Isère : le préfet prend des mesures complémentaires dans le cadre du confinement

sep article



 

EN BREF – Le préfet de l’Isère a pris des mesures complémentaires au nouveau confinement national, ce vendredi 30 octobre 2020. Applicables dans le département, celles-ci prennent en compte les données sanitaires mais également la densité de population spécifiques à certaines parties du territoire.

 

 

Lionel Beffre, préfet de l'Isère © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère a dévoilé de nou­velles mesures contre anti-Covid-19. © Laure Gicquel – Placegrenet.fr

Le décret natio­nal du 29 octobre 2020 a ins­tauré un nou­veau confi­ne­ment, débu­tant le jour même, avec des mesures appli­cables sur l’ensemble du ter­ri­toire natio­nal. Cependant, face à la situa­tion sani­taire plus com­plexe en Auvergne-Rhône-Alpes que dans d’autres régions fran­çaises, le pré­fet de l’Isère a adopté des mesures com­plé­men­taires pour frei­ner la pro­pa­ga­tion du virus. L’arrêté pré­fec­to­ral s’ap­plique dans le dépar­te­ment depuis ce samedi 31 octobre minuit.

 

 

De nombreuses restrictions pour les événements sur la voie publique

 

Selon la pré­fec­ture, « ces mesures prennent notam­ment en consi­dé­ra­tion les don­nées sani­taires spé­ci­fiques à l’Isère ». Mais éga­le­ment « la den­sité de popu­la­tion de cer­taines par­ties de ce ter­ri­toire, qui peuvent dès lors pré­sen­ter un risque impor­tant en matière de conta­mi­na­tion ».

 

Embouteillages au soir du 29 octobre, quelques heures avant le début du deuxième confinement © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Embouteillages au soir du 29 octobre, quelques heures avant le début du deuxième confi­ne­ment. © Laure Gicquel – Placegrenet.fr

La vente à empor­ter de bois­sons alcoo­li­sées est ainsi désor­mais inter­dite entre 19 heures à 6 heures du matin. Cela concerne « notam­ment les com­merces ali­men­taires ainsi que les res­tau­rants, snacks, éta­blis­se­ments assi­mi­lés et points de vente de car­bu­rants qui pra­tiquent la vente de bois­sons à empor­ter ». Pour par­ache­ver cette déci­sion, le pré­fet a éga­le­ment inter­dit la consom­ma­tion d’al­cool sur les voies et espaces publics durant cette période.

 

Sur le même thème, « les buvettes et autres points de res­tau­ra­tion tem­po­raires » sont inter­dits dans tous les éta­blis­se­ments rece­vant du public, dans l’espace public et sur la voie publique. Ainsi que « les bro­cantes, bra­de­ries, trocs, puces et vide-gre­niers ». Mais éga­le­ment les fêtes foraines, « ainsi que les évé­ne­ments tem­po­raires de type expo­si­tion, foire-expo­si­tion ou salon ».

 

 

Extension de l’obligation du port du masque

 

Le pré­fet a éga­le­ment étendu le port du masque obli­ga­toire par­tout à l’ex­té­rieur pour « toute per­sonne de plus de 11 ans ». Celui-ci est désor­mais en vigueur dans toutes les com­munes du dépar­te­ment de plus de 5 000 habi­tants. Sachant que, sur l’en­semble du ter­ri­toire, le port du masque demeure obli­ga­toire pour toutes les per­sonnes de plus de 11 ans dans des lieux pré­cis.

 

Dernières rotations des bulles de la Bastille avant le confinement d'octobre 2020 © Laure Gicquel - Placegrenet.fr

Dernières rota­tions des bulles de la Bastille avant le confi­ne­ment d’oc­tobre 2020. © Laure Gicquel – Placegrenet.fr

Citons notam­ment les zones d’at­tente des trans­ports en com­mun (bus, tram­way…). Mais aussi, bien évi­dem­ment, les centres com­mer­ciaux.

 

Autres zones obli­ga­toires : un péri­mètre de 25 mètres devant les entrées et sor­ties des éta­blis­se­ments d’enseignement et d’ac­cueil de mineurs. Ainsi que sur les mar­chés de plein air et durant « tous les ras­sem­ble­ments orga­ni­sés sur la voie publique ».

 

Cependant, il existe quelques excep­tions. Tout d’a­bord, pour les per­sonnes en situa­tion de han­di­cap. Celles-ci doivent être « munies d’un cer­ti­fi­cat médi­cal jus­ti­fiant de cette déro­ga­tion, et [mettre] en œuvre les mesures sani­taires ».

 

Les per­sonnes se dépla­çant avec un moyen de loco­mo­tion à deux roues non moto­ri­sés (vélo, trot­ti­nette…) ont le droit d’en­le­ver leur masque. Tout comme les pra­ti­quants de la course à pied. Qui, selon les nou­velles mesures natio­nales, peuvent cette fois se rendre dans les parcs et forêts. À condi­tion de res­ter dans la limite d’un kilo­mètre autour de leur domi­cile.

 

Laure Gicquel

 

Liste des com­munes (+ de 5000 habi­tants) avec obli­ga­tion du port du masque

 

  • Les Abrets en Dauphiné, Les Avenières Veyrins-Thuellin,
  • Beaurepaire, Bourgoin-Jallieu,
  • Charvieu-Chavagneux, Chasse-sur-Rhône, Claix, La Côte-Saint-André, Coublevie, Crolles,
  • Domène,
  • Echirolles, Eybens,
  • Fontaine,
  • Gières, Grenoble,
  • L’Isle‑d’Abeau,
  • Meylan, Moirans, Montbonnot-Saint-Martin, La Mure,
  • Le Péage-de-Roussillon, Pont-de-Cheruy, Le Pont-de-Claix, Pont-Evèque, Pontcharra,
  • Rives, Roussillon,
  • Saint-Egrève, Saint-Ismier, Saint-Marcellin, Saint-Martin‑d’Hères, Saint-Martin‑d’Uriage, Saint-Martin-le-Vinoux, Saint-Maurice‑l’Exil, Saint-Quentin-Fallavier, Sassenage, Seyssinet-Pariset, Seyssins,
  • Tignieu-Jameyzieu, La Tour-du-Pin, La Tronche, Tullins,
  • Varces-Allières-et-Risset, La Verpillière, Vienne, Vif, Villard-Bonnot, Villefontaine, Villette‑d’Anthon, Vizille, Voiron, Voreppe

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
21182 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Les Grenoblois appré­cie­raient, période de covid ou pas, un arrêté à par­tir d’1h00 du matin, inter­di­sant la consom­ma­tion d’al­cool sur la voie publique, pour la tran­qui­lité et donc la santé des habi­tants…

    sep article