Inauguration de Nessie, le premier handiparc de Grenoble

sep article



 

EN BREF – Les membres du collectif Handiparc ont inauguré, ce jeudi 16 juillet, le premier parc pour enfants adapté aux différents types de handicaps, au square Saint-Bruno de Grenoble. En présence de l’adjointe Isabelle Peters, les porteurs de projet ont partagé leur joie de voir cette initiative finalement réalisée.

 

 

Le parc propose des jeux adaptés aux enfants porteurs de tous types de handicaps

Le parc pro­pose des jeux adap­tés aux enfants por­teurs de tous types de han­di­cap. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Émotion pal­pable ce jeudi 16 juillet au square Saint-Bruno à l’oc­ca­sion de l’inauguration du pre­mier han­di­parc de la ville de Grenoble.

 

Ce pro­jet, lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif de l’édition 2018, pro­pose une struc­ture de jeux adap­tée aux enfants han­di­ca­pés. « Une excel­lente nou­velle et un beau pro­jet pour tous les enfants por­teurs de han­di­caps ! », se réjouit Isabelle Peters, adjointe muni­ci­pale venue inau­gu­rer le petit dra­gon.

 

La struc­ture, bap­ti­sée Nessie, vient se pla­cer aux côtés de Dracque la dra­gonne. Un autre pro­jet lui-même issu du pre­mier bud­get par­ti­ci­pa­tif de 2015. La boucle des dra­gons est donc bou­clée. Cette nou­velle struc­ture sera très bien­tôt accom­pa­gnée d’un pan­neau de sym­boles et de pic­to­grammes pour que les enfants, por­teurs de han­di­cap ou non, puissent com­mu­ni­quer, pré­cise Marielle, l’une des por­teuses du pro­jet. Une démarche de « mieux vivre ensemble » dès le plus jeune âge.

 

 

La genèse de « Nessie »

 

porteurs de projets handiparc et isabelle Peters

Les membres du col­lec­tif Handiparc à l’i­ni­tia­tive du pro­jet sont venus pré­sen­ter la struc­ture au square Saint-Bruno. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Alain Hilaire, membre du col­lec­tif han­di­cap et por­teur du pro­jet, ne cache pas son émo­tion devant le petit monstre écos­sais. « On a été écou­tés. Maintenant, tous les habi­tants et enfants, quel que soit leur han­di­cap, pour­ront pro­fi­ter de ce parc. C’est très émou­vant pour moi. »

 

Comment est né le pro­jet ? « À l’époque, ma fille était han­di­ca­pée, explique-t-il, tou­jours aussi ému. Elle est décé­dée il y a quelques années. Du coup, c’était quelque chose de très impor­tant pour moi et pour le col­lec­tif. On a soumi cette idée en 2018 et elle a gagné », raconte-t-il.

 

Pour lui, le but du pro­jet est de créer du lien entre les enfants, han­di­ca­pés ou non. « L’objectif n’est pas de dire que les enfants han­di­ca­pés doivent avoir leurs aires de jeux et les autres enfants le leur. C’est avant tout un pro­jet pour la mixité. Pour que des enfants por­teurs ou non de han­di­caps se ren­contrent et jouent ensemble », explique Alain Hilaire.

 

Si ce parc est le pre­mier du genre à Grenoble, le col­lec­tif han­di­parc sou­haite créer des struc­tures de jeu adap­tées dans chaque quar­tier de la ville. Un autre han­di­parc est déjà en cours de réa­li­sa­tion au Parc-Pompidou et, selon Alain Hilaire, « quatre autres sont à l’étude ».

 

Corentin Bemol

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
8082 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : Inauguration de Nessie, le premier handiparc de Grenoble ! – Handi à vie

  2. Super
    Ça fera un nou­veau point visible pour le traf­fic de…
    Enfin bref
    🙂

    sep article