Lahcen Benmaza s’engage (tardivement) dans la course des élections municipales de Grenoble

sep article

 

FOCUS – Lahcen Benmaza a annoncé, ce mardi 18 février, sa candidature aux élections municipales de Grenoble avec une liste intitulée Demain Grenoble. Une annonce tardive pour la construction d’un projet délibérément orienté vers la jeunesse et l’amélioration de la vie dans les quartiers populaires. Mais aussi marqué par la volonté d’être « plus proche des citoyens et plus loin des partis ».

 

 

L'affiche de campagne de Lahcen Benmaza. © Demain Grenoble

L’affiche de cam­pagne de Lahcen Benmaza. © Demain Grenoble

« Ma can­di­da­ture n’a­vait pas lieu d’être mais je suis, mal­heu­reu­se­ment, can­di­dat à ces élec­tions muni­ci­pales », déclare d’emblée Lahcen Benmaza. Une entrée en matière pour le moins curieuse de la part de celui qui annonce, ce mardi 18 février, son inten­tion (tar­dive) de se pré­sen­ter aux muni­ci­pales de Grenoble. Ce der­nier s’en explique.

 

« C’est mal­heu­reux de voir des citoyens indé­pen­dants se pré­sen­ter alors que les can­di­dats devraient por­ter des pro­jets qui parlent à tous les Grenoblois », déplore-t-il.

 

Ce com­mer­cial âgé de 33 ans se pré­sente à la tête de la liste sans éti­quette Demain Grenoble. Fondateur du Mouvement citoyen et soli­daire (MCS), il n’est pas inconnu des Grenoblois.

 

En effet, en 2014, près de 2 % d’entre eux avaient voté pour sa liste, tan­dis qu’en 2015, il obte­nait envi­ron 3 % des suf­frages aux dépar­te­men­tales. Enfin, en décembre 2016, il enta­mait un tour de France pour pré­sen­ter sa Charte citoyenne visant à « réfor­mer la poli­tique fran­çaise » dans le cadre de l’élection pré­si­den­tielle de 2017.

 

 

« Une liste pour être plus proches des citoyens et plus loin des partis »

 

Lahcen Benmaza se dit « déçu des années Piolle », les résu­mant à « un joli coup de bluff et une belle com­mu­ni­ca­tion ». Le mes­sage qu’il veut por­ter à l’o­rée du pre­mier tour ? « Nous ne vou­lons plus être leur­rés comme en 2014, sur­tout les jeunes, explique-t-il. Une fois mais pas deux ! »

 

Le can­di­dat a notam­ment tou­jours en tra­vers de la gorge la gra­tuité des trans­ports pour les moins de 25 ans. « Les jeunes doivent se rendre compte du fossé qu’il y a en poli­tique entre les enga­ge­ments et la pra­tique », tor­pille Lahcen Benmaza. Qui peine, concède-t-il, à bou­cler sa liste de colis­tiers, alors que la date limite de dépôt des can­di­da­tures est fixée au 27 février.

 

Lahcen Benmaza lors des dernières élections muncipales de Grenoble. © Véronique Serre - Place Gre'net

Lahcen Benmaza en 2014 lors des der­nières élec­tions muni­ci­pales de Grenoble. © Véronique Serre – Place Gre’net

« Nous tra­vaillons d’ar­rache-pied pour construire notre liste. Il nous reste encore une dizaine de per­sonnes à trou­ver », expose Lahcen Benmaza.

 

Au nombre des membres déjà inté­grés, des étu­diants, des chefs d’en­tre­prises, des citoyens dont des mères au foyer, des deman­deurs d’emploi et des per­sonnes dans la pré­ca­rité.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
4172 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Je m’in­ter­roge… il se pré­sente contre les pro-bur­qua de bain Piolle et Deslattes, et a condamné sur face­book le port du bur­quini l’été der­nier, en disant que cet accou­tre­ment ne repo­sait sur aucun fon­de­ment cultu­rel ou reli­gieux. Donc, est-il vrai­ment « com­mu­nau­ta­riste » comme je le lis dans les com­men­taires ?

    sep article
  2. Ce mon­sieur a‑t-il appelé à voter au deuxième tour de 2014 et si oui, pour qui ?
    Juste pour savoir…

    sep article
  3. Cela s’ap­pelle une liste com­mu­nau­taire et on a vu les argu­ments de cam­pagne en 2014 : voter pour juif c’est Haram + prêche à la mos­quée appe­lant à voter pour cette liste…

    sep article