Soitec récompensé pour ses programmes d’actionnariat salarié… un peu forcés

sep article

 

FLASH INFO – Soitec aligne les trophées. Après avoir reçu en février dernier le grand prix de la fédération de l’actionnariat salarié, le leader français des substrats électroniques basé à Bernin en Isère, s’est vu remettre le trophée C&B de l’ORAS pour ses programmes d’actionnariat salarié.

 

Le siège de Soitec à Grenoble. © Soitec

Soitec récom­pen­sée pour ses dis­po­si­tifs d’ac­tion­na­riat par­tagé. © Soitec

« Ces dis­tinc­tions viennent récom­pen­ser le suc­cès des dif­fé­rents dis­po­si­tifs d’actionnariat sala­rié mis en œuvre par Soitec pour inté­res­ser les col­la­bo­ra­teurs aux objec­tifs de la société et par­ta­ger avec eux les fruits de sa crois­sance », se féli­cite l’en­tre­prise dans un com­mu­ni­qué.

 

« En effet, à tra­vers dif­fé­rents plans d’attribution gra­tuites d’actions et d’actions de per­for­mance en 2018 et 2020 et un plan de co-inves­tis­se­ment en actions de pré­fé­rence pro­posé en 2019, Soitec a non seule­ment reconnu les efforts par­ti­cu­liers consen­tis pen­dant la période de redres­se­ment ou encore pen­dant la pan­dé­mie, mais sur­tout a asso­cié son per­son­nel aux objec­tifs éco­no­miques et à la per­for­mance bour­sière rela­tive de la société sur tous les exer­cices de 2019 à 2023 ».

 

Soitec s’est pour ainsi dire fait une spé­cia­lité de ces plans d’ac­tion­na­riat par­tagé. Pas for­cé­ment avec ses sala­riés dans un pre­mier temps. En 2016, c’est entre 34 cadres que l’en­tre­prise avait par­tagé 5 % du capi­tal. Ce un an après son sau­ve­tage par l’Etat comme nous le rela­tions en octobre 2019.

 

 

En 2023, 4 % du capital social sera détenu par les salariés

 

Un plan qui avait sus­cité une levée de bou­cliers, et notam­ment quand ses béné­fi­ciaires avaient revendu leurs actions dont les cours s’é­taient entre-temps envo­lés… Poussée par les repré­sen­tants des sala­riés, CGT en tête, la direc­tion de l’en­tre­prise avait alors décliné et ouvert son dis­po­si­tif à tout le per­son­nel.

 

Depuis, trois plans se sont suc­cédé. A terme, en 2023, c’est envi­ron 4 % du capi­tal social qui sera détenu par les mille sala­riés de l’en­tre­prise. Faisant dire à Pascal Lobry, le direc­teur des res­sources humaines : « l’action­na­riat sala­rié fait par­tie de l’ADN de Soitec »…

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1118 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.