Un homme blessé après une fusillade dans le quartier Mistral à Grenoble

sep article



FLASH INFO - Un homme âgé d’une qua­ran­taine d’an­nées a été blessé samedi 11 juillet après avoir reçu une balle alors qu’il cir­cu­lait à bord de son véhi­cule dans le quar­tier Mistral à Grenoble.

 

Les faits se sont dérou­lés un peu avant 23 heures. D’après les pre­mières consta­ta­tions effec­tuées par les poli­ciers, l’homme, condamné à plu­sieurs reprises pour tra­fic de stu­pé­fiants et asso­cia­tion de mal­fai­teurs, cir­cu­lait à bord d’un Jeep Renegade lors­qu’il a été pris en chasse par une Clio blanche à bord de laquelle se trou­vaient deux indi­vi­dus.

 

Les deux hommes ont alors ouvert le feu, tou­chant l’ar­rière de la jeep de plu­sieurs balles, indique le pro­cu­reur de la République de Grenoble Eric Vaillant. L’une d’elle a tra­versé le pare-brise et le siège, tou­chant le conduc­teur dans le dos. Ce der­nier est alors des­cendu de son véhi­cule avant de s’ef­fon­drer sur la chaus­sée avant d’être éva­cué vers l’hô­pi­tal. Son état d’a­bord jugé déses­péré serait désor­mais sta­bi­lisé.

 

La Clio était elle aper­çue quelques minutes plus tard, en feu, dans une rue der­rière la cité Mistral. D’après des témoins, deux indi­vi­dus dont l’un coiffé d’une per­ruque de clown seraient des­cen­dus du véhi­cule avant de l’in­cen­dier et de prendre la fuite à bord d’une Clio noire venue les récu­pé­rer.

 

Sur les lieux, les poli­ciers retrou­vaient un char­geur de pis­to­let auto­ma­tique 9mm conte­nant 14 car­touches ainsi qu’un étui de calibre 7.62 et un étui per­cuté de 9mm. Une enquête pour ten­ta­tive d’ho­mi­cide par arme à feu a été ouverte et confiée à la police judi­ciaire de Grenoble.

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
5654 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Pas grave tant que ça reste suf­fi­sam­ment loin des quar­tiers bobos qui votent pour le nou­veau ancien maire.

    sep article