Déontologue, opposition... et transparence : La municipalité grenobloise face aux suggestions d'Anticor

Déontologie, oppo­si­tion… et trans­pa­rence : la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise face aux sug­ges­tions d’Anticor

Déontologie, oppo­si­tion… et trans­pa­rence : la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise face aux sug­ges­tions d’Anticor

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS — Quelle place pour l'opposition dans les organismes extérieurs de la Ville de Grenoble ? Alors qu'Alain Carignon invoque la charte d'Anticor pour dénoncer un « blocage institutionnel », l'association regrette d'être "utilisée à des fins politiques". Reste que la position de la Ville sur la représentation de l'opposition et d'autres sujets chers à Anticor pose question.

 

 

Quelle est la « reconnaissance du rôle des élus minoritaires » à Grenoble ? Celle-ci figure en tant que catégorie parmi les propositions « pour des communes plus éthiques » de l'association Anticor. Au programme ? Cinq suggestions destinées à favoriser l'expression et l'implication des élus d’opposition. À travers, par exemple, l'octroi de la vice-présidence de la commission des finances, ou encore l'élargissement de la protection fonctionnelle.

 

Grenoble peu attentive aux recommandations d'Anticor. Pour Alain Carignon, la Ville de Grenoble trahit ses engagements auprès d'Anticor en refusant une représentation à l'opposition © Laure Gicquel

Pour Alain Carignon, la Ville de Grenoble trahit ses engagements auprès d'Anticor en refusant une représentation à l'opposition. © Laure Gicquel

 

C'est notamment en s'appuyant sur ces suggestions qu'Alain Carignon a dénoncé un « blocage institutionnel » de la part de la Ville de Grenoble. L'élu d'opposition constate que la nouvelle majorité n'a accordé que huit postes de représentants dans des organismes extérieurs à l'opposition. Soit le minimum légal requis. Et l'élu de considérer que pareille décision vient « [rompre] la charte Anticor signée par Éric Piolle ».

 

 

« On regrette qu'Anticor soit utilisé à des fins politiques »

 

De quoi faire soupirer Didier Melmoux, coordinateur des groupes locaux d'Anticor. D'abord parce que la charte... n'existe plus. « Anticor monte en puissance. On a de plus en plus de demandes et c'est très chronophage de vérifier que les gens ont bien mis en place les trente propositions. »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Sécheresse : la Ville de Grenoble interdit l'accès au parc Guy-Pape. Sécheresse. DR
Canicule et séche­resse : la Ville de Grenoble prend un arrêté d’in­ter­dic­tion d’ac­cès tem­po­raire à la prai­rie Guy Pape

FLASH INFO - Considérant les conditions exceptionnelles de sécheresse et de chaleur susceptibles d'augmenter les risques d'incendie, la Ville de Grenoble a pris un arrêté Lire plus

Grenoble face au phénomène d'ilots de chaleur, entre critiques de l'opposition et perspectives de la municipalité
Voirie et espaces verts : la Ville de Grenoble fait face à l’a­lerte séche­resse de niveau 4

FLASH INFO - Tout comme l'ensemble des localités du sud du département de l'Isère, la Ville de Grenoble est concernée par l'alerte sécheresse de niveau Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Massilia Sound System au festival Cabaret Frappé de Grenoble de 2021 © Muriel Beaudoing
La Ville de Grenoble dévoile sa poli­tique cultu­relle pour la période 2022 – 2026

FOCUS - L'adjointe à la culture Lucille Lheureux a présenté, jeudi 7 juillet, la politique culturelle 2022-2026 de la Ville de Grenoble, adoptée en conseil Lire plus

Le Dal organisait ce vendredi 1er juillet 2022 un rassemblement et un concert de casseroles devant la préfecture, en compagnie des familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne. © Dal 38
Grenoble : la Ville met la salle Rouge à dis­po­si­tion du Dal et des familles sans abri jus­qu’à la fin de l’été

FOCUS - Après avoir occupé l'esplanade de la Caserne de Bonne durant cinq semaines, puis la Maison des associations depuis ce mardi 12 juillet 2022, Lire plus

Le Dal et les 80 familles occupant l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis cinq semaines ont levé le camp, mardi 12 juillet 2022, et occupent désormais la Maison des associations. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : le Dal et les 80 familles sans abri ont quitté l’es­pla­nade de la Caserne de Bonne pour la Maison des associations

FOCUS - Le Dal 38 (Droit au logement) et les 80 familles qui occupaient l'esplanade de la Caserne de Bonne depuis le 5 juin 2022 Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin