Des tests antigéniques en cours d'analyse. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Plus de 550 000 tests rapides anti­gé­niques déployés en Auvergne-Rhône-Alpes pour des publics ciblés

Plus de 550 000 tests rapides anti­gé­niques déployés en Auvergne-Rhône-Alpes pour des publics ciblés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – L’Agence régio­nale de santé Auvergne-Rhône-Alpes va dis­tri­buer 552 000 tests anti­gé­niques dans les dépar­te­ments de son res­sort. Après deux opé­ra­tions de dépis­tages mas­sifs, elle a décidé d’u­ti­li­ser ces tests auprès de dif­fé­rents publics cibles, dans le cadre de dépis­tages préventifs.

Expérimentation de tests antigéniques à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Expérimentation de tests anti­gé­niques à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Forte d’une dota­tion de l’État de 552 000 tests anti­gé­niques, l’Agence régio­nale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de les déployer sur tout son ter­ri­toire dans le cadre de dépis­tages préventifs.

Notamment auprès des per­son­nels des éta­blis­se­ments médico-sociaux1Établissements héber­geant des per­sonnes âgées, notam­ment les Ehpad accueillant des per­sonnes han­di­ca­pées à risque de déve­lop­per des formes graves, accueillant des per­sonnes sus­cep­tibles de déve­lop­per une forme grave de la Covid-19.

Autre public béné­fi­ciaire de ces tests : les patients admis en urgence dans un éta­blis­se­ment de santé, pour de « meilleures déci­sions de prise en charge », indique l’ARS. Mais aussi les pas­sa­gers aériens tran­si­tant entre la métro­pole et les ter­ri­toires ultra­marins. Ce « en vue d’of­frir des pos­si­bi­li­tés de dépis­tage sup­plé­men­taires aux per­sonnes qui n’au­raient pas pu béné­fi­cier d’un test RT-PCR ».

Près de 200 000 tests anti­gé­niques pour les ser­vices d’ac­cueil des urgences

Les tests rapides anti­gé­niques naso­pha­ryn­gés2Il s’agit d’un exa­men diag­nos­tique qui consiste à pré­le­ver les sécré­tions de la muqueuse nasale et pha­ryn­gienne. per­mettent de détec­ter – en 15 à 30 minutes – la pré­sence du virus chez une per­sonne tes­tée. En cela, « ils consti­tuent un outil com­plé­men­taire, notam­ment dans le cadre d’opérations de dépis­tage pré­ven­tif à large échelle et ciblé », indique l’ARS.

Ainsi, a‑t-elle réservé 170 000 tests pour les pro­fes­sion­nels des éta­blis­se­ments médico-sociaux (EMS). Établissements où l’a­gence a déjà réa­lisé « plus de 4 000 tests en quelques jours », depuis le 2 novembre 2020. « Dans un objec­tif de pro­tec­tion des per­sonnes vul­né­rables, ces dépis­tages ont eu lieu, pour un grand nombre, au retour des congés de Toussaint », explique l’ARS.

Résultat ? « Votre test est négatif ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le résul­tat d’un test anti­gé­nique est obtenu en 15 à 30 minutes. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’agence a aussi consa­cré 200 000 autres tests aux ser­vices d’ac­cueil des urgences et 20 000 à l’aé­ro­port Saint-Exupéry de Lyon depuis le 7 novembre. Les ins­ti­tuts de for­ma­tion sani­taires béné­fi­cient, eux, de 10 000 tests. Ce, « afin de per­mettre l’ar­ri­vée des étu­diants en toute sécu­rité sur leurs lieux de stage ». Surtout « lors­qu’ils sont en contact avec des per­sonnes fra­giles », sou­ligne l’a­gence.

Par ailleurs, « ces tests anti­gé­niques peuvent aussi être uti­li­sés dans le cadre d’autres opé­ra­tions de dépis­tages ciblées », indique l’ARS. Par exemple dans les éta­blis­se­ments péni­ten­tiaires, d’en­sei­gne­ment supé­rieur ou d’hé­ber­ge­ment col­lec­tif. Mais éga­le­ment « dans d’autres situa­tions ponc­tuelles néces­si­tant un dépis­tage mas­sif ».

Les cabi­nets médi­caux, infir­miers et les phar­ma­cies peuvent réa­li­ser des tests

À noter : « Les méde­cins, phar­ma­ciens et infir­miers peuvent réa­li­ser des tests anti­gé­niques rapides ache­tés direc­te­ment. » En prio­rité, « auprès de per­sonnes de moins de 65 ans et sans fac­teur de risque de déve­lop­per une forme grave, pré­sen­tant des symp­tômes de la Covid-19 depuis moins de quatre jours », pré­cise l’a­gence.

Test PCR à Saint-Laurent du Pont le 16 septembre 2020 © Patricia Cerinsek

Nul besoin d’un test RT-PCR de confir­ma­tion en cas de résul­tat néga­tif du test anti­gé­nique. © Patricia Cerinsek

Les cabi­nets médi­caux, infir­miers et les phar­ma­cies d’officine peuvent aussi les réa­li­ser « dans des locaux adap­tés ». Le tout sans décla­ra­tion préa­lable. « En revanche, pré­cise l’ARS, si ces tests se déroulent dans d’autres lieux que les lieux habi­tuels d’exercice de ces pro­fes­sion­nels, une auto­ri­sa­tion pré­fec­to­rale est néces­saire. »

En cas de résul­tat posi­tif, les pro­fes­sion­nels doivent pro­cé­der à un iso­le­ment immé­diat, une prise en charge médi­cale et un tra­çage des cas contacts (contact-tra­cing). Si le test s’a­vère néga­tif, nul besoin de confir­ma­tion par test RT-PCR. Il suf­fira de rap­pe­ler l’importance du res­pect des gestes bar­rières. Et, insiste l’ARS, « de la néces­sité de se faire tes­ter en cas d’apparition de symp­tômes com­pa­tibles avec la Covid-19 ».

Joël Kermabon

1 Établissements héber­geant des per­sonnes âgées notam­ment les Ehpad, accueillant des per­sonnes han­di­ca­pées à risque de déve­lop­per des formes graves

2 Il s’agit d’un exa­men diag­nos­tique qui consiste à pré­le­ver les sécré­tions de la muqueuse nasale et pharyngienne.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Test du prototype de la sonde expérimentale Mini-Subglacior. © Thibaut VERGOZ/IPEV/LGGE/CNRS Photothèque
Des varia­tions inédites des tem­pé­ra­tures en Antarctique mesu­rées par des cher­cheurs grenoblois

  FLASH INFO - Une collaboration internationale impliquant des scientifiques grenoblois[mfn]Ces travaux ont impliqué en France des chercheurs de l’Institut des géosciences de l'environnement (Osug, Lire plus

Après Grenoble et Échirolles, l'Isle-d'Abeau et Villefontaine à leur tour labellisées "Cités éducatives"
L’académie de Grenoble déploie une grande cam­pagne de dépis­tage de la Covid-19

  FLASH INFO — L'académie de Grenoble annonce une grande campagne de dépistage de la Covid-19 parmi ses personnels. Depuis le 11 janvier, l'académie propose Lire plus

COUV Présentation de la campagne de dépistage à la covid-19 "Tous dépistés avant Noël" à l'initiative de la Région Auvergne-Rhône Alpes, du 16 au 23 décembre, à Alpexpo, le 12 décembre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
« Tous dépis­tés avant Noël » : la Région Auvergne-Rhône Alpes met le paquet pour évi­ter un nou­veau rebond

  FOCUS – Tous les habitants de la Région Auvergne - Rhône Alpes vont pouvoir se faire dépister de la Covid-19, gratuitement et sans ordonnance, Lire plus

La Région annonce une campagne massive de tests de dépistage Covid-19 avant les fêtes de fin d'année
Campagne mas­sive de tests en région Aura : une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion selon l’op­po­si­tion socialiste

  EN BREF – Faire tester 8 millions d'habitants de la région d'Auvergne-Rhône-Alpes? C'est (presque) l’ambition du Conseil régional et de son président. Laurent Wauquiez Lire plus

Test antigénique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Premières expé­ri­men­ta­tions de tests rapides anti­gé­niques dans deux quar­tiers de Grenoble

  FOCUS - Les habitants du quartier de l'Alma ont bénéficié d'une expérimentation de tests antigéniques pour le dépistage du Covid-19, ce samedi 14 novembre Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Le plan d’ac­tion sur la sécu­rité concocté par la Ville de Grenoble laisse les oppo­si­tions sur leur faim

DÉCRYPTAGE - Le conseil municipal de Grenoble a débattu, le 5 novembre dernier deux heures durant, du plan d'action détaillé de la municipalité en matière Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin