Appel Forêt -
"Crise sociale" et "angles morts": les premières réactions politiques face au reconfinement

Annonce du reconfinement : Jean-Pierre Barbier redoute la « crise sociale », Éric Piolle pointe les « angles morts »

Annonce du reconfinement : Jean-Pierre Barbier redoute la « crise sociale », Éric Piolle pointe les « angles morts »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Premières réactions politiques locales suite à l’allocution du président de la République et l’annonce d’un reconfinement. Côté Département, Jean-Pierre Barbier redoute une « dangereuse crise sociale ». Tandis qu’Éric Piolle, maire de Grenoble, désigne les « angles morts » de la stratégie gouvernementale.

 

 

Le cou­pe­ret est tombé : Emmanuel Macron a annoncé, ce mer­credi 28 octobre à 20 heures, un  recon­fi­ne­ment natio­nal du 29 octobre au soir jus­qu’au 1er décembre. Une nou­velle sans grande sur­prise, puisque l’in­for­ma­tion fui­tait dans de nom­breux articles de presse depuis plu­sieurs heures. Les pre­mières réac­tions poli­tiques ne se sont donc pas fait attendre. Du côté notam­ment du Département de l’Isère et de la Ville de Grenoble.

 

Nouveauté par rapport au confinement de mars et avril: les écoles resteront ouvertes et continueront à accueillir les enfants. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Nouveauté par rap­port au confi­ne­ment de mars et avril : les écoles res­te­ront ouvertes et conti­nue­ront à accueillir les enfants. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

 

Dans un com­mu­ni­qué, le pré­sident du Département Jean-Pierre Barbier « tient à assu­rer les Isérois de la mobi­li­sa­tion pleine et entière des élus et des agents du Département afin de garan­tir la conti­nuité des ser­vices dépar­te­men­taux ». Et rap­pelle que, contrai­re­ment à la pre­mière vague du Covid-19, l’Isère est cette fois par­ti­cu­liè­re­ment concer­née par l’é­pi­dé­mie. Et serait même le deuxième dépar­te­ment le plus tou­ché du pays.

 

 

Jean-Pierre Barbier redoute « une dangereuse crise sociale » avec le reconfinement

 

Le pré­sident du Département ne fait pas preuve d’un opti­misme débor­dant. « Ce nou­vel épi­sode de confi­ne­ment risque de réduire à néant les efforts de beau­coup d’entreprises et de leurs sala­riés, qui se sont bat­tus pour sor­tir la tête de l’eau », pré­vient-il. Et celui-ci de redou­ter « une dan­ge­reuse crise sociale » à l’is­sue du second confi­ne­ment. Venant s’a­jou­ter à celle occa­sion­née par le premier.

 

Jean-Pierre Barbier redoute une "dangereuse crise sociale" avec le reconfinement © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jean-Pierre Barbier redoute une « dan­ge­reuse crise sociale » avec le recon­fi­ne­ment. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Car les effets de la crise éco­no­mique se font déjà sen­tir. Le pré­sident du Département rap­pelle ainsi que le nombre d’al­lo­ca­taires du RSA a aug­menté de 10 % en Isère depuis le début de l’an­née. Soit 1200 béné­fi­ciaires sup­plé­men­taires. Ceci alors que les demandes de RSA étaient en baisse ces der­nières années. En cause ? L’arrivée de nou­veaux allo­ca­taires, bien sûr, mais aussi le recul des embauches empê­chant à d’autres de sor­tir du dispositif.

 

Début octobre, le Département annon­çait ainsi déblo­quer 12 mil­lions d’eu­ros sup­plé­men­taires pour le RSA. Tout en sou­hai­tant mettre l’ac­cent sur l’ac­com­pa­gne­ment au retour à l’emploi. Objectif qui risque d’être com­pli­qué, avec le nou­vel épi­sode de confi­ne­ment. De quoi ame­ner Jean-Pierre Barbier à appe­ler « à endi­guer la grande pré­ca­rité qui frappe d’ores et déjà notre pays ».

 

 

Éric Piolle dénonce les « angles morts » du gouvernement

 

Du côté de la Ville de Grenoble, Éric Piolle dresse quant à lui un bilan sévère de l’ac­tion du gou­ver­ne­ment. Dans une vidéo pos­tée sur sa page Facebook, au cours de laquelle il par­ti­cipe à un entre­tien, le maire dénonce « l’é­chec des stra­té­gies » mises en place. Et fus­tige une fois encore un défaut de com­mu­ni­ca­tion de l’État : « Il n’y a pas eu la volonté d’a­voir un mes­sage fort vis-à-vis des per­sonnes vul­né­rables », juge-t-il.

 

Pour le maire de Grenoble Éric Piolle, le reconfinement signe l'échec de la stratégie mise en oeuvre par le gouvernement © Place Gre'net

Pour le maire de Grenoble Éric Piolle, le recon­fi­ne­ment signe l’é­chec de la stra­té­gie mise en œuvre par le gou­ver­ne­ment. © Place Gre’net

 

Éric Piolle iden­ti­fie encore plu­sieurs « angles morts » dans la poli­tique du gou­ver­ne­ment. « On peut conti­nuer à tra­vailler, mais pas de culture, pas de sport… Évidemment, pour notre santé men­tale, c’est un enjeu très fort », estime l’é­dile. Autre angle mort : la pré­ca­rité. S’il salue l’ef­fort col­lec­tif que repré­sentent les aides pour les entre­prises, il déplore l’ab­sence d’an­nonce pour « ces mil­lions de Français qui ont bas­culé dans la pau­vreté ».

 

Une autre pau­vreté irrite par ailleurs le maire de Grenoble : la « pau­vreté démo­cra­tique ». Comme ce fut déjà le cas par le passé, Éric Piolle déplore l’ab­sence de par­tage des scé­na­rios envi­sa­gés avec les ter­ri­toires, en amont des déci­sions gou­ver­ne­men­tales. Un par­tage qui « aurait per­mis à tout le monde de s’a­dap­ter, d’an­ti­ci­per, de mieux pré­pa­rer ce temps qui va être très com­pli­qué pour l’en­semble des Françaises et des Français ».

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble inaugure une nouvelle jardinière « inclusive » dans le jardin partagé du parc des Champs-Élysées

FLASH INFO — Un projet "inclusif et innovant". C'est ainsi que la Ville de Grenoble présente la nouvelle jardinière accessible aux personnes à mobilité réduite Lire plus

Opérations burkini: la Ville de Grenoble dénonce des "provocations déplorable"... et l'Alliance citoyenne la "répression policière"
Opérations burqini : la Ville de Grenoble dénonce des « provocations déplorables »… et l’Alliance citoyenne la « répression policière »

EN BREF - La question du burqini portée par l'Alliance citoyenne de l'agglomération grenobloise continue d'agiter les bassins grenoblois. Alors que la Ville de Grenoble Lire plus

Le chantier organisé quartier Teisseire par la Ville de Grenoble et Concordia réunissait une quinzaine de jeunes venus de toute l’Europe. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : 15 jeunes Européens volontaires ont participé à l’embellissement du quartier Teisseire

FOCUS - Quinze jeunes européens ont participé durant deux semaines à l'embellissement du quartier Teisseire. Un chantier ouvert organisé par la Ville de Grenoble et Lire plus

Du vaccinodrome au CCAS, la vaccination reste un enjeu majeur pour l'État comme la Ville de Grenoble
La Ville de Grenoble et la préfecture de l’Isère mobilisées pour une couverture vaccinale optimale

FOCUS - Le maire de Grenoble, le préfet de l'Isère et le directeur départemental de l'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes visitaient jeudi 29 juillet Lire plus

Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires
Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires

FOCUS - En partenariat avec le Secours catholique, le centre de vaccination de la Ville de Grenoble se déplaçait dans la cour du diocèse pour Lire plus

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Flash Info

|

03/08

18h30

|

|

03/08

11h56

|

|

03/08

10h37

|

|

03/08

9h41

|

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin