Le Théâtre municipal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa programmation 2020-2021

Le Théâtre muni­ci­pal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa pro­gram­ma­tion 2020 – 2021

Le Théâtre muni­ci­pal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa pro­gram­ma­tion 2020 – 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS - Une seule structure, une seule saison commune, mais trois lieux : Le Grand théâtre (place Saint-André), Le Théâtre 145 et Le Théâtre de poche (cours Berriat). Le tout nouveau théâtre municipal de Grenoble (TMG), dédié à la création et aux écritures contemporaines chorégraphiques et théâtrales, déroule sa programmation 2020-2021.

 
 
À Grenoble, le Grand théâtre de la place Saint-André et les Théâtre 145 et Théâtre de poche du cours Berriat ne font plus qu'un, sous la bannière du Théâtre municipal de Grenoble. « Le TMG est la structure qui réunit les trois lieux », expliquent ainsi Delphine Gouard, directrice du Théâtre municipal de Grenoble depuis novembre 2019, et David Aparicio, en charge de la programmation.
 

Le « Grand Théâtre » de Grenoble, place Saint-André © Corentin Bemol - Place Gre'net

Le « Grand Théâtre » de Grenoble, place Saint-André. © Corentin Bemol - Place Gre'net


 
« Les spectacles sont accueillis là où ils sont le mieux : pas de grands spectacles pour le Grand théâtre, mais des grands spectacles partout, au Poche comme au 145 », ajoute la directrice. Une division en trois plateaux qui s'est accompagnée d'une harmonisation des tarifs. Avec une baisse du prix des places pour le Grand théâtre... et une augmentation substantielle appliquée aux tarifs du Théâtre 145 et du Théâtre de poche.
 
Après plusieurs mois de confinement et de télétravail, l'équipe du TMG est de retour. Les douze spectacles annulés durant la crise ont été reportés sur les deux saisons à venir, la meilleure solution pour l’équilibre de l’activité du théâtre et la santé économique des équipes artistiques. Les ateliers couture et costume ont, pour leur part, continué à travailler pendant le confinement : confection de masques homologués, et fabrication de protections plexiglas pour le Musée de Grenoble. Quant aux trois scènes, elles ont été occupées cet été par des compagnies locales.
 
 

Un axe fort autour du soutien à la création de compagnies locales

 
Trois équipes artistiques en résidence représentent l’axe de la création. À commencer par Pascale Henry, autrice, metteuse en scène et directrice artistique de la compagnie Les Voisins du dessous. Ses textes et ses spectacles étudient les interactions entre destin individuel et société. La compagnie présentera deux spectacles cette saison.
 
Le premier : Le grand brasier, le 17 mars 2021 (Théâtre 145). Aux côtés d’autres duos féminins, Pascale Henry et Céline Delbecq chercheront à savoir ce que sont devenus nos préjugés sur la figure de la sorcière, victime absolue et rebelle obstinée. Le second : J’aimerais beaucoup vous voir samedi ou dimanche prochain, les 1er, 2 et 3 avril (Théâtre 145). Un chantier de création et un moment de théâtre réinventé sans filet, qui aurait dû voir le jour au printemps 2020.
 

Visuel du spectacle de Pascale Henry J'aimerais beaucoup vous voir samedi ou dimanche prochain © Viviane Joakim

Visuel du spectacle de Pascale Henry J'aimerais beaucoup vous voir samedi ou dimanche prochain © Viviane Joakim


 
Nicolas Hubert, danseur et chorégraphe de la compagnie Épiderme, propose pour sa part deux rendez-vous. Une nouvelle création baptisée Espace pudique (& Angles morts), du 10 au 16 décembre 2020 (Théâtre 145). Un « Journal intime d'un corps dansant » qui interroge : « Qu’est-ce qui a pu pousser un animal pudique à choisir un métier de représentation ? » Ainsi qu'une pièce du répertoire de la compagnie, Circonférence (4 et 5 mars 2021 au Théâtre de poche), où Nicolas Hubert et le clarinettiste Michel Mandel se retrouvent sur scène.
 

En outrenoir, 29 et 30 avril, au Grand Théâtre, Grenoble. © Guy Delhaye


Enfin, François Veyrunes, directeur artistique et chorégraphe de la Compagnie 47.49, présentera En Outre noir, les 29 et 30 avril 2021 au Grand Théâtre. « Cinq danseurs et danseuses convoquent leurs propres ressources et la vigueur nécessaire dans une lutte sans ennemi. La configuration “multi frontale” proposée au Grand théâtre permettra à une partie du public de se placer sur la scène. »
 
Les trois artistes associés, au-delà de leurs propres résidences de création et de la présentation de leur répertoire, inviteront à la découverte d’autres compagnies et proposeront une série de rendez-vous insolites avec le public.
 
 

Des rendez-vous immanquables

 

Fractale, samedi 10 octobre au Théâtre 145 © Yang Wang

Fractale, samedi 10 octobre 2020 au Théâtre 145 © Yang Wang


Premier spectacle : Fractale, une chorégraphie de Francesca Ziviani, le samedi 10 octobre à 20 heures, Théâtre 145.
Magnifique interprète (chez François Veyrunes, Jean-Claude Gallotta ou encore Yoann Bourgeois) Francesca Z. signe ici sa première chorégraphie pour un trio. En s’inspirant de la physique de l’univers, sa gestuelle sensible cherche comment trouver l’harmonie en acceptant le conflit.
 
Deuxième rendez-vous : À tous ceux qui aiment se salir en parlant. Où l'on peut compter sur le talent et l’énergie incroyables des jeunes comédiennes Claudine Sarzier et Charlène Girin pour rouler, sinon immerger le public dans la poésie de Christophe Tarkos. Le 4 novembre, à 20 heures, au Théâtre de Poche.
 
Le Discours © Nicéphore Tsimbidaros et Anne Dutoit

Le Discours d’après Fabrice Caro, en novembre 2020 au Théâtre 145. © Nicéphore Tsimbidaros et Anne Dutoit


Autre temps fort : Le Discours, d’après Fabrice Caro, présenté les 24, 25 et 26 novembre à 20 heures au Théâtre 145. Grégory Faive campe Adrien, un (anti)héros qui n’est vraiment pas sûr de vouloir participer à un repas de famille. Il a mieux à faire : essayer de comprendre où en est sa vie amoureuse. Alors pourquoi son futur beau-frère a-t-il-choisi ce moment pour lui demander d’écrire quelques mots pour son mariage ? La promesse d'un spectacle, drôle, enthousiasmant et sensible.
 
Sans oublier un concert du grand batteur de jazz Billy Cobbham le mercredi 7 octobre au Grand Théâtre. L’homme de Hus de Camille Boitel, figure du cirque contemporain, les 11 et 12 mars 2021. Ainsi que des spectacles jeune public comme Racines, du « cirque poétique », le 14 octobre. Ou Gus, conte rock et tendre de Sébastien Barrier à voir dès 9 ans, le 20 décembre au Grand Théâtre.
 
Au total, la nouvelle saison du TMG comptera pas moins de 35 spectacles et 66 représentations de danse, de théâtre, de musique, de cirque, de clown, de chanson et d'autres disciplines encore. Auxquels s'ajouteront des ateliers, des répétitions ouvertes, des rencontres en bord de scène et des moments de partage avec les artistes programmés tout au long de l'année. De quoi (re)donner envie d'aller au théâtre ?
 
Christine Prato
 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Simon Grange

Auteur

0 commentaire sur « Le Théâtre muni­ci­pal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa pro­gram­ma­tion 2020 – 2021 »

  1. Programme d un niveau de Patronage, tou­jours aussi consternant.

    sep article
  2. « pas de grands spec­tacles pour le Grand théâtre »
    ==>Je viens de voir la prog, c’est sur…
    « convoquent leurs propres res­sources et la vigueur néces­saire dans une lutte sans ennemi. La confi­gu­ra­tion “multi fron­tale” proposée »
    ==> lol ça veut rien dire

    « De quoi (re)donner envie d’aller au théâtre ? »
    ==> La ques­tion, elle est vite répondu.

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Diversité des formes et thématiques d'actualité pour la nouvelle saison du Théâtre municipal de Grenoble
Diversité des formes et thé­ma­tiques d’ac­tua­lité pour la nou­velle sai­son du Théâtre muni­ci­pal de Grenoble

FOCUS - Nouvelle saison en perspective pour le Théâtre municipal de Grenoble (TMG), dont la billetterie a ouvert le 31 août. Le tout pour un Lire plus

Espace pudique (& angles morts) - TMG
Le Théâtre muni­ci­pal de Grenoble va rou­vrir après des mois sans public… mais pas sans activité

  FOCUS - Fermé depuis six mois en raison de la crise sanitaire, le Théâtre municipal de Grenoble (TMG) pourra de nouveau accueillir du public Lire plus

Écritures théâ­trales contem­po­raines : le fes­ti­val Regards croi­sés se tient en ligne du 3 au 8 mai 2021

  FLASH INFO – La 21e édition du festival Regards croisés, dédié aux écritures théâtrales contemporaines, a bien lieu cette année mais dans des conditions Lire plus

Les Rencontres d'automne,
Les Rencontres d’au­tomne du col­lec­tif Troisième Bureau : trois soi­rées de lec­tures inédites au Théâtre 145

  FIL INFO - Après l'annulation de la 20e édition du festival Regards croisés en mai dernier, le collectif Troisième Bureau se remet en selle Lire plus

Le Théâtre municipal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa programmation 2020-2021
Le Théâtre muni­ci­pal de Grenoble fait peau neuve et déroule sa pro­gram­ma­tion 2020 – 2021

  FOCUS - Une seule structure, une seule saison commune, mais trois lieux : Le Grand théâtre (place Saint-André), Le Théâtre 145 et Le Théâtre Lire plus

Le Théâtre 145 sur le Cours Berriat, à Grenoble. © Léa Raymond placegrenet.fr
Grenoble uni­for­mise les tarifs de ses théâtres, avec des hausses à la clé pour le 145 et le Théâtre de Poche

  FOCUS — Au sortir du conseil municipal du samedi 25 juillet, la Ville de Grenoble annonce une tarification « simplifiée » et uniformisée pour les Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| Sécheresse et cani­cule : les annonces du ministre de la Transition éco­lo­gique Christophe Béchu depuis l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin