Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)

Nordahl Lelandais inter­pellé par ses anciens amis : « Il s’est passé quoi dans ta tête quand t’as fait mon­ter Maëlys dans ta voiture ? »

Nordahl Lelandais inter­pellé par ses anciens amis : « Il s’est passé quoi dans ta tête quand t’as fait mon­ter Maëlys dans ta voiture ? »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis ce lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys de Araujo, 8 ans, en 2017, à Pont-de-Beauvoisin (Isère). La deuxième journée du procès, ce mardi 1er février, a été, comme la veille, consacrée à la personnalité de l'ex-militaire. Une audience marquée par les témoignages très forts de plusieurs proches de l'accusé. D'anciens amis de Nordahl Lelandais l'ont ainsi presque fait vaciller, l'interpellant pour le sommer de dire la vérité aux parents de Maëlys.

Pour la première fois ou presque, Nordahl Lelandais a failli vaciller. Il était 16h30, ce mardi 1er février 2022, au deuxième jour du procès de l'ex-militaire, jugé à Grenoble durant trois semaines pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de la petite Maëlys de Araujo. Une fillette alors âgée de 8 ans, disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, et dont le corps a été retrouvé en février 2018, sur les indications du prévenu.

Le portrait de Maëlys amené par sa famille et affiché à l'entrée de la cour d'assises de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Le portrait de Maëlys amené par sa famille et affiché à l'entrée de la cour d'assises de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net

À la barre, à ce moment-là, Coralie, une coiffeuse de 38 ans, ancienne amie proche de Nordahl Lelandais. Son témoignage est le quatrième de cette deuxième journée d'audience, consacrée, comme la veille, à la personnalité de l'accusé. Depuis son arrivée à la cour d'assises, la jeune femme s'était plusieurs fois adressée à son ex-ami, qu'elle connaît depuis 2007 et décrit comme quelqu'un de "très protecteur" avec elle. De longs regards appuyés qui, déjà, avaient laissé entrevoir une fêlure dans la carapace de ce dernier. Et même quelques larmes vite essuyées.

"Comment tu as pu en arriver à faire ça, tuer une petite ?"

Mais cette fois, la fin du témoignage approchant, Coralie choisit d'interpeller directement Nordahl Lelandais. Elle demande de l'eau, s'assoit et se tourne vers lui. "Il s'est passé quoi dans ta tête quand t'as fait monter Maëlys dans ta voiture ?", lui lance-t-elle. "T'as eu une pulsion sexuelle ? Tu ne peux pas dire que tu es parti à 3 heures du matin pour amener une petite voir tes chiens. Je sais que tu mens. Et tu sais que je sais. Regarde les parents !"

Bousculé, Nordahl Lelandais, les yeux rougis, tente de fuir son regard. Mais la témoin enchaîne : "Je pense que tu n'as pas d'empathie, tu ne ressens pas ces émotions-là. On t'a vu une semaine après et tu étais normal. Mais tu ne peux pas être normal après avoir tué quelqu'un. Comment tu as pu en arriver à faire ça, tuer une petite ? Pourquoi tu ne parles pas ?"

J'ai bien donné la mort à Maëlys", a reconnu Nordahl Lelandais. La mère et la sœur de Maëlys sont arrivées au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de leur avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les anciens amis de Nordahl Lelandais l'ont supplié de dire la vérité à la famille de Maëlys, arrivée au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de son avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Coralie fait ensuite référence à l'affaire précédente : le meurtre en avril 2017 du caporal Arthur Noyer, pour lequel l'ancien maître-chien dans l'armée a été condamné à vingt ans de prison, en mai 2021, à Chambéry. "Tu le sais, en plus, que tu es très intelligent", poursuit-elle. "Pour Arthur Noyer, tu avais regardé combien de temps mettait un corps pour se décomposer." Et la coiffeuse de supplier de nouveau son ex-ami : "Parle, fais comme s'il n'y avait personne. Parle !"

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La salle d'audience et les 23 000 pages du dossier, avant l'ouverture du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de la petite Maëlys. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire Maëlys : la per­son­na­lité énig­ma­tique de Nordahl Lelandais scru­tée à la barre au pre­mier jour du procès

REPORTAGE - Nordahl Lelandais comparaît depuis ce lundi 31 janvier 2022 devant la cour d'assises de l'Isère, à Grenoble, pour l'enlèvement, la séquestration et le Lire plus

J'ai bien donné la mort à Maëlys", a reconnu Nordahl Lelandais. La mère et la sœur de Maëlys sont arrivées au palais de justice avec un portrait et une photo de la fillette, aux côtés de leur avocat Me Fabien Rajon. © Manuel Pavard - Place Gre'net
« J’ai bien donné la mort à Maëlys », a reconnu Nordahl Lelandais, ce lundi 31 jan­vier 2022, pre­mier jour du pro­cès qui s’ouvre à Grenoble

FOCUS - Le procès de Nordahl Lelandais s'est ouvert ce lundi 31 janvier 2022 au matin, devant la cour d'assises de l'Isère. L'ex-maître chien de Lire plus

Le président de la Fédération de secourisme de l'Isère en garde à vue suite à des accusations de viols
Nordahl Lelandais ren­voyé devant la cour d’as­sises de Grenoble pour le meurtre de la petite Maëlys

  FLASH INFO — Les juges d'instruction de Grenoble ont suivi les réquisitions du parquet dans le cadre de l'affaire Maëlys. Le 1er juin 2021, Lire plus

Le président de la Métropole, Christophe Ferrari, présentait la ZFE étendue mercredi 29 janvier à Seyssinet-Pariset, en présence du maire de la Ville Marcel Repellin et du vice-président aux déplacements Yann Mongaburu. © Anissa Duport-Levanti
Affaire Maëlys : le par­quet de Grenoble requiert le ren­voi de Nordahl Lelandais devant la Cour d’assises

  FLASH INFO - Le parquet de Grenoble a demandé le renvoi de Nordhal Lelandais devant la Cour d'assises jeudi 18 mars 2021 lors de Lire plus

Jacques Dallest, procureur général de la Cour d'appel de Grenoble et Pascale Vernay, première présidente. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Cour d’ap­pel de Grenoble : une ren­trée solen­nelle sous le signe de la grogne des magistrats

FOCUS - La Cour d’appel de Grenoble tenait son audience solennelle de rentrée dans l'une des salles d'audience du palais de justice de Grenoble, ce vendredi Lire plus

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr
Affaire Maëlys : après un repor­tage de TF1, le par­quet de Grenoble ouvre une enquête pour vio­la­tion du secret professionnel

FLASH INFO - Après la diffusion d'un reportage sur l'affaire du meurtre de la jeune Maëlys diffusé ce 11 janvier 2022 durant le journal de 20 Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin