M’Covoit, Mov’ici… Rentrée 2020 faste pour les offres publiques de covoiturage

M’Covoit, Mov’ici… Rentrée 2020 faste pour les offres publiques de covoiturage

 

EN BREF — Tandis que le Smmag lance officiellement son réseau de covoiturage baptisé "M’Covoit – Lignes+", la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce la mue de son propre réseau Mov'ici. Et le lancement d'une application Ourà pour smartphone.

 
 
Du nouveau pour les réseaux de covoiturage en Isère. À commencer du côté du Smmag par la mise en route de son service baptisé "M’Covoit – Lignes+". Annoncé depuis le mois de juillet, le service a été très officiellement inauguré lundi 21 septembre à son arrêt Champfeuillet de Voiron. Ceci en présence du président du Smmag Yann Mongaburu et des vice-présidents Jean-Paul Bret et Françoise Gerbier.
 

Rentrée faste pour les plateformes de covoiturage en Isère. Inauguration du réseau M'Covoit – Lignes+ lundi 21 septembre © Sociéte Ecov

Inauguration du réseau M'Covoit – Lignes+ lundi 21 septembre. © Sociéte Ecov


 
M'Covoit "révolutionne le covoiturage", explique sans ambages le Syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise. Son principe? "Ce service fonctionne sur le modèle des lignes traditionnelles de transports en commun : des arrêts physiques, des horaires de fonctionnement, le tout sans réservation". Un système mis en place par la société Ecov. Qui n'en est pas à son coup d'essai : une dizaine de réseaux du même type sont déployés en France.
 

Des lignes de covoiturage Grenoble-Grésivaudan et Grenoble-Voironnais

 

Comment utiliser M'Covoit? Le passager se rend à l'arrêt de covoiturage et fait sa demande de trajet via l'application. De son côté, le conducteur est informé de la présence d'un passager en attente. En montant à bord, le passager saisit le code du conducteur, permettant à la plateforme d'identifier le trajet en cours. Une fois son passager déposé, le conducteur perçoit automatiquement une indemnité.
 

Visuel M'Covoit – Lignes+ © Smmag

Visuel M'Covoit – Lignes+ © Smmag


 
Deux lignes sont actuellement déployées sur le réseau: l'une reliant Grenoble et le Grésivaudan (treize arrêts, dont quatre sur la Métropole), l'autre Grenoble et le Pays voironnais (cinq arrêts, dont deux sur la Métropole). À noter que, dès la fin du mois de septembre, le service M'Covoit permettra d'accéder à la voie réservée au covoiturage sur l'A48. Une portion toutefois uniquement ouverte en cas de congestion du trafic.
 
"En plus de sa praticité, le service [...] présente aussi le précieux avantage de garantir le départ et le retour des usagers en semaine, pendant les heures de pointe", vante le Smmag. Qui se fend d'une assurance supplémentaire pour les passagers candidats: en cas d'attente supérieure à quinze minutes, celui-ci "se verra proposer une solution alternative, entièrement prise en charge par M’Covoit – Lignes+". Sans plus de précision sur la nature de la "solution alternative".
 
 

Mov'ici fait peau neuve

 
Le Smmag n'est pas seul à proposer une application de covoiturage. Lancée en janvier 2018 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Mov'ici propose elle aussi de trouver des offres dans ce domaine, sans frais pour les usagers. Une manière de "faciliter les déplacements au quotidien" sur l'ensemble du territoire de la région. Y compris dans des zones rurales où les transports en commun peuvent se faire particulièrement rares.
 

Rentrée faste pour les plateformes de covoiturage en Isère. Mov'ici propose du covoiturage sur l'ensemble du territoire de la région © Région Auvergne-Rhône-Alpes

Mov'ici propose du covoiturage sur l'ensemble du territoire de la région © Région Auvergne-Rhône-Alpes


"Une nouvelle version du site et de l’application mobile ont été développées et sont en ligne depuis le début du mois [de septembre]", annonce la Région.
 
Au programme: la recherche de covoiturage en temps réel ou la création de communautés de covoitureurs. Mais aussi la possibilité pour les organisateurs d'événements de gérer le covoiturage de leurs participants.
 
La mue de la plateforme n'est pas la seule nouveauté pour la Région, qui annonce la création d'une application Ourà. Les offres de mobilités proposées par la quarantaine de partenaires Ourà (dont la Tag, Tougo ou les transports voironnais) peuvent désormais se retrouver sur l'écran de son smartphone. Avec, parmi les fonctionnalités, la recherche des meilleurs itinéraires ou guidage en temps réel parmi les propositions.
 

Florent Mathieu

 

Simon Grange

Auteur

0 réflexion sur « M’Covoit, Mov’ici… Rentrée 2020 faste pour les offres publiques de covoiturage »

  1. M’Covoit « révo­lu­tionne le covoi­tu­rage »- bla, bla, bla gau­chiste. Il ne « révo­lu­tionne » RIEN de RIEN. Cette idio­tie de « covoi­tu­rage » ne repré­sen­tera JAMAIS plus que 1 – 2% de dépla­ce­ments. C’est une usine à gaz qui ne sert qu’à deux choses : (1) faire de la pro­mo­tion aux idées folles des pas­tèques et (2) emmer­der encore plus les auto­mo­bi­listes des classes moyennes, ceux, qui se lèvent tôt tous les jours pour aller au tra­vail et qui payent les impôts dans ce pays.

    sep article
  2. M’Covoit « révo­lu­tionne le covoi­tu­rage »- bla, bla, bla gau­chiste. Il ne « révo­lu­tionne » RIEN de RIEN. Cette idio­tie de « covoi­tu­rage » ne repré­sen­tera JAMAIS plus que 1 – 2% de dépla­ce­ments. C’est une usine à gaz qui ne sert qu’à deux choses : (1) faire de la pro­mo­tion aux idées folles des pas­tèques et (2) emmer­der encore plus les auto­mo­bi­listes des classes moyennes, ceux, qui se lèvent tôt tous les jours pour aller au tra­vail et qui payent les impôts dans ce pays.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre du collectif Stop Métrocâble: "Cette séquence du métrocâble n'a que trop duré. Il est urgent de la clore."
Tribune libre du col­lec­tif Stop Métrocâble : « Cette séquence du métro­câble n’a que trop duré. Il est urgent de la clore. »

TRIBUNE LIBRE - Alors que des "acteurs économiques grenoblois" ont publié une tribune dans Le Dauphiné libéré pour soutenir le projet de Métrocâble malgré l'avis Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Été sur les quais, Été Oh ! Parc, la Ville de Grenoble déploie sa programmation d'animations estivales
Été sur les quais, Été Oh ! Parc, 14 juillet… Le retour des ani­ma­tions esti­vales à Grenoble

ÉVÉNEMENT - La Ville de Grenoble a préparé comme à l'accoutumé des animations estivales, qu'il s'agisse de l'Été sur les quais dès le samedi 15 Lire plus

Aux Bouffes pon­toises : le fes­ti­val gas­tro­no­mique de retour à Pont-de-Claix avec l’Allemagne en invité d’honneur

ÉVÈNEMENT - Pont-de-Claix accueille la deuxième édition du festival gastronomique international Aux Bouffes pontoises, samedi 15 juin 2024, de 16 heures à 22 h 30, sur Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !