La circulation des bus et tram réduite à Grenoble, la moitié du personnel de la Semitag est au chômage technique

sep article



 

FIL INFO – A compter de ce 18 mars, la circulation des bus et tram est réduite à Grenoble. Les transports en commun ne circuleront donc jusqu’à nouvel ordre que de 5 heures à 21 heures, calés sur la fréquence d’ordinaire réservée aux week-end. La moitié du personnel de la Semitag est au chômage technique.

 

 

La circulation des bus et tram de la Semitag est réduite à Grenoble à compter de ce 17 mars © Patricia Cerinsek

La cir­cu­la­tion des bus et tram de la Semitag est réduite à Grenoble à comp­ter de ce 17 mars  © Patricia Cerinsek

La cir­cu­la­tion des bus et tram à Grenoble est réduite à comp­ter de ce mer­credi 18 mars, a‑t-on appris de source syn­di­cale à la Semitag, la société qui exploite le réseau de trans­ports en com­mun dans la capi­tale du Dauphiné.

 

Concrètement, les bus et tram cir­cu­le­ront de 5 h 15 à 21 heures, calés sur la fré­quence d’or­di­naire réser­vée aux week-ends. L’accès aux bus se fait désor­mais par la seule porte arrière. Toujours dans le but de limi­ter la pro­pa­ga­tion du coro­na­vi­rus, les contrôles sont sup­pri­més. Des mesures qui s’a­joutent à celles prises la semaine der­nière. Depuis plu­sieurs jours, les achats de titre ne se font plus que dans les dis­tri­bu­teurs et les tabacs agréés ou par SMS1Moyennant 2,10 € le ticket contre 1,60 € au dis­tri­bu­teur, en envoyant le mes­sage » 1h » au 93123..

 

 

La moitié du personnel de la Semitag au chômage technique

 

Traduction pour le per­son­nel de la Semitag : la moi­tié est d’ores et déjà au chô­mage tech­nique, fait part la CGT. Toutes les agences com­mer­ciales sont désor­mais fer­mées et de nom­breux ser­vices à l’ar­rêt. Quant aux équipes char­gées de la main­te­nance, elles ont été notoi­re­ment réduites.

 

La fer­me­ture de toutes les agences, l’o­bli­ga­tion d’ac­cé­der aux bus par l’ar­rière et l’ar­rêt des contrôles pour pré­ser­ver au maxi­mum les sala­riés étaient parmi les exi­gences de la CGT depuis la semaine der­nière. Le syn­di­cat a donc fina­le­ment été entendu. « On aurait sou­haité la mise en place du chô­mage par­tiel le plus tar­di­ve­ment pos­sible, sou­ligne un délé­gué du per­son­nel. Mais la direc­tion a tran­ché sans nous écou­ter ».

 

Patricia Cerinsek

 

 

1 Moyennant 2,10 € le ticket contre 1,60 € au dis­tri­bu­teur, en envoyant le mes­sage » 1h » au 93123.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
7208 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. je reve ?! Quel trans­port en com­mun ?! Dès le début il fal­lait inter­dire tout le TC ! Vélo, à pied et la voi­tur indi­vi­duelle – meilleure pro­tec­tion contre la COVID19. Et fuck les trans­ports en com­mun !

    sep article
  2. Bonjour,
    Donc si je com­prends bien on paye plus cher et en plus il n’y a plus de tram pour le per­son­nel soi­gnant ?

    sep article
    • PC

      19/03/2020
      10:05

      La Tag est en train d’é­tu­dier la ques­tion des horaires de début et de fin de ser­vice suite à de nom­breuses remarques des soi­gnants. Décision à suivre…

      sep article