La CGT Spectacle appelle à la manifester contre les fermetures des lieux culturels mardi 19 janvier à Grenoble

sep article

 

FLASH INFO – « Madame Bachelot, nous voulons travailler ! ». Face aux fermetures des lieux culturels, La FNSAC CGT* interpelle la ministre de la Culture et fait valoir ses revendications. Des revendications que le syndicat entend porter au cours d’un mouvement de mobilisation nationale, le mardi 19 janvier. À Grenoble, rendez-vous est donné à 14 h 30 place Verdun, avant le départ d’une « procession parodique » en direction de la place Saint-André.

 

« Les aides finan­cières ont servi à main­te­nir en vie une par­tie des struc­tures, mais n’ont pas per­mis aux artistes et aux tech­ni­ciens inter­mit­tents du spec­tacle, notam­ment du spec­tacle vivant, de tra­vailler, tan­dis que l’activité des autrices et auteurs s’effondre », aver­tit la CGT. De même, la fer­me­ture des salles de cinéma com­men­ce­rait à peser sur la pro­duc­tion même des films. D’où une pre­mière reven­di­ca­tion : le retour au tra­vail des artistes et arti­sans de la culture.

 

Affiche de la CGT Spectacle lors d'une mobilisation en novembre 2020 à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Affiche de la CGT Spectacle lors d’une mobi­li­sa­tion en novembre 2020 à Grenoble © Joël Kermabon – Place Gre’net

Deuxième reven­di­ca­tion : « la garan­tie de tous les droits sociaux, pour toutes celles et tous ceux qui sont concer­nés ». Le syn­di­cat exige des mesures « pour aider les pro­fes­sion­nels oubliés par l’assurance chô­mage, notam­ment les jeunes, qui ont été sacri­fiés depuis le début de la crise sani­taire au prin­temps 2020″. Sans oublier les per­sonnes pri­vées de congés mater­nité, ou de congés mala­die.

 

En résumé, conclut la CGT : « Nous n’acceptons pas la mise à l’arrêt total, nous vou­lons tra­vailler, ouvrir des droits sociaux et retrou­ver le public dans de bonnes condi­tions sani­taires, le plus vite pos­sible ». Le syn­di­cat indique encore appe­ler à par­ti­ci­per aux mani­fes­ta­tions contre les « lois liber­ti­cides » du gou­ver­ne­ment. Et écrit attendre, au-delà des pro­messes, « des actes pour nous per­mettre d’exercer nos métiers au ser­vice du public ».

 

* Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, du Cinéma, de l’Audiovisuel et de l’Action Culturelle.

 

commentez lire les commentaires
1273 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.