Transition alimentaire en Dauphiné : sept projets primés par l’association Societal Angels

sep article



 

FOCUS – L’association Societal Angels a récemment présenté les sept lauréats de son appel à idées portant sur « réussir la transition alimentaire en Dauphiné » au restaurant Le 5 de Grenoble. Face à la crise environnementale et sociale, elle a ainsi récompensé des projets créatifs pour leurs actions concrètes en matière d’agriculture et d’alimentation.

 

 

Présentation des lauréats lors de la remise des prix par Societal Angels au restaurant "Le 5" de Grenoble mardi 11 février 2020 - crédit Place Gre'net

Présentation des lau­réats lors de la remise des prix par Societal Angels au res­tau­rant Le 5, 11 février 2020. © Ambre Croset – Place Gre’net

Manger sain et local : voici l’en­jeu de l’a­li­men­ta­tion à l’a­ve­nir à laquelle l’as­so­cia­tion Societal Angels tente de répondre.

 

Cette der­nière a pré­senté, le 11 février der­nier, sept lau­réats parmi 37 asso­cia­tions ayant can­di­daté à un appel à idées. Objectif ? Mettre en lumière des pro­jets inno­vants, par et pour les acteurs locaux, afin de favo­ri­ser la tran­si­tion ali­men­taire en Dauphiné.

 

 

Pour une nouvelle approche en matière d’alimentation

 

Patrick Mérigot, président de l'association Societal Angels et de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot - crédit Place Gre'net

Patrick Mérigot, pré­sident de Societal Angels et de la Fondation Jeannine & Maurice Mérigot. © Ambre Croset – Place Gre’net

L’instigateur de ce pro­jet, Patrick Mérigot, est le pré­sident de l’association Societal Angels et de la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot. Il entend ainsi répondre aux enjeux actuels en matière d’agriculture et d’alimentation pour accom­pa­gner la tran­si­tion cli­ma­tique.

 

Ce fai­sant, sa fon­da­tion cherche à sen­si­bi­li­ser dif­fé­rents acteurs, afin qu’ils modi­fient leurs pra­tiques et aient une nou­velle approche en matière d’alimentation. Ce qui passe prin­ci­pa­le­ment par son sou­tien aux asso­cia­tions locales, pour la plu­part situées dans la grande agglo­mé­ra­tion gre­no­bloise.

 

 

Des lauréats ambitieux de « réussir la transition alimentaire en Dauphiné »

 

Parmi eux, le lau­réat Mycerest, sou­tenu par Maxime Boniface. Son pro­jet ? « Créer un réseau de par­te­naires locaux pour récu­pé­rer leurs déchets. » Par exemple, la récu­pé­ra­tion de marc de café des hôtels et res­tau­rants peut ser­vir de ter­reau à la culture de cham­pi­gnons. Initiative qui per­met de réduire consi­dé­ra­ble­ment les déchets des villes. Mais aussi de vendre ces cham­pi­gnons aux res­tau­rants.

 

Transition alimentaire en Dauphiné : sept projets primés par Societal AngelsLa lauréate Magali lors de la remise des prix , le 11 février 2020

La lau­réate Magali. © Ambre Croset – Place Gre’net

Par ailleurs, des pro­jets aussi inno­vants que créa­tifs ont reçu des prix spé­ciaux. Notamment celui de Catherine Cuenca avec Mordus du ver­ger qui vise à « redon­ner vie aux arbres frui­tiers » pour mieux vivre à Monestier-de-Clermont.

 

Également primé, le pro­jet Créative coopé­ra­tion culture porté par Magali1elle n’a pas sou­haité don­ner son nom, ingé­nieure pay­sa­giste, entend ren­for­cer la sécu­rité des eaux dans les val­lées. Mais aussi pré­ser­ver la bio­di­ver­sité dans les cam­pagnes.

 

Le prix Coup de cœur de cet appel à idées est revenu au Jardin aux Graines de Luc Davin. Sa démarche : culti­ver bio­lo­gi­que­ment des semences de varié­tés pota­gères anciennes.

 

À l’avenir, cette ferme a pour ambi­tion de com­mer­cia­li­ser au niveau natio­nal ses semences via la créa­tion d’un site de vente en ligne.

 

 

Des idées innovantes basées sur la coopération entre acteurs

 

Parmi les pri­més, Marlène Eymond, char­gée de mis­sion agri­cul­ture. Le Projet ali­men­taire ter­ri­to­rial de Vercors-Royans a mis en place un escape game co-construit avec les jeunes de 13 à 17 ans. Le but recher­ché ? Les sen­si­bi­li­ser à l’alimentation locale et durable à tra­vers la dyna­mique de jeux d’énigme.

 

Marlène Eymond et son associé lors de la remise des prix , le 11 février 2020

Marlène Eymond et son asso­cié. © Ambre Croset – Place Gre’net

Même récom­pense pour l’association Cultivons nos toits qui a reçu un prix pour ses pro­jets de pota­gers par­ti­ci­pa­tifs.

 

Structure enga­gée dans une éco­no­mie sociale et soli­daire, sa démarche tend à conce­voir des « espaces pro­duc­tifs et esthé­tiques » pour des villes plus vertes. Et ainsi vivre dans une approche durable et har­mo­nieuse avec la nature.

 

Enfin, l’Association pour le déve­lop­pe­ment de l’emploi agri­cole et rural (Adear) a reçu un prix pour sa volonté de créer La Maison des semences en Isère. Ceci afin assu­rer « l’adaptation des espèces et varié­tés au cli­mat, [d”]accroître la bio­di­ver­sité ainsi que l’autonomie des pay­sans ».

 

Ambre Croset

 

 

Le Lab de la transition alimentaire

 

À la suite de cet appel à idées, a été lancé le pre­mier Lab de la tran­si­tion ali­men­taire en Dauphiné. Sa voca­tion : faire ger­mer les idées inno­vantes et ainsi concré­ti­ser les pro­jets de tran­si­tion ali­men­taire.

 

Ce Lab est sup­porté par l’association Societal Angels dans le but de faire conver­ger les bonnes volon­tés qui sou­haitent s’impliquer dans cette tran­si­tion. Il consti­tuera un lieu d’échanges et de créa­tion pour ceux vou­lant faire éclore leurs pro­jets. Une jour­née de prise de contacts et de tra­vail se tien­dra au prin­temps 2020.

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
2571 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.