Les conseillers municipaux élus dès le premier tour vont bientôt choisir leur maire

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

 

EN BREF — Si le second tour des municipales a été reporté, le premier tour n’a pas moins permis l’élection de 441 conseils municipaux en Isère, sur les 512 communes du département. Reste maintenant à élire officiellement le maire et les adjoints. Un exercice qui doit se dérouler entre le 20 et le 22 mars, et respecter les mesures de confinement en vigueur.

 

 

Le report du second tour des élections municipales annoncé par Emmanuel Macron lundi 16 mars n’a pas d’incidence sur les résultats du premier tour. En particulier sur les conseils municipaux élus dès le premier tour. En Isère, ceux-ci sont au nombre de 441, sur 512 communes. C’est notamment le cas des listes menées par Christophe Ferrari à Pont-de-Claix, par David Queiros à Saint-Martin-d’Hères, ou encore par Julien Polat à Voiron.

 

Pont-de-Claix fait partie des communes dont les conseils municipaux vont devoir élire le maire et les adjoints entre le 20 et le 22 mars © Thibaut Ghironi - Place Gre'net

Pont-de-Claix fait partie des communes dont les conseils municipaux vont devoir élire le maire et les adjoints entre le 20 et le 22 mars. © Thibaut Ghironi – Place Gre’net

 

Reste une deuxième étape institutionnelle d’importance : l’élection des maires et des adjoints par les conseils municipaux. Celle-ci doit se dérouler entre le vendredi 20 et le dimanche 22 mars. Autrement dit, en pleine période de confinement, sans qu’un report ait cette fois-ci été envisagé. C’est pourquoi la préfecture de l’Isère rappelle aux élus les modalités de cette élection, via le Code général des collectivités territoriales.

 

 

Des réunions à huis clos dans des lieux adaptés aux consignes

 

« Le fait qu’un ou plusieurs membres du conseil municipal soient malades, et/ou en confinement n’empêche pas les conseils municipaux de se réunir pour élire leur maire, dès lors que la majorité des membres est présente », indiquent ainsi les services de l’État. Autre élément qui a son importance par les temps qui courent : « Il n’est pas nécessaire d’être présent pour être élu maire ou adjoint. »

 

Des conditions d'élection de maire très particulières pour les listes élues dès le premier tour.L'élection du prochain maire et des prochains adjoints de Grenoble est pour sa part reportée à plus tard © Raphaëlle Denis - Place Gre'net

L’élection du prochain maire et des prochains adjoints de Grenoble est pour sa part reportée à plus tard. © Raphaëlle Denis – Place Gre’net

 

L’élection du maire et des adjoints n’en nécessite pas moins la réunion d’un certain nombre de personnes, qui doivent dès lors se plier aux consignes actuellement en vigueur. Avant de se rendre sur le lieu choisi pour l’élection, les conseillers municipaux devront ainsi se munir d’une attestation de déplacement. La réunion devra, pour sa part, se tenir à huis clos. Seuls seront autorisés les conseillers municipaux, les agents municipaux nécessaires et les journalistes.

 

Quel lieu choisir ? « Le conseil municipal pourra se dérouler, le cas échéant, dans une salle mieux adaptée au respect [des] gestes barrières que la salle du conseil habituelle », indique la préfecture. Avec distance d’un mètre (minimum) entre les personnes, gel-hydroalcoolique ou point d’eau à disposition… et ordre du jour réduit au strict nécessaire. Soit l’élection du maire et des adjoints, ainsi que les délibérations en lien direct avec les difficultés de réunion à venir.

 

Florent Mathieu

 

commentez lire les commentaires
1672 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.