De nombreux élus ont maniffesté leur soutien à la population de l'Artsakh. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Haut-Karabagh : la Ville de Grenoble, le département de l’Isère et la Région Aura à la rescousse des Arméniens

Haut-Karabagh : la Ville de Grenoble, le département de l’Isère et la Région Aura à la rescousse des Arméniens

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Le cessez-le-feu signé entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan met fin à 43 jours de conflit dans le Haut-Karabagh. Un accord fragile et très défavorable à cette république autoproclamée de Transcaucasie – aussi appelée Arstakh – qui renonce à trois quarts de son territoire. En plus de pertes humaines, la plupart des 140 000 habitants sont contraints à l’exil vers l’Arménie. En Isère, les collectivités locales vont s’organiser pour les soutenir.

 

 

Le Haut-Karabagh était au centre de l'attention ce samedi 14 novembre. Grenoble, l'Isère et la Région vont aider le Haut-Karabagh.Table ronde organisée par la MCAGD sur la situation au Haut Karabagh. © Tim Buisson – Place Gre’net

Table ronde orga­ni­sée par la MCAGD sur la situa­tion au Haut-Karabagh. © Tim Buisson – Place Gre’net

« La France n’a pas fait grand chose à part des décla­ra­tions de prin­cipe », lâche Patrick Curtaud, conseiller dépar­te­men­tal de l’Isère en pré­am­bule de la table ronde orga­ni­sée par la Maison de la culture armé­nienne de Grenoble et du Dauphiné (MCAGD).

 

Un constat par­tagé par les dif­fé­rents acteurs pré­sents : le maire de Grenoble Éric Piolle, la dépu­tée de l’Isère Émilie Chalas ou encore Nathalie Béranger, conseillère régio­nale de la majo­rité, réunis autour de Daniel Marandjian, pré­sident de la MCAGD.

 

 

Un accord signé le 10 novembre a mis fin au conflit

 

La plu­part d’entre eux étaient d’ailleurs déjà pré­sents au ras­sem­ble­ment en sou­tien aux Arméniens, place de Verdun, le 26 octobre 2020. Mais, entre temps, la situa­tion a évolué.

 

De nombreux élus ont maniffesté leur soutien à la population de l'Artsakh. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De nom­breux élus ont mani­festé leur sou­tien à la popu­la­tion de l’Artsakh le 26 octobre 2020. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les bel­li­gé­rants ont signé un accord le 10 novembre pour mettre fin au conflit qui a causé la mort de 2 300 sol­dats côté armé­nien. Acculés par les coups de semonce de la Turquie et de l’Azerbaïdjan, les diri­geants de l’Arstakh se sont rési­gnés à signer ce ces­sez-le-feu. Cet accord, défa­vo­rable aux Arméniens, pré­voit la perte de plu­sieurs dis­tricts, aupa­ra­vant situés dans la région du Haut-Karabagh.

 

 

Entre autres, Fizuli, Jabrail, Kubaltu, Zangelan, des par­ties de Hadrut, Martuni, Askeran et Shushi. Sa signa­ture a pro­vo­qué des scènes de colère et d’in­com­pré­hen­sion chez cer­tains Arméniens qui se sont sen­tis trahis.

 

L’accord reste fra­gile et « n’en­vi­sage pas de solu­tion de fond à la ques­tion », seule­ment « la ces­sa­tion des hos­ti­li­tés », a pré­cisé Nikol Pachinian, le Premier ministre armé­nien. Conclu sous l’é­gide de la Russie, cet accord réaf­firme la puis­sance de Vladimir Poutine dans la région. Et, par la même occa­sion, la fai­blesse du groupe de Minsk. Le conflit, com­plexe, a entraîné une désta­bi­li­sa­tion de la région qui laisse entre­voir de nom­breuses menaces pour les pro­chains mois.

 

 

Une levée de fonds pour le Haut-Karabagh

 

Continuez la lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Mois décolonial: face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des "attaques réactionnaires graves"
Mois décolonial : face à la polémique qui perdure, les organisateurs dénoncent des « attaques réactionnaires graves »

  FOCUS - Les réactions se succèdent au sujet du Mois décolonial de Grenoble. Ceci malgré le désengagement marqué de la Ville de Grenoble, de Lire plus

La place de l’école élémentaire Anthoard à Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net
L’UQ Berriat accuse la Ville de Grenoble de refuser d’entendre le point de vue des riverains

  FLASH INFO — Un refus d'entendre le point de vue des habitants? C'est ce dont l'Union de quartier Berriat-Saint-Bruno-Europole accuse la Ville de Grenoble. Lire plus

Le Collectif pour la gratuité des transports en commun interpelle la Métropole de Grenoble
Le Collectif pour la gratuité des transports dénonce à son tour les dividendes versés aux actionnaires de GEG

  FLASH INFO — "Comment va-t-on expliquer aux personnes que via leur facture d'électricité elles subventionnent en fait les transports?". Telle est la question que Lire plus

La Ville et la Métropole de Grenoble reconduisent leur soutien à TéléGrenoble : la petite télé locale percevra plus de 1,2M€ sur trois ans.
La Ville et la Métro de Grenoble renouvellent leur soutien à TéléGrenoble : 1,2 million d’euros sur trois ans

FLASH INFO - La Ville comme la Métropole de Grenoble ont renouvelé leur convention d'objectifs et de moyens passée avec TéléGrenoble. Pour l'année 2021, la Lire plus

Flash Info

|

23/06

11h06

|

|

23/06

7h33

|

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin