La collecte de textiles de la Métropole récolte 24 tonnes à mi-parcours

Le Conseil d’Etat confirme l’élection de Christophe Ferrari à la présidence de la Métropole de Grenoble

Le Conseil d’Etat confirme l’élection de Christophe Ferrari à la présidence de la Métropole de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FLASH INFO – Le Conseil d’Etat a, dans une décision rendue le 29 décembre, confirmé l’élection de Christophe Ferrari à la présidence de la Métropole de Grenoble.

 

Christophe Ferrari président de la Métropole de Grenoble ©Laure Gicquel

Le Conseil d’Etat a confirmé l’é­lec­tion de Christophe Ferrari, àa la tête de la Métropole de Grenoble ©Laure Gicquel

Cinq mois après l’é­lec­tion mara­thon qui avait vu la vic­toire du pré­sident sor­tant (ex-PS) face à Yann Mongaburu – le can­di­dat sou­tenu par le maire éco­lo­giste de Grenoble – le Conseil d’Etat met un point final aux contestions.

 

Par deux fois, le 4 puis le 13 août, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble avait rejeté les recours por­tés par Pierre Mériaux, élu à de la Ville de Grenoble et Vincent Comparat, pré­sident de l’Association démo­cra­tie éco­lo­gie soli­da­rité (Ades). Un col­lec­tif proche de la majo­rité éco­lo­giste grenobloise.

 

Le Conseil d’Etat, saisi à la suite, enfonce donc le clou. Pour la plus haute juri­dic­tion admi­nis­tra­tive, l’é­lec­tion en deux temps du pré­sident de la Métropole (le 17 juillet), puis des vice-pré­si­dents (le 18 sep­tembre), ne peut être consi­dé­rée comme irré­gu­lière, « ces dif­fé­rents scru­tins demeu­rant dis­tincts les uns des autres », sou­ligne le Conseil d’Etat dans sa déci­sion.

 

 

Pas de preuves de l’existence de manœuvres ayant altéré la sincérité du scrutin

 

Quant à « l’exis­tence de manœuvres de nature à avoir altéré la sin­cé­rité du scru­tin », les requé­rants n’en apportent pour le Conseil d’Etat pas la preuve.

 

« Les nom­breux recours et attaques que j’ai subis ces der­niers mois n’ont en rien entamé ma déter­mi­na­tion et mon envie de faire avan­cer notre Métropole », com­mente le pré­sident de la Métropole de Grenoble Christophe Ferrari dans un com­mu­ni­qué. « Confiant dans notre admi­nis­tra­tion, dans les maires, dans les élus métro­po­li­tains et dans mon exé­cu­tif, tous ensemble, nous conti­nue­rons à œuvrer pour l’intérêt géné­ral des habi­tantes et habi­tants du ter­ri­toire. Cette déci­sion clô­ture une très longue séquence juridique ».

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Pour l'Ades, Grenoble ne doit pas 1,5 million à la Métro.
La Ville doit-elle 1,5 million d’euros à la Métro ? L’Ades dénonce une « instrumentalisation politicienne »

FOCUS - La Ville de Grenoble doit-elle 1,5 million d'euros à la Métropole? Alors que des échanges acrimonieux ont eu lieu sur la question au Lire plus

Le syndicat FO de la Ville de Grenoble affirme son soutien à Chérif Boutafa
Chérif Boutafa en conflit d’intérêts ? FO Grenoble réaffirme son soutien à son secrétaire général

  DROIT DE SUITE — Faisant suite à l'article publié par Place Gre'net sur Chérif Boutafa, secrétaire général Force ouvrière et élu d'opposition de la Lire plus

Le monde de la montagne et ses stations ne décolèrent pas face aux décisions gouvernementales
Le monde de la montagne et ses stations ne décolèrent pas face aux décisions gouvernementales

  FOCUS – Le monde de la montagne semble en ébullition après la décision de ne pas autoriser l'ouverture des remontées mécaniques. Tandis que des Lire plus

La collecte de textiles de la Métropole récolte 24 tonnes à mi-parcours
Les recours contre l’élection du président de la Métro et la désignation de délégués rejetés par la justice

  FLASH INFO — Les recours déposés suite à la réélection de Christophe Ferrari comme président de la Métro ont été rejetés par les magistrats Lire plus

Ades : un soutien à Eric Piolle. Sans surprise, l'association étant la base arrière militante du maire sortant de Grenoble...
L’Ades, base arrière militante de la majorité sortante, réaffirme sans surprise son soutien à Eric Piolle

  EN BREF - Ultime soutien à Eric Piolle pour les municipales en 2020 ? L'association pour la démocratie, l'écologie et la solidarité (Ades), base Lire plus

Le Grenoblois Raymond Avrillier porte plainte contre Eric Dupont-Moretti. Et accuse le ministre de la justice de double conflit d'intérêt.
Raymond Avrillier veut empêcher le retour d’Alain Carignon au conseil municipal

FOCUS - Raymond Avrillier, ancien élu de Grenoble et membre du mouvement politique Ades (Association pour la démocratie, l’écologie et la solidarité), a adressé un Lire plus

Flash Info

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

|

20/10

16h19

|

|

20/10

12h51

|

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin