Bannière NL JEP 2021
© Thierry Chenu

Grève du personnel des écoles de Grenoble mardi 17 novembre : la Ville répond aux syndicats Sud et CNT

Grève du personnel des écoles de Grenoble mardi 17 novembre : la Ville répond aux syndicats Sud et CNT

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Les organisations syndicales Sud et CNT ont déposé un préavis de grève pour les écoles de Grenoble le mardi 17 novembre. En conséquence, la Ville annule la restauration scolaire et ne peut garantir ni la garderie du matin ni le temps périscolaire. De quoi agacer Pierre Mériaux, adjoint au personnel. Qui estime que la Ville répond en grande partie aux revendications des syndicats et déplore un manque de dialogue social de leur part.

 

 

La res­tau­ra­tion sco­laire ne sera pas assu­rée dans les écoles de Grenoble ce mardi 17 novembre. La gar­de­rie du matin, les accueils à midi (avec un repas froid pré­paré par les parents) ou les temps péri­sco­laires de l’a­près-midi ne seront, quant à eux, pos­sibles qu’en fonc­tion du nombre de pro­fes­sion­nels pré­sents. À savoir les agents ter­ri­to­riaux spé­cia­li­sés des écoles mater­nelles (Atsem), les agents d’entretien et res­tau­ra­tion et les ani­ma­teurs. La rai­son ? Un mou­ve­ment de grève local, déposé par les orga­ni­sa­tions syn­di­cales Sud 38 Collectivités ter­ri­to­riales et CNT Isère.

 

Grève dans les écoles de Grenoble le mardi 17 novembre 2020.© Thierry Chenu

Un mou­ve­ment de grève dans les écoles de Grenoble est prévu mardi 17 novembre, porté par les syn­di­cats Sud et CNT. © Thierry Chenu – Ville de Grenoble

 

Selon les syn­di­cats, ces per­son­nels des écoles sont épui­sés « de palier à (sic) la pénu­rie de personnel.le.s “orga­ni­sée” par la mai­rie de Grenoble » et révol­tés « de n’être jamais entendu.e.s ni reconnu.e.s dans leur tra­vail indis­pen­sable au fonc­tion­ne­ment des écoles de Grenoble. »

 

 

« 80 agent.e.s vulnérables ont dû quitter les écoles » et « de nombreux autres sont malades »

 

Sud et la CNT rap­pellent que le mécon­ten­te­ment de ces sala­riés dure depuis des années. « Les sous-effec­tifs récur­rents, la pré­ca­rité impo­sée et des salaires bien en-des­sous du seuil de pau­vreté (temps non-com­plet imposé) ont déjà à plu­sieurs reprises en 2018 et 2019 pro­vo­qué la colère et les grèves des per­son­nels. »

 

Grève des Atsem devant hôtel de ville de Grenoble en septembre 2015. DR

Grève des Atsem devant hôtel de ville de Grenoble en sep­tembre 2015. DR

Dans un tract, les deux syn­di­cats accusent en outre le maire et son admi­nis­tra­tion d’être « res­pon­sables de la dégra­da­tion du ser­vice public et de [leurs] condi­tions de tra­vail ».

 

Au cœur de leurs reven­di­ca­tions, des moyens pour faire face à la crise sani­taire. « 80 agent.e.s vul­né­rables ont dû quit­ter les écoles. De nom­breux autres sont malades, les rem­pla­ce­ments se font attendre. De ce fait, une sur­charge de tra­vail impor­tante et récur­rente s’ajoute aux tâches sup­plé­men­taires liées à la pan­dé­mie Covid », rap­portent les syndicats.

 

Ces der­niers exigent ainsi le rem­pla­ce­ment de toutes les per­sonnes malades. De même que « l’embauche de ren­forts » et un « pool d’agent-e‑s titu­laires de rem­pla­ce­ment en nombre suf­fi­sant ». Ou encore d’a­voir suf­fi­sam­ment de masques adaptés.

 

 

Pierre Mériaux conteste la forme et le fond

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les taxis grenoblois "rassurés" par les engagements de la Ville au sortir d'un (nouveau) rassemblement
Les taxis grenoblois plutôt « rassurés » par les engagements de la Ville au sortir d’un (nouveau) rassemblement

EN BREF - Les taxis de Grenoble étaient de retour devant l'Hôtel de Ville jeudi 16 septembre, soit une semaine à peine après un premier Lire plus

Grenoble capitale verte: Alain Carignon interpelle (de nouveau) la Commission européenne
Grenoble capitale verte : Alain Carignon interpelle (de nouveau) la Commission européenne

FOCUS - Pour l'opposition municipale de Grenoble présidée par Alain Carignon, Grenoble n'a rien d'une capitale verte. C'est pourquoi l'élu interpelle par courrier la Commission Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

La Ville de Grenoble fait don de 400 arbres pour des plantations sur des terrains privés

FLASH INFO — "Premier arrivé, premier servi", prévient la Ville de Grenoble. La municipalité fait don de 400 jeunes arbres, à réserver sur la plateforme Lire plus

Échange acerbe entre Marlène Schiappa et Éric Piolle sur l'accueil de réfugiés afghans à Grenoble
Échange acerbe entre Marlène Schiappa et Éric Piolle sur l’accueil de réfugiés afghans à Grenoble

FOCUS - La correspondance entre Marlène Schiappa et Éric Piolle n'a rien d'amical. Alors que la ministre déléguée à la Citoyenneté accuse le maire de Lire plus

« Vies et visages des changements climatiques », une exposition d’Oxfam au Jardin de Ville de Grenoble

FLASH INFO — "Informer sur les thématiques croisée du genre, des inégalités et du climat", tout en mobilisant sur la question du changement climatique. Tels Lire plus

Flash Info

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

|

09/09

9h58

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin