Grenoble : une crèche fer­mée sine die à la Villeneuve après des menaces et actes de violence

Grenoble : une crèche fer­mée sine die à la Villeneuve après des menaces et actes de violence

 

FOCUS - Depuis le 5 janvier, la crèche collective municipale de la Villeneuve à Grenoble est fermée suite à des menaces et actes de vandalisme survenus la veille. L'espace d'accueil des enfants, situé au 123 galerie de l'Arlequin, se trouve en effet à proximité directe des points de deal des trafiquants de drogue. Ulcérés par cet énième agression, les parents délégués et les associations ont décidé de saisir la mairie de Grenoble et la préfecture, afin que la crèche puisse enfin rouvrir dans des conditions sereines.

 

 

"C'est quand même délirant qu'en 2021, une bande de voyous fasse fermer une crèche", fulmine Guy More, membre de l'union de quartier Géants-Baladins. Ils sont une dizaine à attendre dans un froid glacial devant l'hôtel de ville de Grenoble, ce samedi 9 janvier. Quelques pancartes sont posées sur les marches. Sur l'une d'entre elles, on peut lire "Plus de crèche c'est la dèche". Et pour cause, depuis le mardi 5 janvier, l'équipement d'accueil du jeune enfant (EAJE) de la Villeneuve, géré par la Centre communal d'action sociale (CCAS) ne reçoit plus personne.

 

L'entrée de la crèche située au 123 galerie de l'Arlequin dans le quartier de la Villeneuve. © Tim Buisson – Place Gre’net

L'entrée de la crèche située au 123 galerie de l'Arlequin dans le quartier de la Villeneuve. © Tim Buisson – Place Gre’net

La Ville de Grenoble a décidé de le fermer la structure suite à des intimidations. En l'occurrence, des menaces à travers les vitres de la crèche et des coups sur les portes. "Nous ne mettons ni le CCAS, ni les parents, ni les enfants en difficulté, donc la crèche est pour l'instant fermée jusqu'à nouvel ordre", explique Chloé Pantel, adjointe au secteur 6 à la Ville de Grenoble. Et ce en dépit d'une intervention de la police.

 

Les habitants se désolent quant à eux de voir le lieu fermer. "On a bien compris que ce sont des agressions liées à des trafics illicites (sic) de personnes qui veulent empêcher que le service public et l'accès à des équipements pour les habitants puissent être maintenus", s'agace Paul Hazebroucq. Il fait partie du mouvement inter-habitants et inter-asso pour un quartier apaisé (Miqa). Un mouvement qui a vu le jour en 2017 après l'incendie du collège Lucie-Aubrac.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Rida Ghalloudi (Sages), Mathieu Tovenatti (Ogic), Savinien De Pizzol, (agence Dumétier), Isabelle Peters, première adjointe de la Ville de Grenoble et Margot Belair, déléguée à l'Urbanisme lors de la présentation du projet de réhabilitation des Volets Verts de l'Abbaye. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réhabilitation de la cité des Volets verts : « Nous nous bat­trons jusqu’au bout contre ce projet ! »

REPORTAGE - La Ville de Grenoble organisait, mercredi 22 mai 2024, une réunion publique d'information sur la réhabilitation de la cité des Volets verts dans Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !