A Grenoble, les bus et tram remis sur le droit chemin après avoir oublié les soignants et zappé les handicapés

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

 

FIL INFO – Pour faire face à la baisse de la fréquentation de ses bus et tram et la disponibilité du personnel, les exploitants du réseau de transports en commun dans l’agglomération grenobloise avaient réduit le trafic et l’amplitude horaire. Oubliant au passage le personnel du CHU de Grenoble et zappant les personnes handicapées. L’impair est réglé. Dès ce vendredi 20 mars, l’offre s’étoffe en soirée et les mini-bus reprennent du service.

 

 

Tramway de Grenoble janvier 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Moins de tram et de bus dans l’agglomération grenobloise en journée à compter du 20 mars mais ceux-ci circuleront  plus tard pour s’adapter aux soignants du CHU. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Pour s’adapter à la fréquentation, de plus en plus en ralentie au fur et à mesure que progresse l’épidémie de coronavirus, et la moindre disponibilité de son personnel, la Sémitag avait revu la circulation de ses bus et tram à la baisse.

 

La société qui exploite les transports en commun dans l’agglomération grenobloise avait réduit la fréquence des passages et surtout l’amplitude horaire, calée sur le créneau 5-21 heures. Mais en “oubliant” au passage les soignants, notamment ceux qui travaillent au CHU de Grenoble et prennent en charge les potentiels malades contaminés.

 

L’impair est réglé. À compter de ce vendredi 20 mars, le syndicat mixte des mobilités de l’agglomération grenobloise (Smmag) – l’autorité organisatrice des transports – et la Sémitag  – la société exploitante – ont rallongé les horaires en soirée. Les derniers bus et tram s’échelonneront ainsi entre 22 et 23 heures en fonction des lignes.

 

 

Un bus et un tram sur quatre aujourd’hui en circulation

 

Pour y arriver, et augmenter la présence en soirée, la fréquence en journée a été par contrecoup encore réduite. De sorte qu’aujourd’hui environ un bus et un tram sur quatre circulent. Soit le rythme dominical habituel, mais désormais appliqué sept jours sur sept jusqu’à nouvel ordre.

 

À noter que le service Flexo +, constitué de mini-bus à destination des personnes à mobilité réduite, supprimé le 17 mars pour les mêmes raisons, a été également rétabli suite à la demande d’associations. Deux mini-bus circulent désormais.

 

Patricia Cerinsek

 

commentez lire les commentaires
4665 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.