© Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble : deux mille manifestants ont dénoncé « le manque d’ambition » de la loi Climat et résilience

Grenoble : deux mille manifestants ont dénoncé « le manque d’ambition » de la loi Climat et résilience

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Deux mille manifestants ont marché pour le climat à Grenoble ce dimanche 9 mai 2021 et dénoncé « le manque d’ambition » de la loi Climat et résilience du gouvernement. Estimant que celle-ci n’est pas à la hauteur des enjeux face à l’urgence climatique, les défenseurs du climat ont réclamé « une vraie loi climat » à travers cette « marche d’après ». Une sorte de baroud d’honneur avant l’examen de ladite loi par le Sénat, ce lundi 10 mai 2021.

 

 

Un peu par­tout en France, des marches pour le cli­mat ont eu lieu ce dimanche 9 mai pour dénon­cer le pro­jet de loi Climat et rési­lience, adopté le 4 mai der­nier par le Parlement. À Grenoble, deux mille mani­fes­tants ont par­ti­cipé à cette « marche d’a­près », à l’ap­pel de plu­sieurs orga­ni­sa­tions éco­lo­gistes gre­no­bloises1 Alternatiba-Cop21 Grenoble, Citoyens pour le cli­mat Grenoble et Fridays for future Grenoble .

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Déçus que ce pro­jet de loi n’ait pas repris les 150 pro­po­si­tions de la Convention citoyenne pour le cli­mat, ceux-ci ont réclamé « une vraie loi cli­mat », en lieu et place d’un « pro­jet raboté par les dépu­tés ». Ce juste avant l’exa­men du texte par le Sénat, ce lundi 10 mai 2021.

 

De quoi don­ner du grain à moudre aux défen­seurs de la pla­nète et exa­cer­ber encore un peu plus leur colère. D’autant qu’une ins­tance juri­dique fran­çaise a offi­ciel­le­ment reconnu l’État « res­pon­sable d’une par­tie du pré­ju­dice éco­lo­gique constaté » dans le cadre de l’Affaire du siècle. Et que le doute per­siste sur un réfé­ren­dum pour ins­crire la lutte contre le dérè­gle­ment cli­ma­tique dans la Constitution, mal­gré l’as­su­rance de l’État qu’il n’y renon­cera pas.

 

 

Beaucoup d’enfants et de porteurs de pancartes humoristiques mais signifiantes

 

C’est sur le coup de 14 heures que, peu à peu, les mani­fes­tants ont ral­lié la place de Verdun où les atten­daient un ate­lier pan­cartes, une baraque à frites et une sono, toutes deux ambu­lantes. Dans la foule, beau­coup d’en­fants, dont Yannis. Le cli­mat ? « On en parle avec les copains de l’é­cole », témoigne-t-il en bran­dis­sant fiè­re­ment sa pancarte.

 

Parmi les manifestants, de nombreux enfants. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Parmi les mani­fes­tants, de nom­breux enfants. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Comme à l’ac­cou­tu­mée lors des marches pour le cli­mat, fleu­ris­saient des pan­cartes humo­ris­tiques mais signi­fiantes. « La Terre, c’est comme la bière, plus c’est chaud, moins c’est bon », pou­vait-on lire sur l’une d’entre elles. Ou encore « Sauvez la bio­sphère, man­gez un action­naire ! », pro­po­sait sans ver­gogne une autre.

 

Après une « cho­ré­gra­phie par­ti­ci­pa­tive » sui­vie d’un die-in2Une forme de mani­fes­ta­tion dans laquelle les par­ti­ci­pants simulent la mort en s’al­lon­geant sur le sol, le cor­tège s’est fina­le­ment élancé en direc­tion de la MC2, lieu d’ar­ri­vée de cette nou­velle marche pour le cli­mat. Retour en images.

 

 

 

Joël Kermabon

 

1 Alternatiba-Cop21 Grenoble, Citoyens pour le cli­mat Grenoble et Fridays for future Grenoble.

 

2 Une forme de mani­fes­ta­tion dans laquelle les par­ti­ci­pants simulent la mort en s’al­lon­geant sur le sol

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté contre le versement de 5 millions d'euros de dividendes.
Des salariés de Gaz électricité de Grenoble s’opposent au versement de 5 millions d’euros de dividendes

  EN BREF – Une cinquantaine de salariés de Gaz électricité de Grenoble (GEG) a manifesté, mardi 11 mai, dans les rues de la capitale Lire plus

1er mai 2021 à Grenoble. © Tim Buisson – Place Gre’net
Près de 3 000 personnes dans la rue pour un 1er mai festif et revendicatif à Grenoble

  REPORTAGE - Près de 3 000 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble ce samedi 1er mai, lors d'une marche unitaire regroupant syndicats Lire plus

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Mouvement lycéen Grenoble
Les lycéens ont poursuivi leur mouvement de protestation à Grenoble avec une nouvelle manifestation

  EN BREF - À Grenoble, la mobilisation des lycéens contre la tenue du baccalauréat se poursuit. Ce jeudi 20 mai 2021, un rassemblement a Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin