Grenoble : une crèche fer­mée sine die à la Villeneuve après des menaces et actes de violence

Grenoble : une crèche fer­mée sine die à la Villeneuve après des menaces et actes de violence

 

FOCUS - Depuis le 5 janvier, la crèche collective municipale de la Villeneuve à Grenoble est fermée suite à des menaces et actes de vandalisme survenus la veille. L'espace d'accueil des enfants, situé au 123 galerie de l'Arlequin, se trouve en effet à proximité directe des points de deal des trafiquants de drogue. Ulcérés par cet énième agression, les parents délégués et les associations ont décidé de saisir la mairie de Grenoble et la préfecture, afin que la crèche puisse enfin rouvrir dans des conditions sereines.

 

 

"C'est quand même délirant qu'en 2021, une bande de voyous fasse fermer une crèche", fulmine Guy More, membre de l'union de quartier Géants-Baladins. Ils sont une dizaine à attendre dans un froid glacial devant l'hôtel de ville de Grenoble, ce samedi 9 janvier. Quelques pancartes sont posées sur les marches. Sur l'une d'entre elles, on peut lire "Plus de crèche c'est la dèche". Et pour cause, depuis le mardi 5 janvier, l'équipement d'accueil du jeune enfant (EAJE) de la Villeneuve, géré par la Centre communal d'action sociale (CCAS) ne reçoit plus personne.

 

L'entrée de la crèche située au 123 galerie de l'Arlequin dans le quartier de la Villeneuve. © Tim Buisson – Place Gre’net

L'entrée de la crèche située au 123 galerie de l'Arlequin dans le quartier de la Villeneuve. © Tim Buisson – Place Gre’net

La Ville de Grenoble a décidé de le fermer la structure suite à des intimidations. En l'occurrence, des menaces à travers les vitres de la crèche et des coups sur les portes. "Nous ne mettons ni le CCAS, ni les parents, ni les enfants en difficulté, donc la crèche est pour l'instant fermée jusqu'à nouvel ordre", explique Chloé Pantel, adjointe au secteur 6 à la Ville de Grenoble. Et ce en dépit d'une intervention de la police.

 

Les habitants se désolent quant à eux de voir le lieu fermer. "On a bien compris que ce sont des agressions liées à des trafics illicites (sic) de personnes qui veulent empêcher que le service public et l'accès à des équipements pour les habitants puissent être maintenus", s'agace Paul Hazebroucq. Il fait partie du mouvement inter-habitants et inter-asso pour un quartier apaisé (Miqa). Un mouvement qui a vu le jour en 2017 après l'incendie du collège Lucie-Aubrac.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Tim Buisson

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

La Métropole de Grenoble pré­sente un bud­get 2023 record pour « la trans­for­ma­tion du ter­ri­toire », mais sans hausse d’impôts

FOCUS - La Métropole de Grenoble a présenté, mardi 31 janvier 2023, le budget prévisionnel 2023 qui sera soumis au vote du conseil métropolitain ce Lire plus

La Ville de Pont-de-Claix déploie son dispositif de vidéoprotection, avec 30 caméras installées dès 2023
La Ville de Pont-de-Claix déploie son dis­po­si­tif de vidéo­pro­tec­tion, avec 30 camé­ras ins­tal­lées dès 2023

FLASH INFO - La Ville de Pont-de-Claix a annoncé lundi 30 janvier le déploiement d'un système de "vidéoprotection" à partir de 2023. La municipalité a Lire plus

La réponse au vitriol du président de la Métropole aux propos de Christian Coigné, maire démissionnaire de Sassenage
La réponse au vitriol du pré­sident de la Métropole aux pro­pos de Christian Coigné, maire démis­sion­naire de Sassenage

FOCUS - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, n'a pas (du tout) apprécié la prise de parole de Christian Coigné à l'occasion de Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble annule la déclaration d'utilité publique accordée au projet Inspira sur Sablons et Salaise
Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble annule la décla­ra­tion d’u­ti­lité publique accor­dée au pro­jet Inspira sur Sablons et Salaise

FLASH INFO - Après l'audience du 17 janvier 2023, le tribunal administratif de Grenoble a suivi l'avis de sa rapporteure générale et annulé la déclaration Lire plus

Grenoble : la colère des rive­rains face aux nui­sances cau­sées par le squat de la rue Antoine-Polotti

DÉCRYPTAGE - Depuis plusieurs années, des dizaines de Roms vivant dans des cabanons de fortune occupent un terrain privé situé rue Antoine-Polotti, à Grenoble. Touché Lire plus

Flash Info

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

17h34

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !