Un nouveau terrain de futsal à Échirolles destiné à développer le foot féminin

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

EN BREF – La Coupe du monde féminine de football 2019 a laissé des traces sur son passage. En l’occurrence, un nouveau terrain de futsal inauguré le 26 février dernier, sur le plateau du stade Auguste-Delaune d’Échirolles. De quoi doper la pratique, notamment féminine, de cette discipline sportive proche du football.

 

 

Inauguration du terrain de Futsal au stade Auguste Delaune à Echirolles - avec Christophe Ferrari et Renzo Sulli - mercredi 26 février 2020 © Ambre Croset

Inauguration du terrain de Futsal au stade Auguste Delaune à Echirolles – avec Christophe Ferrari et Renzo Sulli – mercredi 26 février 2020 © Ambre Croset

Nouveau terrain de jeu pour les pratiquants… et surtout les pratiquantes de futsal à Échirolles. La Ville vient en effet d’inaugurer un nouveau terrain synthétique sur le plateau du stade Auguste-Delaune.

 

Une inauguration en grandes pompes en présence de Christophe Ferrari, président de la Métropole, Renzo Sulli, maire d’Échirolles, Yannick Belle, vice-président de la Métropole en charge du sport, et de Pascal Parent, président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes de football.

 

« Ce terrain a vocation à développer le foot féminin » au sein de la ville, se félicite le maire, et de « permettre à Delaune de devenir un site footballistique ». Le terrain, d’une superficie de 1 200 m², a été offert à Grenoble-Alpes métropole par la Fédération française de football et la Ligue de football amateur, dans le cadre de la Coupe du monde féminine. Soit une valeur de 45 000 euros.

 

Jeunes jouant au foot sur le nouveau terrain de futsal du stade Auguste Delaune à Echirolles - 26 février 2020 © Ambre Croset

Jeunes jouant au foot sur le nouveau terrain de futsal du stade Auguste-Delaune à Echirolles. le 26 février 2020 © Ambre Croset

 

L’équipement est finalement revenu à la commune d’Échirolles suite à la sélection de son projet de développement du futsal et de féminisation de la discipline. De quoi particulièrement profiter aux équipes féminines FC Échirolles et FC Picasso, ainsi qu’à l’association Vie et Partage Futsal.

 

Qu’est-ce que le futsal ?

 

Le futsal, contraction en espagnol de « fútbol de salón », est une discipline sportive proche du football, née en Uruguay il y a 90 ans. Nommé « football en salle » par la Fifa, cette discipline se joue sur un sol en dur. Deux équipes de cinq joueurs s’affrontent dans des matchs de deux mi-temps de vingt minutes. Ce sport connaît aujourd’hui un réel engouement, avec une augmentation de 12 % des licenciés en cinq ans.

 

 

Le foot au féminin

 

De fait, la Coupe du monde féminine en juin 2019 a donné l’occasion au territoire métropolitain de dynamiser cette pratique sportive au sein des fédérations alentours. Car la présence des huit équipes internationales féminines au Stade des Alpes de Grenoble a suscité un réel engouement.

 

Allemagne-Nigeria (3-0), huitième de finale de la Coupe du monde féminine de football, au stade des Alpes, le 22 juin 2019 . © Laurent Genin

Allemagne-Nigeria (3-0), huitième de finale de la Coupe du monde féminine de football, au stade des Alpes, le 22 juin 2019 . © Laurent Genin

D’autre part, cette compétition a permis, si besoin était, de montrer que le foot n’est pas seulement un sport masculin. Une valorisation du foot au féminin qui a eu un fort impact dans les clubs partout en France.

Le Vin des Alpes à la maison : on vous écoute, on sélectionne vos bouteilles, vous êtes livré à vélo le jour même jusqu

 

Rien qu’en Isère, le nombre de licenciés a crû de 4 % en un an, ce qui représente près de 3 000 féminines sur les 33 000 licenciés pratiquants.

 

De quoi faire dire à Pascal Parent, président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes de football, que « la pratique féminine du football n’est plus une anecdote » désormais.

 

Ambre Croset

 

 

Amina Ghafir, présidente de l'AS-Grésivaudan, présente lors de l'inauguration du terrain de futsal au stade Auguste Delaune à Echirolles, mercredi 26 février 2020 © Ambre Croset

Amina Ghafir, présidente de l’AS-Grésivaudan. © Ambre Croset

« Une petite fille n’a plus peur aujourd’hui de dire “J’aime le foot” »

 

Pour la présidente de l’AS-Grésivaudan, Amina Ghafir, la Coupe du monde féminine a réellement eu un impact positif.

 

« J’ai été agréablement surprise de voir des petites filles intégrer les équipes à la rentrée », s’est-elle réjoui lors de l’inauguration du terrain.

 

Pour elle pas de doute : il s’agit à la fois d’« une volonté des petites filles mais aussi des parents. La société a changé aujourd’hui. Le foot féminin s’est développé ». Une évolution des mentalités qui s’explique, selon elle, par le fait que le foot féminin commence à être « reconnu professionnellement ».

 

 

 

 

commentez lire les commentaires
1400 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.