Appel Forêt -
Anne Enot, pédopsychiatre au CHAI de Saint-Égrève. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La visite d’Emmanuel Macron au pôle autisme de l’hôpital de Saint-Égrève marquée par la contestation

La visite d’Emmanuel Macron au pôle autisme de l’hôpital de Saint-Égrève marquée par la contestation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – La contestation a marqué la visite d’Emmanuel Macron au pôle autisme du Centre hospitalier Alpes-Isère de Saint-Égrève, ce vendredi 2 avril 2021. À l’appel de la CGT, une centaine de personnes ont dénoncé la visite d’une « belle vitrine » peu représentative, selon le syndicat, de la réalité de l’autisme au quotidien. Sans oublier de rappeler le manque de moyens et la fermeture de 78 lits depuis 2017 dans cet établissement qui en compte désormais moins de 300. 

 

 

Comme annoncé, Emmanuel Macron s’est rendu ce ven­dredi 2 avril 2021 au pôle Trouble du spectre de l’au­tisme du Centre hos­pi­ta­lier Alpes-Isère de Saint-Égrève (Chai). Une visite dans le cadre de la Journée inter­na­tio­nale de sen­si­bi­li­sa­tion à l’au­tisme, durant laquelle le chef de l’État a ren­con­tré des familles de patients et des pro­fes­sion­nels œuvrant dans l’établissement.

 

Emmanuel Macron était accom­pa­gné de Sophie Cluzel, secré­taire d’État auprès du Premier ministre en charge des Personnes han­di­ca­pées. Ainsi que de Claire Compagnon, délé­guée inter­mi­nis­té­rielle à la mise en œuvre de la Stratégie natio­nale autisme au sein des troubles du neuro-développement.

 

"<yoastmark

 

Une visite très enca­drée par les ser­vices de l’Élysée qui avaient trié sur le volet les médias auto­ri­sés à suivre le pré­sident de la République. Et avaient prévu un impor­tant ser­vice d’ordre pour tenir à dis­tance la cen­taine de soi­gnants et familles d’au­tistes for­mant un comité d’ac­cueil devant l’en­trée de l’hô­pi­tal. Un ras­sem­ble­ment orga­nisé par la CGT visant à dénon­cer la visite « scan­da­leuse » de la « vitrine d’une psy­chia­trie qui n’existe pas ». Mais aussi le manque de moyens et la fer­me­ture de 78 lits depuis 2017 dans cet éta­blis­se­ment qui en compte désor­mais moins de 300.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Alain Carignon appelle Éric Piolle à démissionner... et les Grenoblois à voter Jadot aux primaires EELV
Alain Carignon appelle Éric Piolle à démissionner… et les Grenoblois à voter Yannick Jadot à la primaire EELV

FOCUS - Pas question pour Alain Carignon de laisser passer la candidature d'Éric Piolle à la primaire écologiste. Entouré d'élus de son groupe d'opposition et Lire plus

Eric PIOLLE
Le maire de Grenoble Éric Piolle candidat à la primaire d’EELV pour la présidentielle de 2022

FOCUS – Le maire de Grenoble, Éric Piolle, est candidat à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) qui doit désigner en septembre 2021 son candidat Lire plus

Homme qui donne à manger aux pigeons. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
La Ville de Grenoble dévoile son nouveau plan pour la condition et le bien-être animal

FOCUS – Un plan d’action "ambitieux" en faveur de la condition et du bien-être animal à Grenoble, jusqu’en 2026. Tel est en tout cas l'objectif Lire plus

Burqini : Éric Piolle accusé de “blablatage hygiéniste“ dicté par l’électoralisme dans « une dynamique raciste et coloniale »

EN BREF - Alors que, sur la question du burqini, le maire de Grenoble Éric Piolle renvoie la responsabilité dans le camp de l'État, un petit Lire plus

Le burqini a-t-il sa place dans les piscines municipales ? A Grenoble, Eric Piolle renvoie la balle à l'Etat pour trancher.
Burqini ou pas burqini dans les piscines à Grenoble ? Eric Piolle renvoie la balle à Jean Castex

FIL INFO – Le burqini a-t-il sa place dans les piscines municipales de Grenoble ? Alors que le législateur laisse la responsabilité aux maires, Eric Lire plus

Marche contre les violences policières ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble© Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Près de 300 manifestants ont marché contre les “violences policières” et le “racisme d’État” à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Près de 300 personnes ont manifesté "contre les violences policières" ce samedi 4 juillet 2020 à Grenoble. Une marche à l'initiative Lire plus

Flash Info

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin