Bientôt la fin des travaux à l’école Ampère de Grenoble qui a fait peau neuve

sep article

Notre indépendance c

 

FIL INFO – L’école primaire située rue Ampère a reçu, ce vendredi 9 janvier, la visite d’Éric Piolle, maire de Grenoble, venu observer les aménagements effectués dans le cadre du Plan École 2015 – 2024. La réhabilitation de l’école qui a débuté en juillet 2018 devrait prendre fin dans les prochaines semaines.

 

 

Éric Piolle est venu observer les aménagements effectués dans le cadre du Plan École. La réhabilitation devrait prendre fin dans les prochaines semaines.

Les enfants ont expli­qué les modi­fi­ca­tions appor­tées à leur école pri­maire avec une maquette fabri­quée par leurs soins. © Anissa Duport-Levanti

Après un incen­die l’été der­nier, l’é­cole Ampère de Grenoble s’ap­prête à faire peau neuve. Et ce sont les enfants qui en parlent le mieux. Dans une prise de parole assu­rée mal­gré des mots d’a­dultes, ils ont expli­qué les aspects tech­niques des modi­fi­ca­tions appor­tées, notam­ment en matière de ven­ti­la­tion. Ce grâce à un sys­tème de « double flux » qui per­met d’as­su­rer une meilleure qua­lité de l’air, tout en récu­pé­rant de l’éner­gie jus­qu’ici non exploi­tée.

 

« Ça fait moche ces gros tuyaux par­tout, mais une école bien iso­lée ça change la vie », assurent les enfants. Les tra­vaux concernent en effet aussi l’i­so­la­tion ther­mique, avec une couche de 15 cm ajou­tée en façade et de 30 cm au niveau du toit, ainsi que le chan­ge­ment de toutes les fenêtres et l’a­jout de pro­tec­tions solaires en bois.

 

Au total, 52 % d’é­co­no­mies d’éner­gie seront ainsi réa­li­sées, selon la société en charge du pro­jet, la SPL-Oser. Le groupe sco­laire pro­duira par ailleurs 40 % d’éner­gie renou­ve­lable grâce à l’ins­tal­la­tion de 250 m2 de pan­neaux solaires.

 

 

Un projet public

 

Les tra­vaux lan­cés en juillet 2018 ont été confiés à la Société publique locale d’efficacité éner­gé­tique, dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes est action­naire majo­ri­taire. Sa mis­sion : réa­li­ser des opé­ra­tions d’amélioration éner­gé­tique des bâti­ments publics. Les opé­ra­tions conduites dans l’é­cole Ampère ont ainsi été prises en charge à 78 % par des PME locales, selon la SPL-Oser.

 

Éric Piolle est venu observer les aménagements effectués dans le cadre du Plan École. La réhabilitation devrait prendre fin dans les prochaines semaines.

Le bois occupe une large place dans la réno­va­tion éner­gé­tique du com­plexe sco­laire. © Anissa Duport-Levanti

« Tout a été réa­lisé sur site occupé, c’est-à-dire qu’à aucun moment nous n’a­vons fermé l’é­cole pour tra­vaux, même pour l’i­so­la­tion exté­rieure, avec des périodes d’ac­tion plus intenses pen­dant les vacances sco­laires », explique la direc­trice Gwenaëlle Denis.

 

« On a hâte que ça se finisse pour pou­voir récu­pé­rer notre école et, sur­tout, les bal­lons coin­cés sous la [construc­tion modu­laire] dans la cour de récréa­tion », ajoutent les enfants. En fin de visite, Éric Piolle a rap­pelé l’im­por­tance de l’ap­proche mul­ti­di­men­sion­nelle dans ce type de pro­jet, qui com­bine sécu­rité, confort, acces­si­bi­lité, moder­nité mais sur­tout amé­lio­ra­tions envi­ron­ne­men­tales.

 

Anissa Duport-Levanti

 

commentez lire les commentaires
1997 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.