Nordahl Lelandais il y a quelques années - l'accusé a beaucoup changé physiquement depuis (capture d'écran). DR

Meurtres de Maëlys et d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais évoque sa honte, sa lâcheté et sa responsabilité

Meurtres de Maëlys et d’Arthur Noyer : Nordahl Lelandais évoque sa honte, sa lâcheté et sa responsabilité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en août 2017. Après plus de deux jours consacrés à la personnalité de l'accusé, avec plusieurs témoignages de proches, l'ancien militaire était auditionné pour la première fois ce mercredi 2 février. Son addiction au sexe, ses échecs scolaires et professionnels, ses relations intimes, sa détention... L'interrogatoire a balayé le parcours et la personnalité de Nordahl Lelandais qui, questionné également sur ses crimes, a admis sa honte et sa lâcheté. Mais sans livrer plus de détails sur la mort de Maëlys.

On a d'abord craint que l'un des premiers temps forts de ces trois semaines de procès ne soit reporté. Ressentant quelques symptômes du Covid-19, Nordahl Lelandais a en effet dû subir un test PCR au palais de justice de Grenoble, ce mercredi 2 février 2022, en début de matinée. Mais le dépistage s'est finalement avéré négatif, retardant néanmoins l'audience d'une bonne demi-heure. Une troisième journée particulièrement attendue dans le procès de l'ex-militaire, jugé depuis lundi 31 janvier devant la cour d'assises de l'Isère pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin.

Nordahl Lelandais auditionné au procès pour le meurtre de Maëlys

La famille de Maëlys au palais de justice ce mercredi 2 février. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Pourquoi de telles attentes ? Car la famille de la fillette pouvait légitimement espérer des réponses – ou du moins des éclaircissements – sur les circonstances du crime. Durant plus de deux jours en effet, la cour a disséqué la personnalité de l'accusé, entendant plusieurs de ses proches à la barre. Famille, ex-compagnes, anciens amis... Chaque témoignage a apporté des pièces reconstituant en partie le puzzle Nordahl Lelandais. Le prévenu a même vacillé à plusieurs reprises, avant de reprendre à chaque fois le contrôle.

Mais ce mercredi après-midi, c'est l'ancien maître-chien militaire lui-même qui était auditionné pour la première fois. Un interrogatoire de personnalité portant essentiellement sur le parcours et le caractère de l'accusé, avec toutefois, en toile de fond, les meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer – pour lequel il a été condamné à vingt ans de prison en mai 2021, à Chambéry.

"L'école, ce n'était pas trop mon truc, je ne m'en donnais pas les moyens"

D'une voix posée, avec un ton poli et parfois presque obséquieux, Nordahl Lelandais répond d'abord aux questions de la présidente, Valérie Blain, sur son enfance et son adolescence. Comme son frère Sven la veille, il raconte "une famille sans problèmes" et "une belle enfance", avec "des vacances en Espagne" et "des liens affectifs". "On s'embrassait le matin", se souvient-il à propos de son père, qui a souffert d'une maladie neurodégénérative à partir de 2015 et est décédé en janvier 2021.

Des dizaines de personnes font la queue chaque matin, à l'entrée du palais de justice, pour assister à l'audience. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Sur ses échecs scolaires successifs, l'accusé semble porter un regard lucide. "L'école, ce n'était pas trop mon truc", admet-il. "Je ne m'en donnais pas les moyens." La présidente lit les auditions d'anciens enseignants. Une professeure d'histoire-géographie dépeint Nordahl Lelandais comme "un garçon intelligent mais très fainéant et je-m'en-foutiste". Une ex-professeure de français dit de lui qu'il était "séducteur, beau parleur et aimait arriver à ses fins par n'importe quel moyen". Sans réponse de sa part.

Sa journée-type : "Je me lève, je bois un café, je fume une clope, je regarde une vidéo [porno], un peu de cocaïne..." Et rebelote.

Après avoir évoqué ses relations intimes et présenté ses "excuses" aux femmes qu'il qualifie de "plans sexuels", Nordahl Lelandais est interrogé sur son "addiction sexuelle" par la présidente. "Vous consultiez des sites pornographiques deux ou trois heures par jour", observe-t-elle. L'accusé reconnaît mais tourne un peu autour du pot, bifurquant sur l'armée, dont son départ aurait fait office de déclencheur. "Après l'armée, plus rien ne comptait", affirme-t-il. "C'était très important, je voulais faire carrière."

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 63 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)
Nordahl Lelandais inter­pellé par ses anciens amis : « Il s’est passé quoi dans ta tête quand t’as fait mon­ter Maëlys dans ta voiture ? »

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis ce lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le Lire plus

La salle d'audience et les 23 000 pages du dossier, avant l'ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de la petite Maëlys. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire Maëlys : la per­son­na­lité énig­ma­tique de Nordahl Lelandais scru­tée à la barre au pre­mier jour du procès

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis ce lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le Lire plus

J'ai bien donné la mort à Maëlys", a reconnu Nordahl Lelandais. La mère et la sœur de Maëlys sont arrivées au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de leur avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net
« J’ai bien donné la mort à Maëlys », a reconnu Nordahl Lelandais, ce lundi 31 jan­vier 2022, pre­mier jour du pro­cès qui s’ouvre à Grenoble

FOCUS - Le procès de Nordahl Lelandais s'est ouvert ce lundi 31 janvier 2022 au matin, devant la cour d'assises de l'Isère. L'ex-maître chien de Lire plus

Le président de la Fédération de secourisme de l'Isère en garde à vue suite à des accusations de viols
Nordahl Lelandais ren­voyé devant la cour d’as­sises de Grenoble pour le meurtre de la petite Maëlys

  FLASH INFO — Les juges d'instruction de Grenoble ont suivi les réquisitions du parquet dans le cadre de l'affaire Maëlys. Le 1er juin 2021, Lire plus

Le président de la Métropole, Christophe Ferrari, présentait la ZFE étendue mercredi 29 janvier à Seyssinet-Pariset, en présence du maire de la Ville Marcel Repellin et du vice-président aux déplacements Yann Mongaburu. © Anissa Duport-Levanti
Affaire Maëlys : le par­quet de Grenoble requiert le ren­voi de Nordahl Lelandais devant la Cour d’assises

  FLASH INFO - Le parquet de Grenoble a demandé le renvoi de Nordhal Lelandais devant la Cour d'assises jeudi 18 mars 2021 lors de Lire plus

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr
Affaire Maëlys : après un repor­tage de TF1, le par­quet de Grenoble ouvre une enquête pour vio­la­tion du secret professionnel

FLASH INFO - Après la diffusion d'un reportage sur l'affaire du meurtre de la jeune Maëlys diffusé ce 11 janvier 2022 durant le journal de 20 Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin