Des personnes fouillent dans la poubelle d'un supermarché à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Deux gla­neurs condam­nés pour avoir tenté de récu­pé­rer de la nour­ri­ture dans les pou­belles vides d’un hyper­mar­ché de Saint-Martin-d’Hères

Deux gla­neurs condam­nés pour avoir tenté de récu­pé­rer de la nour­ri­ture dans les pou­belles vides d’un hyper­mar­ché de Saint-Martin-d’Hères

FOCUS – Le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble a condamné, ce mer­credi 17 novembre 2021, deux gla­neurs à 400 euros d’a­mende avec sur­sis cha­cun pour ten­ta­tive de vol de déchets ali­men­taires et refus de se sou­mettre au pré­lè­ve­ment ADN. Les deux tren­te­naires avaient été inter­pel­lés en mars 2020 pour avoir essayé de récu­pé­rer de la nour­ri­ture dans les pou­belles d’un hyper­mar­ché de Saint-Martin-d’Hères. Lesquelles étaient pour­tant vides ce soir-là. Si les peines pro­non­cées sont fina­le­ment infé­rieures aux quatre mois de pri­son avec sur­sis requis par la pro­cu­reure, lors de l’au­dience du 7 octobre 2021, ce pro­cès reste néan­moins, selon les col­lec­tifs de gla­neurs, symp­to­ma­tique de la cri­mi­na­li­sa­tion de la récup”.

Ses réqui­si­tions avaient sur­pris par leur sévé­rité. Lors de l’au­dience du 7 octobre 2021, la pro­cu­reure avait réclamé quatre mois de pri­son avec sur­sis à l’en­contre de cha­cun des deux gla­neurs jugés. Mais fina­le­ment, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble n’a pas tota­le­ment suivi le par­quet dans son déli­béré rendu ce mer­credi 17 novembre.

Aliments jetés dans les poubelles de supermarchés et récupérés par les glaneurs de la Fratrie des glaneurs solidaires grenoblois, avant le confinement. © DR

Aliments jetés dans les pou­belles de super­mar­chés et récu­pé­rés par les gla­neurs de la Fratrie des gla­neurs soli­daires gre­no­blois, avant le confi­ne­ment. DR

Les deux pré­ve­nus ont ainsi été condam­nés à 400 euros d’a­mende avec sur­sis cha­cun, pour « ten­ta­tive de vol aggra­vée » et « refus de se sou­mettre au pré­lè­ve­ment bio­lo­gique des­tiné à l’identification » (200 euros par chef d’inculpation).

Les faits qui leur sont repro­chés remontent à mars 2020. À la nuit tom­bée, les deux tren­te­naires avaient esca­ladé le por­tail du par­king du Géant Casino de Saint-Martin-d’Hères, espé­rant récu­pé­rer de la nour­ri­ture dans les pou­belles de l’hy­per­mar­ché. En vain car les pou­belles étaient vides ce soir-là.

Les poli­ciers avaient pré­levé des traces d’ADN sur des restes de repas et des stylos

Ils étaient donc res­sor­tis quelques minutes plus tard, sans aucune den­rée ali­men­taire en leur pos­ses­sion. Mais cela n’a­vait pas empê­ché la police, aler­tée par un agent de vidéo­sur­veillance, de les inter­pel­ler à proxi­mité, avant de les pla­cer en garde à vue. Une arres­ta­tion effec­tuée avec pas moins de quatre voi­tures de police, selon les décla­ra­tions d’une des deux pré­ve­nus à l’audience.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Récolte du lundi 28 septembre 2020 au Cap Berriat © La Fratrie des glaneurs solidaires grenoblois
L’art de faire les pou­belles : une soi­rée dans la peau des gla­neurs grenoblois

  REPORTAGE - Les mouvements de “récup” d’aliments impropres à la vente se multiplient dans l’Hexagone dans un contexte de paupérisation et d’urgence écologique. Mais Lire plus

UNE Aliments jetés dans les poubelles de supermarchés et récupérés par les glaneurs de la Fratrie des glaneurs solidaires grenoblois, avant le confinement crédit DR
Les gla­neurs n’osent plus récu­pé­rer les den­rées jetées par les super­mar­chés de peur d’être verbalisés

  DÉCRYPTAGE – Par crainte d'une contravention de 135 euros, des glaneurs ont renoncé à leurs sorties nocturnes destinées à récupérer les invendus jetés dans Lire plus

Accusé par des gla­neurs de détruire ses inven­dus, le gérant d’un Franprix de Grenoble assume

  FIL INFO — Un groupe de glaneurs grenoblois accuse sur Facebook le gérant du magasin Franprix de la rue Thiers de Grenoble de dégrader Lire plus

Maraude de la bridage de la solidarité populaire de Saint-Bruno, à Grenoble, vendredi 14 janvier 2021 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Crise sani­taire : le quar­tier Saint-Bruno à Grenoble tend la main aux plus pré­caires mais pour com­bien de temps ?

  DÉCRYPTAGE - Très ancrée dans le quartier Saint-Bruno à Grenoble, la solidarité envers les précaires s'est récemment concrétisée par trois démarches atypiques. Après l’ouverture Lire plus

La tente des glaneurs passe à la distribution © Ludovic Chataing - placegrenet.fr
Glanage : une solu­tion anti-crise qui évite le gaspillage

REPORTAGE - Tous les dimanches, des bénévoles de l’association la Tente des glaneurs montent une grande tente devant le collège Fantin-Latour. Placés stratégiquement entre le Lire plus

Bénévole de l'association familiale Saint-Egreve aide au déchargement du camion © Ludovic Chataing - placegrenet.fr
Redistribution ali­men­taire : la seconde vie des invendus

REPORTAGE VIDÉO - Les produits en date limite de consommation ne sont pas tous jetés dans l'agglomération grenobloise. Un certain nombre d'invendus sont notamment recueillis Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !