COUV Pietons-terrasse-Grenoble-C-Lea-Raymond

Police de cir­cu­la­tion et sta­tion­ne­ment : Grenoble reprend sa com­pé­tence, aux mains de la Métropole depuis 2015

Police de cir­cu­la­tion et sta­tion­ne­ment : Grenoble reprend sa com­pé­tence, aux mains de la Métropole depuis 2015

 

EN BREF - Lors du conseil municipal, ce lundi 28 septembre, la Ville de Grenoble a décidé de reprendre son pouvoir de police de la circulation et du stationnement, transféré en 2015 à la Métropole. Signe d'un divorce consommé entre la Grenoble-Alpes-Métropole et la Ville de Grenoble ? S'en défendant, la Ville invoque la nécessité de rendre un service plus réactif.

 
 

Terrasse Shakesbeer Place de Berulle ©DR

Terrasse Shakesbeer, place de Berulle. DR


Pour toutes les autorisations d'occupation de l'espace public à Grenoble – stationnements pour un déménagement, chantiers, extensions de terrasse, etc. – les professionnels et particuliers vont devoir de nouveau s'adresser à la Ville de Grenoble et non plus à la Métropole.
 
Le conseil municipal vient de voter la reprise en main de sa compétence « police de stationnement et de circulation », transférée à la Métropole en 2015, à la création de cette dernière. La loi a en effet prévu la possibilité qu'une commune transfère ou maintienne cette compétence, dans un délai de six mois après l'élection du nouveau président de la Métropole.
 
 

« Ça sent (...) l'embrouille avec la Métropole »

 

Manifestation d'un règlement de comptes avec la Métropole suite aux querelles intestines ? Olivier Noblecourt, conseiller municipal du groupe Nouvel Air, socialistes et apparentés (Nasa) ose espérer que non. Mais cela en a tout l'air pour Émilie Chalas, conseillère municipale LREM du groupe Nouveau Regard. « Ça sent (...) l'embrouille avec la Métropole », lance-t-elle ainsi.
 

Circulation et stationnement : Grenoble reprend la main. Boulevard Gambetta

Boulevard Gambetta © Corentin Bemol - Place Gre'net


Balayant cette interprétation, Pierre Mériaux, adjoint au personnel, donne sa version : « Le système fonctionnait, mais il est perfectible, c'est ce qui nous a motivés ». La Ville entendrait ainsi améliorer la relation de proximité avec les usagers et la réactivité du service.
 
Elle souhaiterait aussi « se réapproprier les enjeux de mobilité et du plan de circulation, en lien avec la nouvelle structuration du syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise (Smmag) ».
 
Fustigeant les lourdeurs « kafkaïennes » du service métropolitain, Alain Carignon, conseiller municipal du groupe d'opposition Société civile, divers droite (OSCDC), doute néanmoins que la Ville parvienne à faire mieux sans un diagnostic de fond concernant les difficultés.
 
 

Création d'un nouveau service ex-nihilo 

 
Reste que le législateur n'a pas prévu que la Ville puisse reprendre, avec la compétence, les agents de la Métropole. Par suite, la commune annonce la création de onze postes, sur lesquels elle propose de recruter des contractuels, « compte tenu de la technicité de ces emplois et de la difficulté à trouver des agents titulaires possédant les compétences et l’expérience requises », justifie la commune.
 

Camion de livraisons, déménagements. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Camion de livraisons. © Léa Raymond - placegrenet.fr


Une approche des ressources humaines que conteste Chérif Boutafa, conseiller municipal du groupe OSCDC, dénonçant une « casse du service public ».
 
Quant à Émilie Chalas, elle désapprouve ces dépenses supplémentaires et regrette la création de ce doublon administratif.
 
Seul le groupe Nasa voit d'un bon œil le retour de la compétence à domicile. À la condition de rendre vraiment l'espace public plus « hospitalier » et de lever certains « angles morts », prévient Olivier Noblecourt.
 
Séverine Cattiaux
 

Simon Grange

Auteur

0 réflexion sur « Police de cir­cu­la­tion et sta­tion­ne­ment : Grenoble reprend sa com­pé­tence, aux mains de la Métropole depuis 2015 »

  1. La police muni­ci­pale sur RMC : « On nous demande sim­ple­ment de fer­mer les yeux. La poli­tique de la ville, c’est la ver­ba­li­sa­tion de véhi­cules et pas du tout d’aller dans les quar­tiers s’occuper des pro­blèmes de délinquance. »

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Stéphène Jourdain et Catherine Grenet, respectivement directrice et président du Centre des Arts du récit, juin 2024. DR
« Si on vient au théâtre Prémol, c’est for­cé­ment pour déve­lop­per le pro­jet des Arts du récit » sou­tient Stéphène Jourdain

TROIS QUESTIONS À - L’annonce de la Ville de Grenoble concernant le devenir du théâtre Prémol, quartier Village olympique a mis le feu au poudres, Lire plus

Soixante photos inédites datant de la Libération de Grenoble exposées sur les grilles du Jardin de ville. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble expose soixante pho­tos inédites de la Libération sur les grilles du jar­din de ville

FOCUS - Dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de la Libération de Grenoble, la municipalité a décidé d'exposer 60 clichés inédits datant Lire plus

Coline Genevois, candidate LR sur la troisième circonscription de l'Isère: "On sait qu'on est sur un territoire très défavorable"
Coline Genevois, can­di­date LR sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère : « On sait qu’on est sur un ter­ri­toire très défavorable »

FOCUS - Les Républicains “non ciottistes” de l'Isère présentent comme candidate Coline Genevois sur la troisième circonscription pour les élections législatives anticipées. Un territoire difficile Lire plus

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !