Le chirurgien grenoblois suspendu mis en examen pour homicide et blessures involontaires

sep article



 

Le chirurgien grenoblois suspendu mis en examen

Tribunal de grande ins­tance à Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

FLASH INFO - Le chi­rur­gien gre­no­blois sus­pendu pour avoir pra­ti­qué une cin­quan­taine d’interventions sans jus­ti­fi­ca­tion médi­cale a été mis en exa­men par les deux juges d’ins­truc­tion en charge du dos­sier pour homi­cide sur deux de ses patients et bles­sures invo­lon­taires sur 74 vic­times.

 

Le chi­rur­gien a été placé sous contrôle judi­ciaire avec inter­dic­tion notam­ment d’exer­cer la méde­cine, mais éga­le­ment d’en­trer en contact avec tous ses patients comme les pro­fes­sion­nels de santé et anciens col­la­bo­ra­teurs de la cli­nique des Cèdres et de toute autre struc­ture « qui ont pu être en lien avec la per­sonne mise en exa­men au cours de son exer­cice pro­fes­sion­nel », a fait savoir le pro­cu­reur de la République de Grenoble, Éric Vaillant.

 

Le chi­rur­gien conteste tou­jours sa res­pon­sa­bi­lité et dénonce l’emballement média­tique dont il a été l’ob­jet. En novembre der­nier, il avait annoncé renon­cer aux pour­suites en dif­fa­ma­tion qu’il avait enga­gées à l’encontre de ses patients et de médias qui avaient relayé l’affaire.

 

Sur RTL, son avo­cat s’est dit sou­lagé. « Avec mon client, nous deman­dions cette mise en exa­men depuis un an pour avoir accès au dos­sier et lui per­mettre de se défendre, sou­ligne Me Bernard Boulloud. Car jus­qu’à pré­sent, il ne pou­vait pas le faire. Il était en effet tenu par le secret médi­cal et ne pou­vait donc pas par­ler. Désormais, il va pou­voir pro­duire les pièces médi­cales qui vont venir contre­dire les plaintes de cer­tains patients. »

 

commentez lire les commentaires
2113 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.