Alexis Jolly dénonce des “nuisances interminables” à Échirolles… la municipalité réagit

sep article



 

EN BREF – La ville d’Échirolles connaît-elle une poussée de délinquance ? C’est ce qu’affirme Alexis Jolly, conseiller municipal d’opposition. Dans un courrier adressé à la nouvelle première adjointe, Amandine Demore, l’élu RN dénonce notamment l’inaction de la mairie. Tandis que cette dernière met en avant des capacités d’actions limitées et la prévention.

 

 

Alexis Jolly à la journée d'été du RN38 © Laure Gicquel

Alexis Jolly à la jour­née d’été du RN38 © Laure Gicquel

Feux d’ar­ti­fice, rodéos, tra­fics de drogue… Pour Alexis Jolly, res­pon­sable dépar­te­men­tal du Rassemblement natio­nal et conseiller régio­nal, ces nui­sances « pour­rissent lit­té­ra­le­ment la vie de nom­breux échi­rol­lois ».
L’élu d’op­po­si­tion, très actif depuis l’ins­tal­la­tion du nou­veau conseil muni­ci­pal d’Échirolles – via notam­ment son compte Facebook, évoque ainsi des « nui­sances inter­mi­nables » et une délin­quance « endé­mique »

 

 

Alexis Jolly pour « l’expulsion des familles de délinquants »

 

Des faits qui per­durent depuis des années « tous les jours, à toutes les heures, prin­ci­pa­le­ment aux alen­tours des quar­tiers prio­ri­taires ». Alexis Jolly cite plus pré­ci­sé­ment en exemple les quar­tiers « Kimberley, Village 2, Villeneuve et la Luire », où une majo­rité d’ha­bi­tants « vit dans la peur ».

 

Il  demande ainsi à l’exé­cu­tif muni­ci­pal des mesures répres­sives, alors que la mai­rie serait cou­pable, selon lui, de « laxisme et de bien­veillance à l’é­gard de la racaille ». D’où sa pré­co­ni­sa­tion de mettre en œuvre « l’ex­pul­sion des familles de délin­quants ».

 

Une approche extrêmement « discriminante » pour la majorité échirolloise

 

Amandine Demore, la toute nou­velle pre­mière adjointe de Renzo Sulli a accepté de réagir au cour­rier d’Alexis Jolly. Elle pointe du doigt des pro­pos « dis­cri­mi­nants à la limite de la léga­lité … mépri­sant les quar­tiers popu­laires ».

 

Les rodéos urbains à l'Espace Comboire rassemblent un public nombreux chaque vendredi soir. © Ahmed Lahcine

Des rodéos urbains à l’Espace Comboire à Echirolles. © Ahmed Lahcine

 

Oui il y a des nui­sances à Échirolles « comme dans d’autres villes », argue t‑elle. L’élue com­mu­niste recon­naît ainsi des « dif­fi­cul­tés en par­ti­cu­lier sur le quar­tier Kimberley ». Où les nui­sances se mul­ti­plient depuis plu­sieurs mois.

 

La pre­mière adjointe annonce d’ailleurs « un groupe de tra­vail avec la pré­fec­ture dès la ren­trée » pour ten­ter d’y répondre. Outre la répres­sion, Amandine Demore veut déve­lop­per la pré­ven­tion, la vie asso­cia­tive, spor­tive et cultu­relle dans les quar­tiers popu­laires. « Il y a de vraies richesses dans ces quar­tiers, mon­sieur Jolly le ver­rait s’il habi­tait Échirolles » tacle-t-elle. 

 

 

Des compétences manquantes

 

La pre­mière adjointe en charge de la tran­quillité publique témoigne éga­le­ment d’une cer­taine impuis­sance. Toutes les pro­blé­ma­tiques liées à la délin­quance « ne sont pas du res­sort de la com­mune » explique t‑elle.

 

Impossible donc, selon elle, de « sup­pri­mer les aides sociales ou de prendre des mesures d’ex­pul­sion contre les familles de délin­quants ». Ou encore de pour­suivre les véhi­cules lors des rodéos. Et l’é­lue de répé­ter que la ville réclame « depuis vingt ans un com­mis­sa­riat de plein exer­cice ».

 

Thomas Courtade

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
16093 visites | 13 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 13
  1. @ ou va t’on ! Bin je me demande où on va avec de tels argu­ments ! J’en suis baba !
    Pour res­ter dans l’idée du Far West, ton pré­nom c’est Averell ?

    sep article
  2. Pauvre Pifou, arrête de pla­ner ou va prier avec tes copains.

    sep article
  3. Je vou­drais que M. Jolly explique où il expul­se­rait les familles de délin­quants … les mettre à la rue ? il ne sait pas que la loi exige un relo­ge­ment quand il y a une expul­sion ? Il raconte n’im­porte quoi, his­toire de faire du buzz.
    L’adjointe au maire a rai­son, il n’y a tou­jours pas de com­mis­sa­riat à Echirolles et donc pas de poli­ciers natio­naux avec leurs propres com­pé­tences. Ce n’est pas la police muni­ci­pale armée qui pourra rem­pla­cerla police natio­nale, même si Darmanin veut faire plai­sir à ses copains les maires de droite. Il y a un mélange des genres de plus en plus inquié­tant. L’adjointe a rai­son de vou­loir « déve­lop­per la pré­ven­tion, la vie asso­cia­tive, spor­tive et cultu­relle dans les quar­tiers popu­laires. » Il faut que tous les habi­tants de ces quar­tiers, jeunes et moins jeunes puissent enfin entre­voir un ave­nir.

    sep article
  4. “ des nui­sances à Échirolles « comme dans d’autres villes », argue t‑elle”. “Argument”?! La droite a tou­jours dit que la seule façon de régler le pro­blème c’est la tolé­rance ZÉRO, comme l’a démon­tré Rudi Guiliani à NYC. Sauf que, l’appliquer, c’est de démon­trer son effi­ca­cité, et de rendre obso­lète la poli­tique gau­chiste

    sep article
  5. Vivant vers grand place depuis quelques années en plus des États labo­rieux des bien pro­posé en loge­ment sociaux la vie à l’ex­té­rieur est bruyante et dan­ge­reuse..

    Mais rien n’est fait.. La jus­tice s’en lave les mains.

    Je me suis mêlé d’un tra­fic de drogue on a essayé de défon­cer ma porte, avec preuve vidéo à lap­puie.

    sep article
  6. Derrière les annonces d’un futur drapé de vert, la réa­lité a sou­vent la cou­leur du béton…
    À l’heure de l’urgence éco­lo­gique, le Maire d’Échirolles conti­nue à sacri­fier des espaces verts.
    pour créer encore et encore du loge­ment social.
    Un pro­jet d’un autre siècle pour un désastre éco­lo­gique !
    Faire un futur avec un maire sans vision des prio­ri­tés envi­ron­ne­men­tales ?
    Difficile…

    sep article
  7. Bonjour
    Pour avoir vécu à Grenoble proche d’Echirolles, la vies est impos­sible pour les com­muns des mor­tels qui res­pectent les lois et la répu­blique. Il est temps que les Bobos admettent la réa­lité et que cha­cun des citoyens res­pectent les lois et leur pro­chain…

    sep article
  8. « Amandine Demore (…) pointe du doigt des pro­pos dis­cri­mi­nants. »

    Lol, si je com­prend bien, Amandine, fait le lien entre « delin­quance » et « les per­sonnes dis­cri­mi­nés. »…

    sep article
  9. Monsieur Jolly a par­fai­te­ment rai­son. Certains pro­prié­taires de molosses ne tiennent pas en laisse leur chien, ce qui consti­tue un vrai dan­ger et une nui­sance : crottes, aboie­ments, inti­mi­da­tion. Les. Nique ta mère, je m’en bats les couilles, sa race, etc… Sont un fonds sonore per­ma­nent dans les tram­ways. Tout ça est infect.

    sep article
  10. Pifou face aux rodéos la méthode « far west » semble s’im­po­ser. Pour ce qui est de la confu­sion entre police natio­nale et muni­ci­pale je vous invite a écou­ter les der­nières com­mu­ni­ca­tions du gou­ver­ne­ment après ce qu’il s’est passé a nice : atten­dez vous à ce que la limite entre le deux devienne de plus en plus floue dans les années a venir. Fini l’ex­cuse « j’ai pas les res­sources » der­rière laquelle trop de maires cachent leur laxisme face à la racailli­sa­tion de la France

    Qu’on redonne a nos villes et nos quar­tiers l’es­prit des fêtes de voi­si­nage, du res­pect de la vie et la pro­priété des autres et de la soli­da­rité ; qu’on mette toute la racaille aux tra­vaux d’in­té­rêt public, il y a bien assez à faire sur la métro­pole pour répa­rer leurs conne­ries.

    sep article
  11. La Butte c’est toutes les nuits les rodéos, et les pétards rue du Limousin jus­qu’à 2 h du matin les scoo­ters des tra­fi­cants. Les voi­tures qui rentre la où ce n’est pas per­mis avec les auto­ra­dios. BREF UNE ZONE DE NON DROIT ? ??????? ???????

    sep article
  12. Malheureusement il a rai­son
    Cette gauche caviar qui vit pas dans des hlm pourris..avec de plus en plus de cas sociaux …je le sais .ji
    Suis moi meme ..nous somment la classe moyenne
    Qui redes­cend d une case…avec pas les moyens de prendre un autre appart..
    Nous sommes mal vus des bailleurs sociaux. Opac…et autres…ont ferme notre bouche ou l on demenage…on nous le dit sans empa­thie suite a des bruits recurant..de nou­veaux arri­vants sdf.ou taulards..mais les sdf eux vivent avec les chiens .font un bruit comme quand ils etaient a l exterieur…donc il a rai­son de par­ler pour nous les moins que rien.…

    sep article
  13. Pauvre Jolly ! Il a perdu, il n’est pas maire, il va fal­loir qu’il s’y fasse !
    Les habi­tants d’Echirolles l’ont échappé belle ! Un maire qui confon­drait les attri­bu­tions de la police muni­ci­pale et la police natio­nale … la ville serait deve­nue digne du Far West avec un maire cow­boy.
    RN c’est Rien de Neuf

    sep article