Le mot d'ordre de la manifestation ce samedi : mobilisation jusqu'au retrait de la réforme. © Anissa Duport-Levanti

Plusieurs mil­liers de mani­fes­tants contre la réforme des retraites ce samedi à Grenoble

Plusieurs mil­liers de mani­fes­tants contre la réforme des retraites ce samedi à Grenoble

EN BREF – Grenoble a connu une nou­velle mani­fes­ta­tion contre la réforme des retraites, ce samedi 11 jan­vier en début d’a­près-midi. Avec un seul mot d’ordre pour les mani­fes­tants : res­ter mobi­lisé jusqu’au retrait.

Les mani­fes­ta­tions se suc­cèdent et se res­semblent à Grenoble. Ce samedi 11 jan­vier, ils étaient entre 2 900 selon la police et 10 000 selon les syn­di­cats à prendre le départ à la gare. D’abord clair­se­més à 14 heures, les rangs de cette nou­velle mobi­li­sa­tion contre la réforme des retraites se sont vite étoffés.

L’âge pivot en suspens

Édouard Philippe a annoncé dans l’après-midi le retrait pro­vi­soire de l’un des deux âges pivots de la réforme, prin­ci­pale rai­son du ral­lie­ment de la CFDT à la mobi­li­sa­tion. Toutefois, l’âge pivot mis sur la sel­lette par le Premier ministre ne concerne que celui visant à finan­cer le nou­veau sys­tème de retraite. Le gou­ver­ne­ment reste en effet fer­me­ment opposé à la remise en cause d’un âge d’équilibre de départ à 64 ans.

Nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce samedi 11 janvier 2020 à Grenoble. Et un seul mot d’ordre : rester mobiliser jusqu’au retrait.Entre 2 900 et 10 000 manifestants se sont rassemblés ce samedi 11 janvier à Grenoble. © Anissa Duport-Levanti

Entre 2 900 et 10 000 mani­fes­tants se sont ras­sem­blés ce samedi 11 jan­vier à Grenoble. © Anissa Duport-Levanti

La CFDT approuve

Reste que ce retrait consti­tue un bon point pour la CFDT. La confé­dé­ra­tion salue ainsi un « la volonté de com­pro­mis du gou­ver­ne­ment ». Et déclare son inten­tion de « pour­suivre les dis­cus­sions dans le cadre pro­posé pour répondre aux inter­ro­ga­tions qui demeurent sur le futur régime uni­ver­sel. »

Mais cette déci­sion ne suf­fit pas aux autres acteurs mobi­li­sés. En effet, syn­di­cats et par­tis poli­tiques – d’EELV au NPA – mais aussi gilets jaunes et étu­diants, par­tagent la même posi­tion : ne rien lâcher avant le retrait pur et simple de la réforme.

« Tant que le mou­ve­ment per­dure, j’en serai »

Au coeur des préoccupation des manifestants : l'avenir des générations futures. © Anissa Duport-Levanti

Nombre de mani­fes­tants s’in­quiètent pour l’a­ve­nir des géné­ra­tions futures. © Anissa Duport-Levanti

« Je suis mobi­li­sée depuis le pre­mier jour contre cette réforme, et je le res­te­rai jusqu’au retrait », affirme Valérie, sala­riée de GEG. « Jusqu’ici, je ne par­ti­ci­pais qu’aux jour­nées de grève orga­ni­sées par les syn­di­cats, mais, depuis jeudi, nous sommes en grève recon­duc­tible, et je recon­dui­rai. »

Même rhé­to­rique du côté d’Aymeric, fonc­tion­naire : « J’ai accu­mulé les jour­nées et demi-jour­nées de grève parce que je le peux. Et tant que le mou­ve­ment per­dure, j’en serai », explique-t-il.

Principale moti­va­tion : l’équité

Au cœur des pré­oc­cu­pa­tions des mani­fes­tants : l’avenir de leurs enfants, mais aussi l’équité pour tous. Une idée que l’on a pu entendre à de nom­breuses reprises dans les slo­gans ce samedi. « On se mobi­lise pour les géné­ra­tions futures, mais aussi pour tous les corps de métiers qui sont fra­giles et ne peuvent pas for­cé­ment être pré­sents autant que nous », sou­ligne Aymeric.

[slideshow_deploy id=“275468”]

Prochaines mani­fes­ta­tions pré­vues ces mardi 14 et jeudi 16 janvier.

Anissa Duport-Levanti

ADu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

La Maison Minatec de Grenoble accueille la Conférence nationale du tourisme à vélo les 12 et 13 juin
Grenoble : la Maison Minatec accueille la Conférence natio­nale du tou­risme à vélo les 12 et 13 juin 2024

ÉVÉNEMENT - La Maison Minatec de Grenoble accueille, les mercredi 12 et jeudi 13 juin 2024, la Conférence nationale du tourisme à vélo organisée par Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

À gauche, Francis Meneu du syndicat A&I Unsa lors du rassemblement devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Académie de Grenoble : les per­son­nels admi­nis­tra­tifs exas­pé­rés par les bugs du pro­gi­ciel comp­table Op@le

FOCUS - À l'appel d'une intersyndicale, une quinzaine de personnels administratifs de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble, lundi 10 juin Lire plus

La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et Biodéchets
La Métropole de Grenoble accueille la dixième édi­tion des Journées natio­nales Territoires et biodéchets

FLASH INFO - La Métropole de Grenoble accueille la dixième édition des Journées nationales Territoires et biodéchets, mardi 11 et mercredi 12 juin 2024. Organisé Lire plus

Grenoble : 1 500 à 3 000 per­sonnes ras­sem­blées contre l’ex­trême droite, avant une mani­fes­ta­tion spon­ta­née et quelques tensions

FLASH INFO - Entre 1 500 et 3 000 personnes se sont rassemblées lundi 10 juin 2024 au soir, à Grenoble, pour "combattre l'extrême droite", Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !