Professionnels du spectacle : une procession parodique à Grenoble pour la réouverture des lieux culturels

sep article



 

REPORTAGE VIDÉO – Des professionnels du spectacle ont à nouveau manifesté pour demander la réouverture des lieux culturels, ce mardi 19 janvier 2021 à Grenoble. Répondant à un appel national de la CGT spectacle, ils ont réclamé, à travers une procession parodique, de pouvoir à nouveau travailler alors que la crise sanitaire paralyse le monde de la culture.

 

 

Michel Szempruch de la CGT spectacle rendant compte de l'entrevue à la préfecture. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Michel Szempruch de la CGT spec­tacle ren­dant compte de l’en­tre­vue à la pré­fec­ture. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Des applau­dis­se­ments reten­tis­saient, ce mardi 19 jan­vier 2021, place de Verdun à Grenoble où s’é­taient ras­sem­blés près d’une cen­taine de pro­fes­sion­nels de la culture répon­dant à une mobi­li­sa­tion natio­nale de la branche spec­tacle de la CGT (FNSAC CGT1Fédération natio­nale des syn­di­cats du spec­tacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action cultu­relle). Ils saluaient ainsi le retour d’une délé­ga­tion récla­mant des mesures fortes aux ser­vices de l’État face aux consé­quences de l’épidémie de Covid-19 et du confi­ne­ment. Car, à ce jour, rap­porte le syn­di­cat, nombre d’ar­tistes, tech­ni­ciens ou ensei­gnants du spec­tacle res­tent dans l’im­pos­si­bi­lité de tra­vailler.

 

« Ce qui se joue en ce moment, c’est que des mil­liers d’entre eux qui veulent tra­vailler risquent de tom­ber ou sont déjà dans la pré­ca­rité », veut alar­mer la FNSAC-CGT. Que réclament ces pro­fes­sion­nels ? Ni plus ni moins que la réou­ver­ture des lieux cultu­rels et la mise à dis­po­si­tion de salles « pour tra­vailler, répé­ter, et être rému­né­rés ». De quoi ouvrir de nou­veaux droits à l’Assurance chô­mage, notam­ment aux inter­mit­tents du spec­tacle dure­ment frap­pés par la crise sani­taire.

 

 

Le « deux poids, deux mesures » constaté pour les lieux culturels

 

« Une direc­trice du cabi­net des affaires sociales nous a reçus, rap­porte Michel Szempruch de la CGT spec­tacle. Se décla­rant incom­pé­tente sur le sujet de la culture, elle a dit prendre des notes pour les faire remon­ter au niveau natio­nal. » Les objec­tifs de la délé­ga­tion ? En pre­mier lieu, dénon­cer un « deux poids, deux mesures  », avec cer­tains lieux ouverts res­pec­tant le pro­to­cole sani­taire alors que les salles de spec­tacle res­tent déses­pé­ré­ment fer­mées. Ce bien qu’elles soient en capa­cité de répondre aux contraintes en vigueur vis-à-vis de leur public.

 

Une procession parodique pour réclamer la réouverture des lieux culturels. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une pro­ces­sion paro­dique pour récla­mer la réou­ver­ture des lieux cultu­rels. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En second lieu, rap­pelle le syn­di­ca­liste, « aler­ter sur le fait que ne pas pou­voir tra­vailler a des consé­quences sur la sur­vie des artistes et tech­ni­ciens ». Et ce « mal­gré la pro­lon­ga­tion des droits des inter­mit­tents du spec­tacle jus­qu’au 31 août 2021 », sou­ligne-t-il.

 

« Qu’est-ce qui va se pas­ser au 31 août ? L’impossibilité de tra­vailler va se pour­suivre encore un bon moment alors que nous n’a­vons pas pu décla­rer des heures pour ouvrir des droits pour accé­der à l’in­ter­mit­tence, faute de tra­vail sala­rié », s’in­quiète à la sono Michel Szempruch.

 

 

Une procession parodique pour réclamer la réouverture des lieux culturels

 

Ce n’est qu’a­près cette prise de parole et celle de Valère Bertrand, délé­gué régio­nal du Syndicat natio­nal des arts vivants (Synavi), qu’une pro­ces­sion paro­dique s’est diri­gée vers plu­sieurs lieux cultu­rels fer­més du centre-ville de Grenoble. L’occasion de say­nètes qui, sous cou­vert d’hu­mour, n’en déco­chaient pas moins de sévères cri­tiques face à « l’ir­res­pon­sa­bi­lité du gou­ver­ne­ment à l’en­contre du sec­teur cultu­rel ».

 

 

 

Joël Kermabon

 

1 Fédération natio­nale des syn­di­cats du spec­tacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action cultu­relle

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1504 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.