Squat de l’Abbaye : le Dal lance une pétition pour rétablir les fluides et écrit une lettre ouverte à Éric Piolle

sep article

 

FOCUS – Suite à la réquisition d’un immeuble dans le quartier de l’Abbaye début décembre, les militants du Droit au logement (Dal) lancent une pétition. Ils demandent le rétablissement de l’eau, du chauffage et de l’électricité, coupés depuis le 17 décembre. Ils ont également écrit une lettre ouverte au maire Éric Piolle alors que le dialogue semble plus que jamais au point mort avec la Ville de Grenoble.

 

 

« Je ne sais pas si c’est le pire ici, mais c’est du jamais vu ! », lâche Raphaël Beth du Dal 38. Depuis le mer­credi 9 décembre, 52 per­sonnes occupent un immeuble au cœur du quar­tier de l’Abbaye, à Grenoble. Une petite dizaine de per­sonnes étaient pré­sentes, mer­credi 30 décembre, devant l’im­meuble pour pré­sen­ter la péti­tion lan­cée par Droit au loge­ment.

 

Banderole adossée à l'immeuble occupé depuis le 9 décembre. © Tim Buisson – Place Gre’net

Banderole ados­sée à l’im­meuble occupé depuis le 9 décembre. © Tim Buisson – Place Gre’net

Au cœur des reven­di­ca­tions : le réta­blis­se­ment dans les appar­te­ments du chauf­fage, de l’élec­tri­cité et de l’eau, cou­pés par Actis, le ges­tion­naire de l’im­meuble. « C’est des méthodes inima­gi­nables », juge Guy Tuscher d’Ensemble à gauche. L’ancien conseiller muni­ci­pal de la majo­rité, puis dans l’op­po­si­tion lors du pre­mier man­dat d’Éric Piolle était pré­sent pour sou­te­nir les occu­pants. Plus sur­pre­nant, le Dal 38 a éga­le­ment reçu le sou­tien de l’ac­teur Pierre Richard.

 

« Nous deman­dons au maire de Grenoble, Éric Piolle, et à défaut au pré­fet, de faire réta­blir les fluides dans l’at­tente du relo­ge­ment stable, acces­sible et digne », exige le texte de la péti­tion. Le Dal 38 y rap­pelle que pen­dant quatre ans, les 232 loge­ments sont res­tés vides mais chauf­fés et voit dans la cou­pure des fluides un « acte cynique ».

 

 

Le bailleur privé de recettes craint des dépenses supplémentaires

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2126 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Et comme tou­jours, alors qu’ils tapent sur la mai­rie ou autres ser­vices publiques locaux, ils se gardent bien de mettre en cause l’État…
    – Qui est res­pon­sable de la « non-admis­sion » au séjour d’un cer­tain nombre de ces per­sonnes ? L’Etat ! pas la ville de Grenoble qui n’a aucun pou­voir en la matière,
    – qui est res­pon­sable du « non-accueil » dans des dis­po­si­tifs d’hé­ber­ge­ment pérennes et dignes ? L’Etat ! pas la ville de Grenoble qui gère dif­fé­rents dis­po­si­tifs plu­tôt de bonne qua­lité et sans remettre les per­sonnes à la rue.
    C’est affli­geant de voir une telle volonté de ne pas agir vis-à-vis des vrais res­pon­sables. L’idée du sou­rire du Préfet face à cette situa­tion est insup­por­table…

    sep article