Manifestation de la jeunesse pour le climat à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Près de 300 personnes ont défilé à Grenoble pour des mesures concrètes pour le climat et contre la précarité

Près de 300 personnes ont défilé à Grenoble pour des mesures concrètes pour le climat et contre la précarité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – Près de 300 personnes, principalement des jeunes, ont marché pour le climat à Grenoble, ce vendredi 19 mars 2021. Une nouvelle mobilisation à  l’initiative du mouvement Fridays for future Grenoble pour réclamer des actions urgentes contre le changement climatique. Mais aussi pour dénoncer la détresse de la jeunesse face à la précarité étudiante amplifiée par la crise sanitaire.

 

 

« Et un, et deux et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité ! », a‑t-on à nou­veau entendu dans les rues de Grenoble. Après une année en dor­mance due à la crise sani­taire, la jeu­nesse s’est à nou­veau mobi­li­sée pour le cli­mat par­tout en France ce ven­dredi 19 mars 2021.

 

À Grenoble, le mou­ve­ment Fridays for future (FFF) Grenoble1La branche gre­no­bloise du mou­ve­ment mon­dial Youth for Climate / Fridays for Future ini­tié en 2018 par la lycéenne sué­doise Greta Thunberg. avait appelé à mani­fes­ter dans le cadre d’une jour­née mon­diale d’action pour le cli­mat. Ainsi, près de 300 per­sonnes ne dépas­sant pas pour la plu­part la ving­taine d’an­nées se sont-elles ras­sem­blées devant la gare de Grenoble en début d’après-midi.

 

Près de 300 personnes ont marché pour le climat ce 19 mars à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Près de 300 per­sonnes ont mar­ché pour le cli­mat ce 19 mars à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Au-des­sus de la petite foule, flot­taient les dra­peaux des asso­cia­tions, syn­di­cats et orga­ni­sa­tions venus sou­te­nir la jeu­nesse récla­mant des actions urgentes et concrètes pour « une jus­tice sociale et cli­ma­tique ». Mais aussi pour dénon­cer « le sac­cage des mesures de la Convention citoyenne pour le cli­mat » par le gou­ver­ne­ment. Et faire entendre sa voix sur « la détresse de la jeu­nesse face à la pré­ca­rité étu­diante ampli­fiée par la crise sani­taire ».

 

 

Projet de loi contre le dérèglement climatique : « le gouvernement cherche à nous berner ! »

 

Après quelques prises de parole sur le par­vis de la gare, le cor­tège s’est mis en route en direc­tion du parc Paul-Mistral. Dans les rangs des mani­fes­tants, beau­coup avaient pré­paré des pan­cartes avec des mes­sages sou­vent drôles et per­cu­tants. « Quand c’est fondu, c’est foutu ! », « Papa, maman, désolé, je sèche comme la pla­nète », ou encore « Célibataire cherche cli­mat stable pour rela­tion durable », pou­vait-t-on lire sur cer­taines d’entre elles.

 

Beaucoup de manifestants avaient préparé des pancartes avec des messages souvent drôles et percutants. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Beaucoup de mani­fes­tants avaient pré­paré des pan­cartes avec des mes­sages sou­vent drôles et per­cu­tants. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Pour Justine, « le cli­mat, c’est très impor­tant. Il faut agir dès main­te­nant ! Notre mes­sage s’a­dresse aux poli­ti­ciens, à nos parents, aux entre­prises, bref, à tout le monde ! »

 

Reste que la décep­tion des jeunes mani­fes­tants est grande quant au pro­jet de loi Climat et rési­lience qui sera dis­cuté à l’Assemblée natio­nale à par­tir du 29 mars prochain.

 

Simon, étu­diant, se déclare com­plè­te­ment désa­busé par l’im­mo­bi­lisme du gou­ver­ne­ment. « Il cherche à nous ber­ner en nous fai­sant croire qu’il met des mesures concrètes en place. Il se moque de nous, il n’y a clai­re­ment aucune avan­cée dans son pro­jet », critique-t-il.

 

Retour en images sur cette mani­fes­ta­tion « plus chaude que le cli­mat ». Qui, si l’on excepte la fougue propre à la jeu­nesse, s’est dérou­lée dans le plus grand calme.

 

 

 

Joël Kermabon

 

 

1 La branche gre­no­bloise du mou­ve­ment mon­dial Youth for Climate / Fridays for Future ini­tié en 2018 par la lycéenne sué­doise Greta Thunberg.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une partie des chefs de file du PCF pour les législatives 2022 : de gauche à droite, Jérémie Giono, secrétaire départemental ; Eric Hours, conseiller régional ; au premier plan, Cécile Dainault (6e), Claudine Didier (4e), Isabelle Peters (1ère) ; au second plan, Renaud Lugli (3e), Pierre Labriet (2e), William Jacquet (9e). © Manuel Pavard - Place Gre'net
Législatives 2022 : le PCF présente ses chefs de file dans neuf des dix circonscriptions de l’Isère

FOCUS - Le PCF isérois a présenté ce vendredi 12 novembre 2021 ses chefs de file pour les élections législatives de juin 2022. Neuf noms Lire plus

Objectif « zéro attaque » pour les manifestants contre la prédation du loup. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Des représentants du monde agricole ont manifesté à Grenoble contre la présence du loup sur leurs territoires

REPORTAGE VIDÉO - Plus d'une centaine d'agriculteurs des départements de l'arc alpin se sont rassemblés devant la préfecture de l'Isère ce mardi 5 octobre 2021. Lire plus

Entre 1400 et 3000 personnes ont manifesté ce mardi 5 octobre 2021 à Grenoble dans le cadre de la journée de grève nationale. © Paul Turenne - Place Gre'net
Entre 1400 et 3000 manifestants à Grenoble pour l’emploi et les salaires et contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage

REPORTAGE - De 1400 (selon la police) à 3000 (selon les organisateurs) manifestants ont défilé, ce mardi 5 octobre 2021, dans les rues de Grenoble Lire plus

Une manifestation réunissant de 800 et 1 000 personnes a eu lieu à Grenoble contre le passe sanitaire ce samedi 2 octobre 2021. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Douzième samedi consécutif de mobilisation et de manifestation contre le passe sanitaire et l’obligation vaccinale à Grenoble

EN BREF -  Les opposants au passe sanitaire et à l'obligation vaccinale ont à nouveau défilé dans les rues de Grenoble, ce samedi 2 octobre Lire plus

Onzième samedi de manifestation contre le pass sanitaire à Grenoble : gilets jaunes, bibliothécaires et bistrotiers en tête de cortège

FOCUS - Entre 600 et 1000 personnes ont défilé dans les rues de Grenoble, ce samedi 25 septembre 2021, en opposition au pass sanitaire. Une Lire plus

Date butoir pour l’obligation vaccinale : des soignants, pour beaucoup suspendus, ont manifesté à Grenoble

EN BREF - Plusieurs centaines de professionnels de santé des secteurs public, privé et libéral opposés à l'obligation vaccinale ont manifesté dans les rues de Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin