Avocats et taxis grenoblois se mobilisent pour aider les étudiants à travers l’épicerie sociale Agoraé

sep article

 

FIL INFO – L’Agoraé, épicerie solidaire située sur le campus de Saint-Martin‑d’Hères, aide les étudiants les plus démunis en leur fournissant notamment des produits alimentaires et d’hygiène. Ce vendredi 5 février, elle procédait à une remise de denrées, suite à un appel d’urgence lancé par la maison des avocats de Grenoble.

 

 

Avocats et taxis viennent en aide aux étudiants via l'Agoraé. Bénévoles et étudiant avec son panier de denrées alimentaires, AGORAé de Saint Martin d'Hères, 5 février. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Bénévoles et étu­diant avec son panier de den­rées ali­men­taires, Agoraé de Saint-Martin-d’Hères, 5 février 2021. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

C’est au 140 rue de la Houille blanche, sur le cam­pus de Saint-Martin‑d’Hères, que l’épi­ce­rie soli­daire Agoraé orga­ni­sait ce ven­dredi une remise de den­rées aux étu­diants en dif­fi­culté.

 

Cette épi­ce­rie soli­daire est acces­sible sur cri­tères sociaux, avec comme base un revenu jour­na­lier infé­rieur à 7,5 euros. Elle orga­nise régu­liè­re­ment des récoltes de dons ali­men­taires auprès des super­mar­chés ou de lycéens, notam­ment de Vaucanson à Grenoble.

 

 

Un appel lancé en urgence

 

Pour lut­ter contre la pré­ca­rité étu­diante, qui gran­dit avec la crise sani­taire, éco­no­mique et sociale, la mai­son des avo­cats de Grenoble repré­sen­tée par Me Michelle Girot-Marc a récem­ment lancé un appel d’urgence. Un appel qui a per­mis une impor­tante col­lecte de den­rées ali­men­taires grâce aux dons d’avocats, de gref­fiers et de magis­trats.

 

Bénévoles de l'Agoraé entourés par de généreux bénévoles et donateurs, 5 février, Saint Martin d'Hères © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Bénévoles de l’Agoraé entou­rés de dona­teurs à Saint-Martin-d’Hères. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

 

Clients de la mai­son des avo­cats de Grenoble, les Taxis gre­no­blois, repré­sen­tés par leur pré­sident Bianco Arnold, ont eux aussi mis la main à la poche et récolté près de 2 500 euros. Une somme qui sera trans­for­mée en l’achat de den­rées ali­men­taires et de pro­duits d’hygiène ou encore de four­ni­tures sco­laires.

 

 

Des produits vendus par Agoraé à un prix « symbolique » aux étudiants

 

Le prin­cipe de l’é­pi­ce­rie Agoraé ? Vendre les pro­duits 10% du prix pra­ti­qué dans les com­merces tra­di­tion­nels. Un prix « sym­bo­lique » pour que « les étu­diants aient le sen­ti­ment de faire leurs courses dans un super­mar­ché clas­sique », explique Camille, vice-pré­si­dente de l’Agoraé.

 

Bénévoles remplissant les stocks de l'épicerie solidaire Agoraé, 5 février, Saint Martin d'Hères. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

Bénévoles rem­plis­sant les stocks de l’é­pi­ce­rie soli­daire Agoraé, le 5 février 2021 à Saint-Martin-d’Hères. © Sarah Krakovitch – Place Gre’net

En dehors de l’aide ali­men­taire, l’association est aussi un lieu vie avec un espace de convi­via­lité pour lut­ter contre l’isolement social. Elle a mis en place un sys­tème d’hébergement d’urgence, « prête ton canap », ainsi qu’une ligne d’écoute pour appor­ter un sou­tien psy­cho­lo­gique aux étu­diants.

 

« C’est un inves­tis­se­ment qui prend beau­coup de temps mais auquel on prend plai­sir lorsque l’on veut aider les autres », confie Alexis Fayolle, étu­diant et pré­sident d’Inter-asso Grenoble Alpes, fédé­ra­tion qui regroupe plu­sieurs asso­cia­tions dont l’Agoraé.

 

sarah krakovitch

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
1438 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.