Rentrée dans l’enseignement supérieur, logement et Covid 19 : la galère des étudiants grenoblois

sep article



 

FIL INFO – Panique chez les étudiants à l’approche de la rentrée. À cause du confinement et du coronavirus, plusieurs écoles ont retardé la publication des résultats de concours. Certains étudiants ont ainsi appris mi-août qu’ils étaient acceptés dans une école grenobloise. Ce qui met dans l’embarras bon nombre d’entre eux, à la recherche d’un logement pour la rentrée.

 

 

Logements pour la rentrée étudiants en galère GEM (Grenoble Ecole de Management)

Locaux de Grenoble Ecole de Management. © Thomas Imbert – place Gre’net

Dans quelques jours, ce sera la ren­trée. Habituellement, à cette période de l’année, la plu­part des étu­diants ont déjà reçu leurs résul­tats depuis belle lurette. Mais cette année, à cause du confi­ne­ment, plu­sieurs écoles gre­no­bloises ont attendu le mois d’août avant de publier les résul­tats des concours. C’est notam­ment le cas de Grenoble Ecole de mana­ge­ment, ainsi que de l’é­cole d’in­gé­nieurs Grenoble INP.

 

Résultat ? Des cen­taines d’étudiants se ruent assez tard sur les offres de loge­ment. Aujourd’hui encore, des étu­diants venant de par­tout en France cherchent tant bien que mal un toit pour la ren­trée, au risque de devoir faire des conces­sions sur leur recherche d’ha­bi­tat.

 

 

Les agences immobilières en ordre de bataille

 

Pour les agences immo­bi­lières, ce mois d’août est donc par­ti­cu­liè­re­ment mou­ve­menté. A la louche, c’est une tren­taine d’étudiants qui contactent chaque jour l’agence Delphine Teillaud de Grenoble, que ce soit par mail, par télé­phone ou en pré­sen­tiel, selon Agnès Aldeguer, conseillère en loca­tion à l’agence. 

 

Logements pour la rentrée étudiants en galère

Devanture d’une agence Immo de France © Corentin Bemol – Place Gre’net

« Depuis une dizaine de jours, on a un cer­tain nombre d’étudiants qui cherchent des appar­te­ments et c’est très com­pli­qué », explique-t-elle. D’habitude, les demandes des futurs étu­diants d’écoles de com­merce et d’ingénieur se font en juillet, selon Agnès Aldeguer. « Là, on a un déca­lage d’un mois. »

 

« Le pro­blème c’est qu’on tombe sur un mois avec moins d’offres que de demandes, donc soit les étu­diants s’adaptent au mar­ché et font des conces­sions sur leurs cri­tères de recherche, soit ils devront attendre sep­tembre pour voir si de nou­veaux loge­ments sont dis­po­nibles », ajoute-t-elle.

 

Même son de cloche du coté de l’agence Foncia, cours Jean-Jaurès. « Le nombre de dos­siers d’étudiants dépo­sés depuis début août est énorme. On a plus de 200 dos­siers ! Ça pose un véri­table souci pour la ren­trée. On sent vrai­ment une pré­ci­pi­ta­tion dû au Covid et aux résul­tats tar­difs », explique une conseillère immo­bi­lière de l’agence. Des agences qui redou­taient une ren­trée mou­ve­men­tée après un été cor­rect.

 

Du coté du Crous, pas de pro­blèmes par­ti­cu­lier cepen­dant. Si celui-ci n’augmentera pas ses tarifs cette année, il accueillera deux fois moins d’étudiants étran­gers à cause du covid.

 

Corentin Bemol

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
4684 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.