matière de cha­leur et de pluviométrie

PLACE GRE’NET – La situa­tion de la séche­resse sur le dépar­te­ment de l’Isère en ce milieu d’an­née 2022 est-elle ordi­naire ou, au contraire, exceptionnelle ?

SIMON MITTELBERGER – Si l’on regarde au niveau de la séche­resse des sols, on est très proche de la séche­resse record qui avait été enre­gis­trée en 1976. Nous sommes à des niveaux extrê­me­ment bas, plus bas même que ce que l’on ren­contre habi­tuel­le­ment au milieu de l’an­née. C’est une situa­tion que l’on ren­contre en moyenne une fois tous les 25 ans. À l’é­chelle de l’Isère, on est donc bien sur un phé­no­mène exceptionnel !

La préfecture de l'Isère a annoncé jeudi 16 juin 2022 une mise en alerte de niveau 2 dans tout le département pour faire face à la sécheresse

La pré­fec­ture de l’Isère a annoncé dès le jeudi 16 juin 2022 une mise en alerte de niveau 2 dans tout le dépar­te­ment pour faire face à la sécheresse.

Cela concerne prin­ci­pa­le­ment la par­tie de plaine du dépar­te­ment, donc la par­tie ouest du dépar­te­ment. La par­tie est, au niveau des mon­tagnes, reste plus humide que l’autre par­tie. En revanche, l’Isère fait par­tie des zones les plus tou­chées de France. Sont concer­nés par­ti­cu­liè­re­ment par la séche­resse le quart nord-est de la France, la grande région Auvergne-Rhône et éga­le­ment la Bourgogne-Franche-Comté. L’Isère se situe un peu au centre des régions les plus tou­chées du ter­ri­toire national.

À quoi est dûe cette séche­resse excep­tion­nelle ? Est-elle aussi la résul­tante d’une situa­tion déjà dégra­dée les années précédentes ?

SIMON MITTELBERGER – Cette séche­resse est, natu­rel­le­ment, liée au défi­cit de pré­ci­pi­ta­tions que l’on a enre­gis­tré. Sur l’Isère, nous avons une plu­vio­mé­trie défi­ci­taire depuis jan­vier 2022, avec des défi­cits très impor­tants sur cer­tains mois. Par exemple, au mois de mars, on atteint 73 % de défi­cit. C’est-à-dire qu’il est tombé 24,8 mil­li­mètres de pluie alors qu’­ha­bi­tuel­le­ment, il en tombe 91.

L'Isère fait face à une sécheresse record comme il en arrive en moyenne une tous les 25 ans, et qui s'approche de celle de 1976. DR

L’Isère fait face à une séche­resse record comme il en arrive en moyenne une tous les 25 ans, et qui s’ap­proche de celle de 1976. DR

On observe une grande varia­bi­lité au niveau des années. À l’é­chelle du pays, en 2021, la plu­vio­mé­trie a été glo­ba­le­ment satis­fai­sante. Sur l’Isère, si l’on regarde la sai­son pré­cé­dente, nous avions une plu­vio­mé­trie excé­den­taire sur les mois de décembre 2020 et jan­vier 2021, puis très légè­re­ment défi­ci­taire au prin­temps. Mais avec des défi­cits beau­coup moins impor­tants que ceux obser­vés cette année !

À la dif­fé­rence encore de 2022, la fin du prin­temps et le début de l’été 2021, dont les mois de mai à juillet, ont été par­ti­cu­liè­re­ment arro­sés. On a eu entre 1,5 à 2 fois la nor­male de pré­ci­pi­ta­tion. Nous sommes donc bien sur une situa­tion qui contraste avec celle de l’an­née dernière.

Les orages récents ont-ils amé­lioré la situa­tion et, plus glo­ba­le­ment, que fau­drait-il pour résor­ber un peu cette séche­resse sur le dépar­te­ment de l’Isère ?

SIMON MITTELBERGER – Non, les orages récents ont eu peu d’ef­fet sur la séche­resse au niveau des sols en rai­son des tem­pé­ra­tures éle­vées. Une forte par­tie des pré­ci­pi­ta­tions s’est éva­po­rée. Elles ont per­mis de ré-humi­di­fier les sols très légè­re­ment, mais on reste sur des niveaux très bas sur la saison.

Les prévisions de Météo France penchent en direction d'un été plus chaud que la moyenne. © Place Gre'net

Les pré­vi­sions de Météo France penchent en direc­tion d’un été plus chaud que la moyenne. © Place Gre’net

Or, quand on est sur des sols très secs, il faut beau­coup de pré­ci­pi­ta­tions pour les rame­ner au niveau moyen que l’on observe habi­tuel­le­ment. Cela dépend donc de la plu­vio­mé­trie, mais aussi de la tem­pé­ra­ture. Au mois de mai, on observe l’as­sè­che­ment des sols du fait du manque plu­vio­mé­trie, mais aussi du fait que le mois a été par­ti­cu­liè­re­ment chaud. Il fau­drait, par exemple, un mois de juillet plu­vieux et frais comme celui de 2021.

Mais les ten­dances sur les trois pro­chains mois, du moins ce que l’on a comme étant le scé­na­rio le plus pro­bable, c’est un été plus chaud et plus sec que la nor­male sur la moi­tié sud de la France. Donc Isère com­pris. Sachant tout de même que ces pré­vi­sions sont une moyenne sur les trois pro­chains mois. On peut donc avoir des mois tota­le­ment contras­tés à l’in­té­rieur de ce trimestre.

Florent Mathieu

Auteur

Une réflexion sur « Alerte séche­resse ren­for­cée : pour le cli­ma­to­logue Simon Mittelberger « l’Isère est proche de la séche­resse record de 1976 » »

  1. C’est très ras­su­rant ! Tout va bien alors ! Tout est nor­mal et sous contrôle!!!! C’est tous les 25 ans ! Nikel ! Rien à voir donc avec un quel­conque réchauf­fe­ment cli­ma­tique ! Ouf ! Ni à voir avec l’enchaînement des canicules !

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La préfecture de l'Isère a annoncé jeudi 16 juin 2022 une mise en alerte de niveau 2 dans tout le département pour faire face à la sécheresse
Sécheresse de niveau 2 en Isère : la pré­fec­ture impose de nou­velles mesures de restriction

EN BREF - Le préfet de l'Isère a renforcé, jeudi 16 juin 2022, les mesures de restriction pour faire face aux épisodes de sécheresse en Lire plus

Fête de la musique: des festivités sur fond de sécheresse, avec restrictions préfectorales de rigueur
Fête de la musique : des fes­ti­vi­tés sur fond de séche­resse, avec res­tric­tions pré­fec­to­rales de rigueur

FLASH INFO – À Grenoble comme sur l'ensemble de l'Isère, la quarantième édition de la Fête de la musique, mardi 21 juin, se déroule sur Lire plus

La sécheresse se maintient dans le Nord-Isère avec plusieurs territoires classées en alerte renforcée
Plusieurs ver­sants de l’Isère pla­cés en vigi­lance ou en alerte séche­resse par la préfecture

FLASH INFO – La préfecture de l'Isère annonce placer en vigilance ou en alerte sécheresse plusieurs bassins versants du département. Ceci pour faire face à Lire plus

Troupeau de vaches en montagne dans le Vercors. © Paul Turenne - placegrenet.fr
Douze mil­lions d’eu­ros pour les éle­veurs : Laurent Wauquiez réac­tive le plan sécheresse

  FLASH INFO - La Région Auvergne Rhône-Alpes réactive son plan sécheresse à destination des agriculteurs. Mis en route en 2018, avec une aide de Lire plus

En Isère, la sécheresse s'aggrave sur les cours d'eau et les nappes phréatiques. Les pouvoirs publics multiplient, en vain, les mesures de restriction.
En Isère, la séche­resse s’ag­grave mal­gré des mesures de res­tric­tion de plus en plus sévères

FLASH INFO - Les dernières mesures de restriction d'eau n'y ont rien fait. Le 28 août, le préfet de l'Isère a à nouveau relevé les Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !