Appel Forêt -
Le siège du rectorat de l'académie de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les syndicats d’enseignants boycottent le comité de préparation à la rentrée 2020 dans l’académie de Grenoble

Les syndicats d’enseignants boycottent le comité de préparation à la rentrée 2020 dans l’académie de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO – Les syndicats d’enseignants ont annoncé le 15 janvier au rectorat de l’académie de Grenoble leur refus de siéger au comité technique académique de ce vendredi 17 janvier 2020, destiné à préparer la rentrée 2020. En cause, les suppressions de postes dans le second degré sur l’académie, mais aussi des conditions salariales jugées insuffisantes et une réforme du bac qui passe mal. 

 

 

Rectorat Grenoble. @Leo Graff - Placegrenet.fr

Rectorat de l’académie de Grenoble. @Leo Graff – Placegrenet​.fr

Une fois n’est pas cou­tume, les orga­ni­sa­tions syn­di­cales boy­cottent le Comité tech­nique aca­dé­mique de ce ven­dredi 17 jan­vier 2020. L’ensemble des syn­di­cats qui en sont membres (FSU, SGEN-CFDT, Unsa Education, FO) ont en effet fait savoir par un cour­rier en date du 15 jan­vier adressé à la rec­trice de l’académie de Grenoble qu’ils refu­saient de sié­ger à ce comité de pré­pa­ra­tion de la ren­trée 2020.

 

La cause de ce refus ? Le minis­tère de l’Éducation natio­nale a confirmé, lors du Comité tech­nique minis­té­riel du 18 décembre 2019, la sup­pres­sion de 63 postes dans l’a­ca­dé­mie de Grenoble. Ce « sous cou­vert d’une prio­rité don­née » à l’en­sei­gne­ment du pre­mier degré dénoncent les orga­ni­sa­tions syn­di­cales. Une mesure inac­cep­table selon elles, dans la mesure où envi­ron 1 000 élèves sup­plé­men­taires du second degré intè­gre­ront les éta­blis­se­ments à la rentrée.

 

Ces sup­pres­sions de postes ne peuvent que dégra­der encore, à leurs yeux, les condi­tions d’études des élèves, tou­jours plus nom­breux dans les classes. Les ensei­gnants redoutent par ailleurs une nou­velle dégra­da­tion de leurs condi­tions de tra­vail et une aug­men­ta­tion de leurs horaires.

 

 

Des mesures de revalorisation salariales jugées insuffisantes

 

Dans un contexte poli­tique déjà tendu, cette annonce ne fait qu’aug­men­ter la méfiance des ensei­gnants vis-à-vis de l’Éducation natio­nale. Au cœur du débat éga­le­ment, « l’ouverture de dis­cus­sions sur une reva­lo­ri­sa­tion floue des salaires des ensei­gnants ». Une mesure elle-même jugée inéga­li­taire pour le corps ensei­gnant et « lais­sant les autres per­son­nels de l’Éducation natio­nale sur la touche ». 

 

Le ministre de l’Éducation natio­nale a en effet annoncé, pour 2021 un bud­get de 500 mil­lions d’euros, des­tiné à 800 000 ensei­gnants. Mais cette reva­lo­ri­sa­tion des pro­fes­sions de l’en­sei­gne­ment ne serait qu’un leurre, selon les pro­fes­sion­nels, le gou­ver­ne­ment ayant annoncé qu’il gelait « le point d’indice de la fonc­tion publique et reporté les mesures sala­riales du gou­ver­ne­ment pré­cé­dent ».

 

 

La réforme du bac ne passe toujours pas

 

Les syndicats d'enseignants ont annoncé au rectorat qu'ils ne participeraient pas au Comité technique académique du 17 janvier pour préparer la rentrée 2020Près de 300 personnes sous les fenêtres du rectorat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Près de 300 per­sonnes réunies le 15 jan­vier 2020 devant le rec­to­rat contre la réforme du bac. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales déplorent éga­le­ment les pro­blèmes liés à la réforme du bac : « les pro­blèmes d’organisation, la lour­deur de la pro­cé­dure, les inéga­li­tés de condi­tions de pas­sage et de trai­te­ment entre éta­blis­se­ments et donc entre élèves […] ».

 

Autant de fac­teurs qui poussent les syn­di­cats ensei­gnants à deman­der « solen­nel­le­ment de renon­cer à cette » pre­mière ses­sion d’exa­men du bac 2020

 

Sollicité au sujet de ce refus des orga­ni­sa­tions syn­di­cales de sié­ger au comité de pré­pa­ra­tion de la ren­trée 2020, le rec­to­rat nous a fait savoir qu’il pre­nait acte de cette déci­sion et qu’une nou­velle date avait été fixée*.

 

Lise Gaeta

 

 

  • * Article modi­fié le 17 jan­vier à 17 h 26 suite à la réponse du rec­to­rat à notre sollicitation.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

LGa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Rentrée 2019 au collège Charles Münch de Grenoble © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Covid-19 : forte baisse du nombre d’élèves contaminés dans l’académie de Grenoble

FLASH INFO - La situation sanitaire dans l'académie de Grenoble semble pour l'heure maîtrisée. Le nombre d'élèves contaminés au Covid-19 connaît en effet une forte Lire plus

Rassemblement d'AESH devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les AESH à nouveau mobilisés devant le rectorat de Grenoble pour obtenir un statut et plus de reconnaissance

  EN BREF - Environ 70 AESH et enseignants en grève se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 3 juin 2021, dans Lire plus

Un jeune lycéen apporte son témoignage lors du rassemblement devant le rectorat © Simon Marseille - Place Gre'net
Détresse à la fac : étudiants et professeurs ont manifesté devant le rectorat de Grenoble

  REPORTAGE - Une cinquantaine d’étudiants et quelques professeurs se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble ce jeudi 21 janvier. L’objectif ? Pointer du Lire plus

Rasemblement dans la cour du lycée Champollion. © Champo en lutte
Covid dans l’académie de Grenoble : seul le lycée Pierre-Termier est fermé jusqu’au 11 novembre

  FLASH - Au 6 novembre 2020, la situation des établissements d'enseignement de l'académie de Grenoble reste stable. Leur dernier point de situation précise que Lire plus

Rentrée des classes, mardi 1er septembre 2020, avec port du masque pour les adultes, école Malherbe à Grenoble. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Académie de Grenoble : la non-fermeture d’une école malgré des cas Covid dans l’équipe enseignante interroge

  EN BREF - Un enseignant travaillant dans une école primaire de l'académie de Grenoble a contacté la rédaction de Place Gre'net. Il s'étonne en Lire plus

Les enseignants du collège Malraux de Voreppe en grève pour ne pas "bâcler" l'hommage à Samuel Paty
« Ce sont nos nombreuses lâchetés et concessions qui ont entraîné la mort de Samuel Paty »

  TRIBUNE LIBRE -  Un proviseur exerçant dans un lycée isérois «classé difficile» réagit à l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste. Redoutant d'autres Lire plus

Flash Info

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin