Christophe Ferrari, Jean-Pierre Barbier, David Queiros et Maurice Bansay ont procédé, le 6 décembre 2021, à la pose de la première pierre de Neyrpic, à Saint-Martin-d'Hères. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Saint-Martin-d’Hères : la pose de la pre­mière pierre donne le véri­table coup d’en­voi du pro­jet Neyrpic

Saint-Martin-d’Hères : la pose de la pre­mière pierre donne le véri­table coup d’en­voi du pro­jet Neyrpic

FOCUS - Maurice Bansay, président d’Apsys, David Queiros, maire de Saint-Martin-d’Hères, Christophe Ferrari, président de la Métropole, et Jean-Pierre Barbier, président du Département, ont procédé ce lundi 6 décembre 2021 à la pose de la première pierre du projet Neyrpic, à Saint-Martin-d'Hères. Un évènement officialisant le début des travaux sur le site des anciennes friches industrielles, après plus d'une décennie de procédures judiciaires, de reports et de contestation. Le futur pôle de commerces et de loisirs devrait voir le jour à la fin 2023.

La date était particulièrement attendue par les promoteurs du projet. Ce lundi 6 décembre 2021, Maurice Bansay, président d’Apsys, David Queiros, maire de Saint-Martin-d’Hères, Christophe Ferrari, président de la Métropole, et Jean-Pierre Barbier, président du Département de l’Isère et de Territoires 38, ont procédé à la pose de la première pierre du futur centre commercial Neyrpic, à Saint-Martin-d'Hères.

Si les engins de chantier sont déjà à pied d'œuvre depuis la fin octobre 2021, sur les friches de l'ancienne usine Neyrpic, l'évènement symbolisait le véritable coup d'envoi de cette opération pharaonique, maintes fois confirmée et maintes fois reportée. L'aboutissement d'une collaboration de près de quinze ans entre l'investisseur et gestionnaire Apsys et les différentes collectivités impliquées.

Le président d'Apsys "remercie" les opposants d'avoir renoncé à leur dernier recours

Rarement un projet urbain n'aura en effet été aussi long à se concrétiser. Depuis la première mouture présentée en 2007 par Apsys, suivie dix ans plus tard par la version définitive, les multiples recours engagés par des habitants et des commerçants ont mis bien des bâtons dans les roues aux partisans de Neyrpic. Mais la bataille judiciaire semble cette fois terminée, toutes les procédures étant désormais closes.

Image de synthèse du futur centre commercial Neyrpic. © Kraken pour Apsys

Dans son discours, le président d'Apsys Maurice Bansay a d'ailleurs tenu à adresser un message plutôt inattendu à ses détracteurs. "Je voudrais saluer les opposants à ce projet, qui nous ont permis d'évoluer", a-t-il déclaré. "Je les remercie de ne pas avoir poursuivi de manière stérile l'acharnement dont nous avons fait l'objet pendant des années."

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Neyrpic ©Kraken pour Apsys
Futur pôle de com­merces et de loi­sirs Neyrpic : un gros chan­tier en pers­pec­tive et du tra­vail pour les per­sonnes en insertion

FOCUS – Les premiers coups de pioche du pôle commercial et de loisirs Neyrpic sur Saint-Martin-d’Hères sont annoncés pour cet automne. Une infrastructure qui va Lire plus

Aucun obstacle ne devrait plus entraver les travaux du pôle commercial Neyrpic prévus pour cet automne. Sa livraison est annoncée courant 2023. Photo des friches du site industriel Neyrpic, juin 2021. © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Centre com­mer­cial Neyrpic : les tra­vaux sur le point de débu­ter avec le (quasi) clap de fin de la bataille judiciaire

DÉCRYPTAGE - Après onze ans de procédures judiciaires et moult reports, les travaux du pôle commercial Neyrpic vont démarrer cet automne à Saint-Martin-d’Hères sur les Lire plus

Le promoteur Apsys débouté de sa plainte pour "recours abusif" contre cinq militants anti-Neyrpic
Le pro­mo­teur Apsys débouté de sa plainte pour « recours abu­sif » contre cinq mili­tants anti-Neyrpic

FLASH INFO — Pour les opposants au projet Neyrpic, c'est une "première victoire": le jeudi 10 juin, le tribunal de Grenoble a débouté le promoteur Lire plus

COUV La structure tournée vers les jeunes, Y-nove, bientôt partenaire du centre commercial Neyrpic ? Une alliance que tente d'empêcher Alternatibaur centre commercial Neyrpic à Saint-Martin-d'Hères, mercredi 2 juin 2021 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
L’association Y‑Nove bien­tôt par­te­naire du centre com­mer­cial Neyrpic, au grand dam d’Alternatiba ?

  FOCUS - Opposée à la construction du centre commercial Neyrpic à Saint-Martin-d'Hères, l'association militante Alternatiba, œuvrant pour la justice sociale et climatique, voit d'un Lire plus

Les anti-Neyrpic ont donné de la voix devant le palais de justice de Grenoble jeudi 8 avril
Les anti-Neyrpic ont donné de la voix devant le tri­bu­nal de Grenoble en sou­tien à cinq citoyens atta­qués par Apsys

  EN BREF - Une petite centaine d'opposants au projet Neyrpic de Saint-Martin-d'Hères se sont donné rendez-vous devant le palais de justice de Grenoble, ce Lire plus

Le promoteur Apsys débouté de sa plainte pour "recours abusif" contre cinq militants anti-Neyrpic
Rassemblement des anti-Neyrpic devant le palais de jus­tice de Grenoble jeudi 8 avril

  FLASH INFO — Les opposants au projet Neyrpic de Saint-Martin-d'Hères seront présents jeudi 8 avril de 13 à 14 heures devant le palais de Lire plus

Flash Info

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !