Gros coup de filet de la brigade des stupéfiants dans le quartier de l’Alma à Grenoble

sep article

 

EN BREF – Le lundi 25 janvier 2021, la brigade des stupéfiants a interpellé onze personnes suspectées d’opérer un  important trafic à partir du quartier de l’Alma à Grenoble. Huit trafiquants sont désormais sous les verrous tandis que 240 000 euros ont été saisis, ainsi que 5,4 kg de cannabis et des véhicules. Lors des perquisitions, les policiers ont également découvert une Kalachnikov chargée, un fusil à pompe, des munitions et des gilets pare-balles.

 

 

Après le déman­tè­le­ment d’un impor­tant tra­fic de stu­pé­fiants à Fontaine en décembre 2020, les limiers de la bri­gade des stu­pé­fiants de la sûreté dépar­te­men­tale enre­gistrent un nou­veau suc­cès. Ce lundi 25 jan­vier 2021, à l’is­sue d’une opé­ra­tion menée par une cen­taine de fonc­tion­naires1Des effec­tifs de la com­pa­gnie dépar­te­men­tale d’in­ter­ven­tion (CDI) et de la Brigade anti-cri­mi­na­lité (Bac). Participaient éga­le­ment l’Unité canine légère (UCL) de Grenoble, les Bac et UCL de Lyon, ainsi qu’une demi-com­pa­gnie de CRS lyon­naise et le Raid, les poli­ciers ont inter­pellé onze per­sonnes à Échirolles et à Grenoble. Toutes, dont une déjà en déten­tion, sont sus­pec­tées d’a­voir par­ti­cipé à un tra­fic de stu­pé­fiants à par­tir du quar­tier de l’Alma situé non loin de l’hô­tel de police.

 

Gros coup de filet de la brigade des stupéfiants à Grenoble.Contrôle de police quartier de l'Alma à Grenoble © Patricia Cerinsek

Contrôle de police quar­tier de l’Alma à Grenoble. © Patricia Cerinsek

 

Lors de cette opé­ra­tion d’en­ver­gure, les per­qui­si­tions ont per­mis la sai­sie de 240 000 euros ainsi que de 5,4 kg de can­na­bis. Les poli­ciers ont éga­le­ment décou­vert une Kalachnikov char­gée, un fusil à pompe à canon scié et ses muni­tions ainsi que des gilets pare-balles. Parmi les autres sai­sies effec­tuées, une montre Rolex, deux véhi­cules dont une Audi 20, deux motos et divers objets de luxe.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2362 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Selon l’é­lue char­gée de la pré­ven­tion de la délin­quance dans le pré­cé­dent man­dat de E. PPPiolle, les dea­lers sont des tra­vailleurs mal­trai­tés :
    « Ces gens qui tra­vaillent dans les quar­tiers n’ont pas de contrat de tra­vail, ils ne cotisent pas à la retraite, ils ne cotisent pas à l’Urssaf, ils n’ont pas les 35 heures, ils n’ont pas de congés payés… Ce sont qua­si­ment des esclaves ! »
    https://www.placegrenet.fr/2019/10/26/etude-jeunes-drogue-agglo/264431

    sep article