Personne âgée. DR

Personnes âgées et aides à domicile : les grands oubliés de la crise sanitaire

Personnes âgées et aides à domicile : les grands oubliés de la crise sanitaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

DÉCRYPTAGE – Les personnes âgées ont été, en Isère, les premières touchées par l’épidémie de Covid-19. Mais alors que la situation dans les établissements d’hébergement reste encore très floue et le décompte très partiel, on ne sait rien des personnes restées chez elles. Quant aux aides à domicile, ils sont les grands oubliés de la première ligne. Pas de masques, pas de dépistage et… pas de prime en vue. Le gouvernement a renvoyé la balle dans le camp des départements. En Isère, la collectivité estime avoir suffisamment donné.

 

Personnes âgées et leurs aides à domicile : les oubliés

Les « petites mains » au ser­vice des per­sonnes âgées sont les grandes oubliées de la crise sani­taire – DR

En Isère, les auxi­liaires de vie et aides à domi­cile qui inter­viennent auprès des per­sonnes âgées ne tou­che­ront pas de prime Covid.

 

Pas de la part de l’Etat, qui a ren­voyé la balle vers les dépar­te­ments. Ni de la part du Département de l’Isère, qui l’a ren­voyée dans le camp des employeurs.

 

Alors que les soi­gnants se ver­ront ver­ser entre 1 000 et 1 500 euros pour leur dévoue­ment pen­dant l’é­pi­dé­mie de Covid-19, les “petites mains” sont les grandes oubliées de la crise sani­taire. Certains dépar­te­ments comme celui de la Dordogne ont annoncé mettre la main à la poche. En Isère, la col­lec­ti­vité botte en touche.

 

« Nous ne sommes pas employeurs de per­son­nel inter­ve­nant au domi­cile des per­sonnes âgées, répondent ses ser­vices. Ce sont les éta­blis­se­ments de ser­vices d’aide et d’ac­com­pa­gne­ment à domi­cile (Saad) qui le sont. Nous ne pou­vons donc ver­ser une prime à ce personnel. »

 

 

« Nous avons garanti le financement des Saad pendant la période de crise »

 

Les dépar­te­ments sont les prin­ci­paux finan­ceurs des Saad. En 2018, la col­lec­ti­vité isé­roise avait d’ailleurs abondé à hau­teur de 7 mil­lions d’eu­ros pour ren­flouer une quin­zaine d’é­ta­blis­se­ments en grande dif­fi­culté. Et si elle se dit atten­tive aux négo­cia­tions, elle estime aussi avoir fait sa part pen­dant la crise sanitaire.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 82 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Couv Coronavirus vus au microscope électronique. DR
Le variant Delta « largement majoritaire » chez les personnes testées positives en Auvergne-Rhône-Alpes

FLASH INFO - Le taux d'incidence du Covid-19 a augmenté de 63% dans la population d'Auvergne-Rhône-Alpes sur les deux premières semaines de juillet, selon Santé Lire plus

A Grenoble et Echirolles, les soirées sont rythmées par les tirs de mortier d'artifice. Pour les forces de police, la réponse est inadaptée.
Grenoble et Échirolles : les forces de l’ordre à bout face aux tirs de mortiers d’artifice

  FOCUS - À Grenoble et Échirolles, les soirées sont depuis plusieurs semaines émaillées de tirs de mortiers d'artifice et autres jets de projectiles visant Lire plus

L'arrêté du maire des Abrets en Isère autorisant l'ouverture des commerces non-alimentaires pendant le confinement suspendu par la justice.
L’arrêté du maire des Abrets autorisant l’ouverture des commerces suspendu par la justice

FLASH INFO - Le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble a suspendu l'arrêté du maire des Abrets-en-Dauphiné en Isère *. L'arrêté municipal, qui Lire plus

L'arrêté du maire des Abrets en Isère autorisant l'ouverture des commerces non-alimentaires pendant le confinement suspendu par la justice.
Aux Abrets, l’arrêté municipal autorisant l’ouverture de commerces déféré devant le tribunal

FLASH INFO - Le préfet de l'Isère a déféré devant le tribunal administratif l'arrêté municipal pris par le maire des Abrets-en-Dauphiné. Benjamin Gastaldello avait le Lire plus

Les ambulanciers privés d'Ambulances des Alpes sont considérés comme chauffeurs routiers, et n'auront droit à aucune aide. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Covid-19 : à Grenoble comme ailleurs, pas de prime pour les ambulanciers

  EN BREF – Les ambulanciers, publics et privés, ne sont pas éligibles à la prime aux soignants mise en place par le gouvernement. Et Lire plus

A Crolles, STMicro réduit la moitié de ses effectifs à la production jusqu'au 2 avril. Insuffisant pour la CGT qui réclame l'arrêt total de la production.
STMicroelectronics propose une prime, l’inspection du travail juge les mesures de protection insuffisantes

  DÉCRYPTAGE - À Crolles en Isère, le fabricant de puces électroniques STMicroelectronics instaure une prime de présence de 300 euros pour ses salariés mobilisés en Lire plus

Flash Info

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin