Grenoble au seuil de l’alerte maximale : Éric Piolle appelle le gouvernement à renforcer la prévention

sep article



 

VIDÉO – Pas de nouvelles mesures de restriction à Grenoble pas encore en alerte maximale Covid… pour le moment. Le ministre de la Santé temporise, dans l’espoir d’observer une amélioration des chiffres. Le maire de Grenoble invite pour sa part le gouvernement à renforcer sa politique de prévention, en particulier auprès des personnes à risque et des jeunes.

 

 

Grenoble est-elle sur le point de pas­ser en état d’a­lerte maxi­male face au Covid ? C’est en tout cas l’é­pée de Damoclès qui pèse au-des­sus de la capi­tale des Alpes, où l’é­pi­dé­mie semble s’in­ten­si­fier inexo­ra­ble­ment. Si les chiffres de per­sonnes hos­pi­ta­li­sées res­tent bas, les taux d’in­ci­dence et de posi­ti­vité aux tests ne cessent de grim­per.

 

Pas de situa­tion à la mar­seillaise cepen­dant : le ministre de la Santé Olivier Véran accorde quelques jours sup­plé­men­taires à la Ville pour amé­lio­rer ses chiffres. Et évi­ter le pas­sage tant redou­tée en alerte maxi­male.

 

Suite à son entre­vue en visio­con­fé­rence avec le pre­mier ministre sur la ques­tion, Éric Piolle a pris la parole jeudi 1er octobre sur le par­vis de l’Hôtel de Ville. Pour le maire de Grenoble, il incombe avant tout au gou­ver­ne­ment de déli­vrer des mes­sages de pré­ven­tion, à l’in­ten­tion notam­ment des per­sonnes les plus fra­giles. Mais aussi des plus jeunes, rare­ment symp­to­ma­tiques, et pour­tant sus­cep­tibles de dif­fu­ser le virus, en par­ti­cu­lier dans le cercle fami­lial.

 

 

Éric Piolle n’ou­blie pas d’é­gra­ti­gner la stra­té­gie de l’État, et déplore des « semaines pré­cieuses » per­dues lors du début de l’é­pi­dé­mie. Le maire de Grenoble s’in­ter­roge aussi sur les res­tric­tions en cours, depuis les limi­ta­tions d’ou­ver­tures des bars aux fer­me­tures des salles de sport. « Il faut pen­ser aussi à notre santé. On a besoin de culture, on a besoin de sport, on a besoin de liens sociaux », rap­pelle-t-il.

 

Florent Mathieu

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
28915 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Son aplomb est admi­rable quant on se rap­pelle qu’il récla­mait à corps et à cri des masques et qu’il a attendu plu­sieurs semaines pour les dis­tri­buer aux gre­no­blois après les avoir reçu. Quid aussi de l’ab­sence de contrôle dans les trams ? de la créa­tion d’un conseil scien­ti­fique local du covid met­tant en doute les obser­va­tions du conseil scien­ti­fique ad hoc natio­nal ? Et après, il demande que les popu­la­tions concer­nées soient sen­si­bi­li­sées ? Dans les quar­tiers popu­laires qu’il aime tant, on appelle ça un bouf­fon.

    sep article
  2. Ca lui arrive de prendre ses res­pon­sa­bi­li­tés à ce gar­çon ? ou alors tout est-il tou­jours de la faute ou de la res­pon­sa­bi­lité des autres ?

    sep article
  3. « Pour le maire de Grenoble, il incombe avant tout au gou­ver­ne­ment de déli­vrer des mes­sages de pré­ven­tion, à l’intention notam­ment des per­sonnes les plus fra­giles. »
    C’est quand meme grave ! Cette [modéré, injure] gau­chiste a tou­jours su évi­ter de prendre la res­pon­sa­bi­lité pour ses conne­ries, c’est tou­jours quel­qu’un autre qui en est res­pon­sable : la délin­quance, le traf­fic de la drogue, les bou­chons, les acci­dents de vélo, la pol­lu­tion, la COVID10, c’est JAMAIS pas lui et ses copains pas­tèques, c’est une [modéré, injure], ce mec.

    sep article
  4. En rai­son de l’in­cu­rie de l’é­quipe Piolle, la pis­cine Vaucanson est fer­mée et les horaires d’ac­cès du public aux autres équi­pe­ments muni­ci­paux ont été dras­ti­que­ment réduits en début d’an­née. Et l’Eric de se plaindre des mesures gou­ver­ne­men­tales qui nous pri­ve­raient de sport !
    Tout, dans son inter­ven­tion, relève de la plus basse poli­tique.

    Eh bien moi j’ai besoin de porno dans mon ascen­seur !
    Allez Piolle, vite la 5 G !!!!!

    sep article
  5. Sécurité, Covid, il sert à quoi puisque c’est jamais lui en cas de pro­blème ? Et fran­che­ment, se poser en don­neur de leçons alors qu’en plein début de l’é­pi­dé­mie il mon­trait le mau­vais exemple en jouant au foot avec ses amis pari­siens…
    https://twitter.com/wostokpress/status/1238348039628128256

    sep article
  6. Anecdotique, mais révé­la­teur ;
    C’est tout de même le cama­rade Piolle qui disait dédai­gneu­se­ment au membres des bureaux de vote au 1er tour, dont il est res­pon­sable et qui l’alertaient sur absence de masque, de gel et sur la trop grande proxi­mité : ‘ Allez, c’est pas pire que de faire ses courses au super­mar­ché…….»
    Comment on dit à Mistral ? «  Bouffon, va……. »

    sep article
  7. c’est à TOUT le monde,
    Etat, région, dépar­te­ment, mai­rie, citoyen etc…

    Plus facile de cri­ti­quer que de faire.
    Rien n’est par­fait, et par contre un suivi hon­nête, sin­cère et non par­ti­san serait utile

    sep article