Premiers avions électriques : l’Elektropostal de passage à Grenoble sur les traces de l’Aéropostale

sep article



 

EN BREF – Deux Pipistrel Velis Electro, les tout premiers avions électriques homologués, ont décollé de Genève le 23 septembre 2020. Leur but : parcourir un trajet en onze étapes, entre la Suisse et la France. Il s’agit là d’un premier défi pour l’association Elektropostal, les pilotes comptant rallier Casablanca en 2021.

 

 

Six pilotes, ambas­sa­deurs de l’association Elektropostal, ont décollé ce 23 sep­tembre de Genève, à bord de deux Velis Electro. Un pre­mier défi qui a éga­le­ment valeur de test.

 

Le Velis en vol © Elektropostal

Le Velis en vol © Elektropostal

 

Ce modèle est en effet devenu le pre­mier avion élec­trique au monde à obte­nir la cer­ti­fi­ca­tion de l’Agence de la sécu­rité aérienne de l’Union euro­péenne (EASA), le 10 juin der­nier. Un sésame qui lui per­met la com­mer­cia­li­sa­tion à grande échelle.

 

Les six pilotes en ques­tion ? Bertrand Piccard, Raphaël Domjan, Jean-François Clervoy, Raphaël Dinelli, Jacques Rougerie et Loïc Blaise. Ces pro­fes­sion­nels, tous inves­tis dans des pro­jets concer­nant l’a­via­tion décar­bo­née, ont décidé de ral­lier onze étapes en quatre jours.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
1439 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ce ne sont pas des avions mais des ULM.

    sep article
    • PT

      27/09/2020
      16:18

      Avec un poids à vide de 428 kg et 175 kg de charge utile, le Velis Electro ne rentre pas dans la caté­go­rie des ULM. Pour un ULM biplace, la masse maxi­male au décol­lage ne doit en effet pas dépas­ser 450 kg (+5 % de marge pour les para­chutes de secours). Cet aéro­nef est par ailleurs doté d’ins­tru­ments per­met­tant de ne pas pilo­ter uni­que­ment à vue. Mais il est vrai que sa puis­sance et son rayon d’ac­tion l’ap­pa­rentent plus à un ULM multi-axes qu’à un avion léger.

      sep article