La Tronche © Wikipedia

Les municipales à La Tronche mettent la question du logement à l’honneur

Les municipales à La Tronche mettent la question du logement à l’honneur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – Bertrand Spindler, le maire sortant de La Tronche, se présente ce dimanche 15 mars contre Pascale Le Marois et Edouard Tournel. Le sujet du logement, sous toutes ses déclinaisons, sera au cœur des enjeux.

 

 

La Tronche © Wikipedia

La Tronche © Wikipedia

La Tronche, qui a connu trois man­dats de gauche sur quatre depuis 1995, chan­gera t’elle de camp dimanche ? Face à la liste divers gauche « La Tronche, pour vous et avec vous » de Bertrand Spindler, se pré­sentent deux candidats.

 

Pascale Le Marois, élue d’op­po­si­tion et ancienne adjointe de la majo­rité pré­cé­dente, mène « Unis pour la Tronche », une liste des­ti­née à « défendre et pré­ser­ver le cadre de vie » des Tronchois.

 

A la tête d’une liste divers droite « Un nou­veau visage pour la Tronche », Edouard Ytournel.  Son équipe, plu­rielle, se com­pose de 75 % de novices en poli­tiques et 25 % d’an­ciens élus de la com­mune. Actifs, étu­diants, retrai­tés… les pro­fils des colis­tiers sont divers.

 

 

« Non à la Grenoblisation de La Tronche ! »

 

Les deux adver­saires reprochent à Bertrand Spindler ses prises de posi­tion en tant que vice-pré­sident de la Métro. Ainsi, l’é­quipe de Pascale Le Marois affirme que « le cadre de vie de la com­mune […] est menacé » du fait de l’ac­tion de l’an­cienne municipalité.

 

 Pascale Le Marois © Unis Pour La Tronche

Pour Pascale Le Marois, le maire sor­tant ne construit pas La Tronche pour ses habi­tants mais pour les objec­tifs de la Métro dont il est le vice-pré­sident. © Unis Pour La Tronche

« Contrairement à ses affir­ma­tions, le maire sor­tant ne construit pas La Tronche pour ses habi­tants mais pour les objec­tifs de la Métro dont il est le vice-pré­sident. »

 

D’ailleurs, « Unis pour la Tronche », com­po­sée d’an­ciens élus et de nou­veaux issus des dif­fé­rents quar­tiers de la Commune,  est sou­te­nue par l’an­cien maire Hervé-Jean Bertrand-Pougnand. Celui-ci, qui a éga­le­ment réa­lisé 27 ans de man­dat comme conseiller muni­ci­pal dans la com­mune, avait gagné la lutte contre le pro­jet de rocade nord.

 

De même, en pré­face de son pro­gramme, Edouard Ytournel déclare qu’il faut « stop­per la col­lu­sion entre la muni­ci­pa­lité et la Métro […] et nous réap­pro­prier les sujets rela­tifs à la qua­lité de vie à La Tronche ». Et la liste qui affirme sur sa page Facebook « Non à la Grenoblisation de La Tronche ! » de tacler : « notre com­mune doit-elle deve­nir un quar­tier de Grenoble ? Ou […] conser­ver son iden­tité qui nous est si chère ? »

 

 

Un refus marqué de la sur-urbanisation

 

Bertrand Spindler © La Metro.fr

Bertrand Spindler © La Metro​.fr

Le refus de la supré­ma­tie des pro­jets métro­po­li­tains, lié à une volonté de main­te­nir la qua­lité de vie, consti­tue donc la colonne dor­sale des deux pro­grammes d’op­po­si­tion. Sans oublier le rejet de la sur-urba­ni­sa­tion, sur lequel s’af­frontent direc­te­ment les candidats.

 

Le maire sor­tant porte ainsi un pro­jet de des­truc­tion à venir de l’an­cien Hôpital mili­taire, afin de construire des immeubles allant jus­qu’à 8 étages, et 314 loge­ments, dont près de la moi­tié de loge­ments sociaux. Il sou­haite éga­le­ment construire, à Depagne, sur la rue Pont-Prouiller et sur le site de l’an­cienne poste, un total de 121 logements.

 

Ce que contestent Edouard Ytournel et Pascale Le Marois : « La métro­po­li­sa­tion vise à la concen­tra­tion de popu­la­tion qui implique une urba­ni­sa­tion maxi­mum, affirme la can­di­date d’op­po­si­tion. Cette den­si­fi­ca­tion à outrance de la popu­la­tion se fait et se fera au détri­ment de ceux qui habitent déjà la com­mune et de ceux qui vou­draient la rejoindre. »

 

 

Le logement comme enjeu

 

Les loge­ments vacants sont un autre des points sur les­quels la muni­ci­pa­lité sor­tante est cri­ti­quée. Bertrand Spindler a d’ailleurs répondu direc­te­ment à la ques­tion dans une affiche publiée sur son site de campagne.

 

Edouard Ytournel © Un nouveau visage pour La Tronche

Edouard Ytournel © Un nou­veau visage pour La Tronche

« 360 loge­ments vacants c’est exact MAIS : 60% de ces loge­ments sont vacants moins d’un an (chan­ge­ment d’oc­cu­pant), une part concerne des rési­dences secon­daires […] Au final, moins de 10% de ces loge­ments le sont vrai­ment (+/- 30%). »

 

Et celui-ci de s’a­dres­ser per­son­nel­le­ment à ses adver­saires en leur ren­voyant une part de res­pon­sa­bi­lité dans la situa­tion, qui remon­te­rait au man­dat précédent.

 

Il cite ainsi le cas du bâti­ment Depagne : « Acheté beau­coup trop cher par la com­mune en 2011, M. Ytournel étant conseiller muni­ci­pal et Mme Le Marois, adjointe. Il fau­drait que la com­mune inves­tisse 400 000 euros pour qu’un opé­ra­teur puisse enga­ger la réha­bi­li­ta­tion. »

 

Avant de prendre à par­tie Edouard Ytournel sur un ton acide : « Le pro­blème des loge­ments vacants ne se règle pas d’un coup de baguette magique. Encore moins quand le pré­tendu magi­cien a créé le pro­blème ! »

 

Laure Gicquel

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laure Gicquel

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Michèle Rivasi, députée européenne EELV est venue apporter son soutien à Alban Rosa pour le second tour des municipales à Echirolles. © Thomas Courtade - Place Gre'net
La députée européenne Michèle Rivasi (EELV) apporte son soutien à Alban Rosa, candidat à Échirolles

  [caption id="attachment_300581" align="alignright" width="265"] Michèle Rivasi, députée européenne EELV est venue apporter son soutien à Alban Rosa pour le second tour des municipales 2020 Lire plus

Démocratie participative à Grenoble. DR
Démocratie participative : la liste Grenoble en commun affiche le meilleur score du « participomètre »

  FOCUS - Des universitaires et un collectif de militants citoyens ont mis au point une grille d'analyse baptisée le « participomètre ». Leur intention Lire plus

Un artisan tisserand. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La droite divisée laisse le champ libre à la gauche à Seyssinet-Pariset

  FIL INFO - Le 28 juin 2020, les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes pour le second tour des élections municipales, plus de Lire plus

Alliance à Échirolles entre Alban Rosa et Thierry Monel : un « non-sens » pour le colistier Ahmed Lahcine… et le PS

  EN BREF - C'est une des villes clés de ce second tour des municipales en Isère. Échirolles déchaîne les passions… et les tensions depuis Lire plus

Carte interactive Municipales 1er tour Grenoble et sa région
Second tour des municipales le 28 juin : zoom sur les communes de la région grenobloise concernées

  FOCUS - Le gouvernement a dévoilé la date retenue pour l'organisation du second tour des élections municipales. Sauf dégradation de la situation sanitaire, ce Lire plus

Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. © Charles Thiebaud - Placegrenet.fr
Le Pont-de-Claix : Christophe Ferrari plébiscité pour un quatrième mandat dès le premier tour

  FIL INFO – Il n’avait face à lui aucune liste d’opposition de droite. Le maire sortant et président de la Métropole, Christophe Ferrari, a Lire plus

Flash Info

|

28/09

18h17

|

|

28/09

10h03

|

|

28/09

9h00

|

|

28/09

8h19

|

|

27/09

9h57

|

|

26/09

23h19

|

|

24/09

22h40

|

|

24/09

14h42

|

|

24/09

9h18

|

|

23/09

22h35

|

Hexagone - Moving earth

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin