Institut de biologie et de pathologie au CHU Grenoble-Alpes (Chuga). © Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Covid-19 : de nouvelles recherches débutent dans l’arc alpin portant sur des protocoles non médicamenteux

Covid-19 : de nouvelles recherches débutent dans l’arc alpin portant sur des protocoles non médicamenteux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

EN BREF – Un programme de recherche de 200 000 euros vient d’être lancé dans l’arc alpin, impliquant les centres hospitaliers de Grenoble, Annecy et Chambéry, ainsi que l’hôpital Alpes Léman. Il mettra l’accent sur des protocoles non médicamenteux et privilégiera des projets collaboratifs.

 

 

Arc alpin : de nouvelles recherches contre le Covid-19. Institut de biologie et de pathologie au CHU Grenoble-Alpes (Chuga). © Manon Heckmann - Placegrenet.fr

Institut de bio­lo­gie et de patho­lo­gie au CHU Grenoble-Alpes (Chuga). © Manon Heckmann – Place Gre’net

 

La recherche médi­cale alpine va pou­voir béné­fi­cier de nou­velles res­sources pour lut­ter contre le Covid-19. Un pro­gramme de recherche de 200 000 euros vient en effet de voir le jour, impli­quant les grands éta­blis­se­ments hos­pi­ta­liers de l’arc alpin.

 

 

Le Chuga contribue à hauteur de 100 000 euros, dont 80 000 issus de dons

 

Le CHU Grenoble Alpes (Chuga) contri­bue à ce pro­gramme à hau­teur de 100 00 euros, dont 80 000 viennent de dona­teurs. Les hôpi­taux de Chambéry et Annecy ont, eux, déblo­qué 37 500 euros cha­cun. Et l’hô­pi­tal Alpes Léma, basé à Contamine-sur-Arve, 25 000 euros.

 

Arc alpin: les hôpitaux se mobilisent. Le nouveau programme de recherche Covid-19 de l'arc alpin bénéficie de 200 000 €. © Samara Heisz/iStock

Le nou­veau pro­gramme de recherche Covid-19 de l’arc alpin béné­fi­cie de 200 000 €. © Samara Heisz/iStock

Le Chuga est déjà bien engagé dans la recherche médi­cale. Il compte, à ce jour, 28 pro­jets de recherche cli­nique, dont 18 por­tés en col­la­bo­ra­tion avec d’autres éta­blis­se­ments de santé. Mais la démarche de ce nou­veau pro­gramme est novatrice.

 

Il s’a­git d’ac­com­pa­gner la recherche sur des pro­to­coles qui ne se foca­lisent pas sur les trai­te­ments médi­ca­men­teux. En effet, « les pro­to­coles axés sur les médi­ca­ments sont les mieux finan­cés », rap­pelle Jocelyn Dutil, secré­taire géné­ral du CHU.

 

 

Cap sur les projets collaboratifs dans l’arc alpin

 

Ces nou­veaux pro­jets pour­ront, par exemple, por­ter sur des ini­tia­tives médico-sociales. « L’idée est de per­mettre à toutes les pro­fes­sions médi­cales et para­mé­di­cales de pro­po­ser des pro­jets de recherche en lien avec le Covid-19 », explique Jocelyn Dutil, qui se féli­cite de cette « ini­tia­tive inédite ».

 

De nouvelles recherches dans l'arc alpin sur le Covid-19. Jocelyn Dutil, secrétaire général du CHU de Grenoble. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Jocelyn Dutil, secré­taire géné­ral du Chuga. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

 

Par ailleurs, les pro­jets col­la­bo­ra­tifs entre éta­blis­se­ments seront pri­vi­lé­giés. « C’est très impor­tant pour nous car cela per­met d’encourager le par­tage de connais­sances et les liens entre éta­blis­se­ments », note le secré­taire général.

 

La sélec­tion des pro­jets a déjà com­mencé et devrait durer jusqu’au 2 juin. Ils seront finan­cés à hau­teur de 50 000 euros maxi­mum chacun.

 

Anissa Duport-Levanti

 

 

La recherche ralentie par le faible nombre de patients

 

Pour les résul­tats des recherches déjà enta­mées au CHU de Grenoble, il fau­dra en revanche encore attendre. Les tests cli­niques du pro­gramme Discovery, qui mobi­lisent 750 patients, devraient arri­ver en mai ou juin.

 

Le professeur Olivier Épaulard, infectiologue au CHU de Grenoble. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

Le pro­fes­seur Olivier Épaulard, infec­tio­logue au CHU de Grenoble. © Anissa Duport-Levanti – Place Gre’net

Et pour la recherche sur des trai­te­ments contre la réponse immu­ni­taire exces­sive, « les résul­tats seront éche­lon­nés dans les deux mois qui viennent », estime le Pr Épaulard.

 

« On espé­rait des résul­tats plus rapides, mais la recherche est ralen­tie par le nombre de moins en moins élevé de patients, recon­naît le méde­cin. On ne va pas s’en plaindre, bien entendu ! »

 

Le CHU réflé­chit éga­le­ment à essayer un trai­te­ment pour les patients sui­vis à domi­cile, comme cela a été fait dans d’autres villes. Pour l’instant, l’établissement sur­veille les pre­miers résul­tats obte­nus ailleurs. « 90 % des gens n’ont besoin d’aucun trai­te­ment spé­ci­fique pour se débar­ras­ser du virus », rap­pelle tou­te­fois le Pr Épaulard.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ADu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Docteur Patricia Pavese, chef du service de maladies infectieuses au CHU de Grenoble, insiste sur l'application des gestes barrières. © Tim Buisson - Place Gre'net
Patricia Pavese, chef du service infectiologie du CHU de Grenoble : “J’ai l’espoir d’un vaccin anti-covid avant l’été 2021”

  TROIS QUESTIONS À - Patricia Pavese, chef du service Infectiologie au CHU de Grenoble, a bon espoir de voir un vaccin anti-Covid-19 arriver sur Lire plus

Les douches municipales de Grenoble sont un lieu d'hygiène pour les plus démunis depuis le XIXe siècle. © Anissa Duport-Levanti - Place Grenet
Les douches municipales de Grenoble, dernier lieu d’hygiène durant le confinement

  FOCUS – Les douches municipales de Grenoble sont les seuls espaces sanitaires accessibles aux plus démunis depuis le début du confinement. Un lieu d'hygiène, Lire plus

Photographie Métropole de Grenoble ©Eléonore Bayrou
Le fonds de solidarité de la Métro pour les très petites entreprises est ouvert

  FIL INFO – Les TPE du territoire métropolitain peuvent s'inscrire depuis lundi 11 mai pour recevoir l’aide financière de la Métro. La dotation de 1 000 Lire plus

Les personnes munies d'une ordonnances peuvent se faire au CHU dans descendre de leur voiture. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Le CHU de Grenoble propose des tests de dépistage du Covid-19 en voiture, à vélo ou à pied

  EN BREF – Pour suivre de près l'épidémie de Covid-19 à l'heure du déconfinement, le CHU de Grenoble propose désormais un service de tests Lire plus

Flash Info

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

|

18/06

12h01

|

|

18/06

11h06

|

|

17/06

17h13

|

|

17/06

15h50

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

marche des libertés à Grenoble contre les idées d'extrême droite

A écouter| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin