La Place Saint-Bruno et son église. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Déconfinement à Grenoble : les églises ouvrent, les mosquées et synagogues restent fermées

Déconfinement à Grenoble : les églises ouvrent, les mosquées et synagogues restent fermées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Après deux mois de confinement, les lieux de cultes reprennent du service et s’adaptent aux mesures sanitaires. À Grenoble, les églises catholiques ont ouvert leurs portes dès dimanche 24 mai. Alors qu’elles préparent les célébrations de la Pentecôte ce week-end, les mosquées et synagogues restent fermées jusqu’à nouvel ordre.

 

 

Emmanuel Macron avait affirmé à la mi-avril qu’au­cun lieu de culte ne rou­vri­rait avant le début ou la mi-juin. Finalement, Christophe Castaner a annoncé le 22 mai la reprise des cultes reli­gieux. Une déci­sion très atten­due, que le dio­cèse de Grenoble-Vienne s’est empres­sée d’ap­pli­quer dès le lendemain.

 

Les églises ouvrent, mais pas les mosquées et synagogues. Loïc Lagadec © Diocèse de Grenoble-Vienne

Loïc Lagadec, vicaire géné­ral du Diocèse de Grenoble-Vienne © Diocèse de Grenoble-Vienne

« Je me réjouis de cette déci­sion, avec tous ceux qui atten­daient, plus ou moins patiem­ment, de pou­voir accé­der aux sacre­ments, en par­ti­cu­lier l’Eucharistie, com­mente Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne. Cette reprise demande une orga­ni­sa­tion et des dis­po­si­tions concrètes. Les prêtres ont reçu des consignes pro­po­sées par la confé­rence épis­co­pale, en lien avec les pou­voirs publics. »

 

 

Les églises, prêtes pour la Pentecôte

 

Dès le pre­mier week-end, plus de 60 % des églises de Grenoble ouvraient leurs portes aux fidèles. Loïc Lagadec, vicaire géné­ral du Diocèse de Grenoble-Vienne, s’est féli­cité de cette déci­sion : « C’est une sur­prise car nous pen­sions attendre début juin et, fina­le­ment, le décret est paru plus tôt que prévu. Une grosse moi­tié des églises ont repris les célé­bra­tions le week-end der­nier, et les autres le feront pour la Pentecôte. »

 

Il pour­suit : « Je suis moi-même allé à la messe de l’é­glise Saint-Joseph. Nous étions heu­reux de nous retrou­ver. Dans la tra­di­tion catho­lique, c’est très impor­tant de prier ensemble. Ce que nous fai­sons à l’église, nous ne pou­vons pas le faire chez nous. Les apé­ros Skype c’est sympa mais c’est plus agréable en vrai. Eh bien, pour la messe, c’est la même chose ! »

 

Une ouver­ture sous contrainte qui oblige les prêtres à revoir leurs habi­tudes et à orga­ni­ser les céré­mo­nies dif­fé­rem­ment, comme l’ex­plique Loïc Lagadec : « Nous met­tons en place toutes les mesures néces­saires pour assu­rer la sécu­rité de nos fidèles. Ce sont les mêmes mesures que celles appli­quées en ville. À savoir : du gel à l’en­trée, le port du masque obli­ga­toire et un dis­po­si­tif de pla­ce­ment pour tenir les per­sonnes à un mètre pen­dant l’of­fice. Les prêtres portent des masques et uti­lisent du gel tout au long de la céré­mo­nie, notam­ment au moment de la dis­tri­bu­tion de l’eucharistie. »

 

À Grenoble, les églises catholiques ont ouvert leurs portes le 24 mai et préparent la Pentecôte mais mosquées et synagogues restent fermées. Eglise Saint Vincent de Paul de Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Eglise Saint-Vincent de Paul de Grenoble. (photo d’illus­tra­tion) © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

 

Pendant le confi­ne­ment, les prêtres ont innové pour main­te­nir le contact avec leur com­mu­nauté via les réseaux sociaux. Les célé­bra­tions de Pâques ou encore des temps de prières ont ainsi pu être orga­ni­sés : « Pendant le confi­ne­ment, les prêtres les plus jeunes ont expli­qué aux plus anciens com­ment faire des Facebook et YouTube Live et des réunions sur Zoom. Le prêtre de Fontaine pro­po­sait des vidéos pour accom­pa­gner les temps de prière. Certaines paroisses ont mis à dis­po­si­tion des fiches pour faire des temps de prière en famille et des ani­ma­tions pour les enfants. Les familles ont réap­pris à vivre ensemble leur foi », s’en­thou­siasme le vicaire géné­ral du dio­cèse de Grenoble.

 

 

Les synagogues fermées jusqu’à septembre ?

 

Contrairement aux catho­liques de Grenoble, la com­mu­nauté juive conti­nue de prier à domi­cile. Une déci­sion mûre­ment réflé­chie par le rab­bin de Grenoble, Nissim Sultan, qui « ne sou­haite pas prendre de risques inutiles ».

 

Nissim Sultan, rabbin de Grenoble - Célébration de Hanoucca, place André Malraux, Grenoble. 28 décembre 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Nissim Sultan. © Yuliya Ruzhechka

« La ligne de conduite géné­rale pour Grenoble est de ne pas rou­vrir dans l’im­mé­diat, mais plu­tôt fin août ou début sep­tembre. Ce serait uni­que­ment sur ins­crip­tion et en inter­di­sant l’accès aux per­sonnes de plus de 70 ans. Évidemment, les mesures de dis­tan­cia­tion et les gestes bar­rières devraient être res­pec­tés. Les célé­bra­tions pri­vées – mariages, com­mu­nions et bar mitz­vah – ont été dépla­cées à l’automne ou au-delà », explique Nissim Sultan.

 

Il pour­suit :  » Nous ne sommes pas très nom­breux en office, moins de 50 per­sonnes, donc ce serait pos­sible pour nous de rou­vrir, mais nous pré­fé­rons res­ter pru­dents. La com­mu­nauté com­prend la démarche et attend patiem­ment la réouverture. »

 

 

Fermée depuis la mi-mars et devant l’in­ter­dic­tion des ras­sem­ble­ments pour les célé­bra­tions de Pessa’h (la Pâque juive) pen­dant le confi­ne­ment, la syna­gogue de Grenoble a pro­posé des offices en ligne, comme l’ex­plique Nissim Sultan.

 

« Nous avons mis en place des offices et quelques céré­mo­nies sur Zoom. Je don­nais des cours tous les soirs et les enfants de l’é­cole pri­vée juive de Grenoble ont pu béné­fi­cier d’enseignement. »

 

Il fau­dra donc encore patien­ter quelques mois avant que la syna­gogue ne rouvre ses portes. En atten­dant, le rab­bin se dit prêt à conti­nuer les évé­ne­ments sur Internet et les réseaux sociaux. Pour l’ins­tant, seule l’é­cole pri­vée juive de Grenoble a pu reprendre du ser­vice : « L’école a pu rou­vrir en même temps que les écoles publiques, mais seule­ment une par­tie des enfants sont retour­nés à l’é­cole. Moi-même, je n’y ai pas remis mes enfants », précise-t-il.

 

 

Les mosquées fermées jusqu’à nouvel ordre

 

Depuis le 14 mars, le Conseil des imams de l’Isère (CII) et la Fédération des asso­cia­tions des mos­quées de l’Isère (FAMI) ont pris la déci­sion de « sus­pendre l’en­semble des acti­vi­tés cultuelles et cultu­relles dans les mos­quées de l’Isère et ce jus­qu’à nou­vel ordre », comme le pré­cisent la CII et la FAMI dans un communiqué.

 

À Grenoble, les églises catholiques ont ouvert leurs portes le 24 mai et préparent la Pentecôte mais mosquées et synagogues restent fermées.

Sortie de la salle de prière, rue Abbé Grégoire, quar­tier Très Cloitres. © Séverine Cattiaux

 

Contraint de fêter l’Aid Al Fitr (fête qui marque la rup­ture du jeûne du mois de rama­dan) à domi­cile, le pré­sident du CII, Mohamed Laakri a sou­haité rap­pe­ler à sa com­mu­nauté l’im­por­tance de res­pec­ter la fer­me­ture des mos­quées et de célé­brer la fin du rama­dan chez soi : « Suite à une réunion du 23 mai 2020 à la mos­quée de Tawba à Grenoble et à la consul­ta­tion des méde­cins, le CII et les res­pon­sables des mos­quées de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise invitent les fidèles à accom­plir la prière de l’Aid d’Al Fitr chez eux et dégagent leur res­pon­sa­bi­lité des mos­quées qui ont décidé d’ac­cueillir les fidèles pour accom­plir cette prière en groupe. »

 

Pour l’ins­tant, il pré­fère res­ter pru­dent et main­te­nir les lieux de culte fer­més. Aucune date de réou­ver­ture n’a encore été pré­vue. « Nous n’en­vi­sa­geons pas de rou­vrir pour le moment, le CII se réunira à la mi-juin pour envi­sa­ger la suite », pré­cise Mohamed Laakri.

 

Léa Meyer

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Léa Meyer

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Assassinat de Samuel Paty : à Grenoble, l’Association des musulmans unis condamne un « acte ignoble »

  FLASH INFO - L'Association des musulmans unis (Amu) a publié, ce 19 octobre 2020, un communiqué condamnant l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, au cours duquel Samuel Lire plus

Lieux de culte musulmans dans l’agglomération grenobloise : des associations parfois sous influence ?

DÉCRYPTAGE – Troisième épisode du dossier sur l’Islam dans l’agglomération. Place Gre'net se penche cette fois sur les lieux de culte musulmans du bassin grenoblois. Lire plus

Le chercheur Sebastian Roché a présenté les grandes lignes de son ouvrage De la police en démocratie, paru fin 2016 aux éditions Grasset, au cours d'une conférence donnée à Grenoble dans le cadre du cycle de conférences "Avenue centrale, le 10 janvier 2017.
Sebastian Roché : “Si on ne veille pas à renforcer la cohésion, ça risque d’éclater”

ENTRETIEN - Le politologue français spécialisé en criminologie Sebastian Roché présentait, mardi 10 janvier sur le campus de Saint-Martin-d'Hères, les grandes lignes de son ouvrage Lire plus

Le restaurant le Djamila, cours Berriat, prépare la soirée de rupture du jeûne. © Florent Mathieu - Place Gre'net
Ramadan : quand le quartier Saint-Bruno prend “l’ambiance du bled”

REPORTAGE - En ce début d'été, Saint-Bruno s'agite à l'occasion du ramadan. Cette fête religieuse, qui correspond au neuvième mois du calendrier hégirien (calendrier musulman), anime Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Un “thé de la fraternité” pour un islam de concorde à la mosquée de Teisseire

REPORTAGE VIDÉO - De nombreuses mosquées en France, dont celle de Teisseire à Grenoble, ont ouvert leurs portes aux citoyens pour partager un « thé Lire plus

Des passants Place Félix Poulat © Joël Kermabopn - Place Gre'net
Les Grenoblois toujours sonnés et inquiets après les attentats

REPORTAGE VIDÉO - Les attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre 2015 ciblaient des terrasses de café, le public d'un match de football au Lire plus

Flash Info

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin